Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



20 ans après...


Lettre du 15 novembre 2019 par Eric Galiègue - VALQUANT.



20 ans après, c’est le titre d’un roman d’Alexandre Dumas qui reprend les aventures des « Trois mousquetaires » 20 ans plus tard. On dirait aujourd’hui un « remake ». Lorsqu’on porte un regard sur les tendances actuelles des marchés financiers et leurs perspectives 2020, on ne peut s’empêcher d’évoquer la période 1998-2000, et considérer que nous en vivons un « remake ». Evidemment, comparaison n’est pas raison. L’analogie est pourtant très forte. Nous la faisons dans un esprit prospectif.

En 1998, la crise dite de LTCM et la cessation de paiement de la Russie avait suscité un krach éphémère. On dirait aujourd’hui un « flash krach » en 1998. Grâce à l’intervention rapide et efficace de la Fed et des banques centrales en général, la chute du marché (-30 % pendant l’été, voir graphique de la semaine) n’était qu’un mauvais souvenir quelques semaines plus tard.

20 ans après, l’interventionnisme des banques centrales est totalement entré dans les mœurs. A partir d’octobre 2018, le marché des actions entrait dans une spirale baissière, ce qui a amené le Président de la Fed à changer de discours sur la politique monétaire américaine. Entre Noël et Nouvel An, Jerome Powell a avancé l’idée que les taux ne remonteraient plus. C’est en tous cas ce que les acteurs du marché ont compris, ce qui les a amenés à alimenter une hausse qui a duré jusqu’à maintenant. Il n’y a pas eu de sinistre comme en 1998, mais c’est le début de déroute des marchés eux-mêmes qui a nécessité une intervention « soft » mais terriblement efficace, de la Fed.

Au terme de l’année 1999, les indices boursiers avaient connu un parcours haussier stupéfiant depuis le « krach obligataire » de 1994. Au niveau du CAC 40, on parle d’une hausse, en valeur absolue, de 51% en 1999, de 31% en 2000 et de 230% en 4 ans. Aujourd’hui, 20 ans après, les performances des indices ne sont pas aussi impressionnantes, mais très significatives, surtout aux USA. Il y a 20 ans, les Growth stocks étaient à la fête, avec ce que l’on a appelé le phénomène « TMT », « Technomania » ou encore la « bulle internet ». C’est le cas actuellement ; la « Techonomania » se dénomme « Gafamania » et « Luxomania » en France, avec la fantastique hausse de LVMH, KERING, Hermès et autre L’Oreal .

Cette lettre ne permet pas de passer en revue toutes les ressemblances et différences entre les deux périodes. La grande différence est bien sûr relative à l’environnement économique et financier. La sphère réelle était à la fin des années 90 dans une forme de surchauffe, avec accélération de la croissance, une progression des taux d’intérêt de marché et des banques centrales, et la crainte d’une résurgence de l’inflation. La situation est diamétralement opposée actuellement.

Ce qui nous semble important de souligner, c’est le désarroi des économistes et des analystes face au phénomène de ce que l’on a appelé le gonflement d’une bulle. En ce qui nous concerne, comme une bonne partie de l’année 2019, nous avions recommandé aux investisseurs de se tenir à l’écart des actions en 1999. Comme aujourd’hui, nous constatons qu’il est inutile de lutter contre la tendance. Les adeptes de l’analyse technique l’on compris depuis longtemps. Alors aujourd’hui, à l’approche de 6 000 points sur le CAC 40, soit ce qu’il valait fin 1999, faut-il céder à la tendance et considérer qu’elle va durer encore en 2020 ? Par de nombreux aspects la comparaison entre la période 1998-2000 avec la période 2018 -2019 est stupéfiante. Mais le monde actuel est très différent, et la bulle du moment est une bulle « systémique », comme la hausse qui l’a générée. Nous vivons l’avènement de l’hyper liquidité, qui découle du ralentissement économique séculaire et de l’action désormais préventive des banques centrales. Les effets d’un dégonflement de cette bulle systémique sont tellement désastreux que nous ne pouvons l’envisager. Dans cette perspective, un retour sur les actions nous semble envisageable, sous réserve d’une correction technique de 5%.


Spec : le Cac fait une pause, mais rien n’annonce de repli sérieux.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : les taux souverains sont en légère hausse. Le taux de l’OAT France à 10 ans est positif (0,01%). L’€ baisse à nouveau contre $ (-0,6%).

Tendances récentes sur les matières premières : Le prix du pétrole et du cuivre demeurent fermes.

Investisseurs : Dans le cadre de l’avènement de l’hyper liquidité, nous envisageons un retour sur les actions. Nous argumenterons ce changement d’opinion dans le cadre de la mise à jour annuelle du scénario.
Eric Galiègue
Eric Galiègue

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'ACIFTE, association agrée par l' AMF
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr




Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est une boutique STO offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a STO Boutique with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Lundi 18 Novembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles