Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



-3,8% (seulement)


Lettre du 18 septembre 2020 par Eric Galiègue - VALQUANT.



Cette semaine, la Fed a tenu une réunion de politique monétaire et l’OCDE a revu ses perspectives économiques pour 2020 et 2021. Les deux institutions ont fortement relevé leur prévision économique pour les USA en 2020.
En effet, alors qu’elles anticipaient une contraction de respectivement -6,5% et -7,3% au début de l’été, elles prévoient aujourd’hui une baisse du PIB de la première économie du monde, de -3,7% et -3,8% « seulement ». Cela reste bien sur un contexte économique très défavorable, mais finalement cette baisse de l’activité et bien plus limitée que les craintes initiales. L’OCDE a revu aussi ses prévisions pour l’économie française, dont la contraction devrait être limitée à -9,5% au lieu de -11,7%. Au niveau mondial, la baisse est contenue à -4,5% de son PIB, alors qu’en juin les économistes de l’OCDE craignaient -6%. Cette révision en hausse est compensée par l’anticipation d’un rebond moins puissant, et d’une faible croissance économique en 2022. …Mais, à n’en pas douter, cela constitue une bonne nouvelle pour le scénario de marché.
Parallèlement à ce scénario économique moins défavorables, la Fed de nouveau confirmé sa proactivité, et a montré qu’elle serait toujours là « au cas où ». Selon les votes des membres du comité de politique monétaire, les taux ne devraient pas être relevés avant au moins la fin de 2022. Ils devraient donc rester à des niveaux très bas pendant plus de 2 ans.
Surtout, la Fed continue à déployer son Quantitative Easing, qui porte depuis juin sur 120 Mds$ par mois. C’est, rappelons-le, un chiffre considérable, qui représente environ 8% du PIB en rythme annuel. La semaine dernière, la BCE avait aussi confirmé le maintien de tous les dispositifs exceptionnels, avec son propre Quantitative Easing qui porte sur les mêmes ordres de grandeur. La banque centrale Européenne comme la Fed cette semaine, ont rappelé combien la stimulation budgétaire était toujours nécessaire, malgré des déficits abyssaux. Rappelons que le déficit fédéral des USA devait être compris entre 16 et 20% cette année…

Pourtant, cette semaine, le cours des actions n’a pas bénéficié de ces bonnes nouvelles. Manifestement, les investisseurs attendaient plus encore de la part des banques centrales, malgré une contraction d’activité moins grave. L’indice CAC 40 continue à stationner autour de 5 000 points, entre supports (autour de 4800-4900, proches de la moyenne mobile 3 mois) et résistances (autour de 5 150- 5 200, soit un niveau très proche de la moyenne mobile un an). Il a accumulé depuis un an un retard considérable par rapport au S&P 500, de l’ordre de -22%. La hausse de l’€ (+7% environ sur une année) n’explique pas tout. C’est essentiellement la contreperformance économique qui explique cet écart majeur de performance. Si l’Allemagne a limité la casse, avec une baisse de 5,4% « seulement » de son PIB, celui du Royaume Uni a perdu plus de 10%, et la zone €, 7,9%, soit exactement deux fois plus que les USA… Évidemment, le principe de précaution est passé par là. Les pays du Sud de l’Europe, y compris la France, ont pris des mesures de confinement particulièrement dures. Et, probablement, les faiblesses économiques structurelles ont amplifié la contraction d’activité.

L’Europe est donc le grand perdant de la crise. Entre la Chine, dont le PIB devrait progresser de 1,8% cette année, puis repartir au rythme de 8% en 2021, et les GAFAM des USA, on comprend mieux la contreperformance des actions du Vieux Continent…




Investisseurs : Le marché des actions a pris un an d’avance sur les performances des entreprises. Nous recommandons de sous pondérer au maximum les actions pour un CAC supérieur à 4 827.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Les taux souverains sont stables ou en légère baisse. Le taux de change de l’€ a peu varié, autour de 1,185$.


Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole a remonté de +5% cette semaine. Le cours du cuivre est toujours ferme.



Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'AFITE
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr





No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Lundi 21 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos




Finyear - Daily News