Finyear: New Finance & Blocktech Daily News
              



Vendredi 31 Août 2012

Suisse : Le baromètre de l'emploi au 2e trimestre 2012


L'emploi progresse malgré des perspectives incertaines.



Les indicateurs du baromètre de l'emploi publiés chaque trimestre par l'Office fédéral de la statistique (OFS) décrivent, au 2e trimestre 2012, une croissance soutenue de l'emploi aussi bien dans le secteur secondaire que dans le tertiaire. Globalement, les entreprises déclarent vouloir continuer à engager lors du 3e trimestre de cette année. Cependant, le nombre de places vacantes est en recul par rapport au même trimestre de l'année précédente et les difficultés des entreprises à trouver de la main d'œuvre qualifiée diminuent très légèrement.

Selon la statistique de l’emploi (STATEM), la Suisse compte 4,072 millions d’emplois au 2e trimestre 2012, soit une augmentation de 1,2% sur un an. L’emploi progresse de 13'000 unités (+1,2%) dans le secteur secondaire et de 35'000 (+1,2%) dans le tertiaire. Exprimé en équivalents plein temps, le volume de l’emploi se situe à 3,456 millions (+1,3%), soit une augmentation de 13'000 dans le secteur secondaire (+1,3%) et de 32'000 dans le tertiaire (+1,3%). Les valeurs désaisonnalisées indiquent quant à elles une légère progression de l’emploi (+0,4%) par rapport au trimestre précédent. Malgré une faible baisse de l’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi en comparaison annuelle (1,04 ; -2,1%), les entreprises prévoient toutefois de renforcer encore légèrement leur personnel lors du trimestre à venir. Le nombre de places vacantes (-8500 ; -15%), ainsi que les difficultés des entreprises à recruter du personnel qualifié (32% ; -0,8%) sont également en baisse.

Emploi par secteurs et branches économiques
Dans le secteur secondaire, les variations par branche n’excèdent pas 1000 emplois en comparaison annuelle, à l’exception des branches « Fabrication de produits électroniques ; horlogerie » (+3,7%) et « Construction » (+1,8%) qui progressent respectivement de 4000 et 6000 emplois. Dans le secteur tertiaire, en comparaison annuelle, 5000 emplois disparaissent dans la branche « Hébergement et restauration » (-2,3%), alors que la plus forte augmentation s’observe dans la branche « Santé humaine et action sociale » avec 13'000 unités de plus (+2,4%) sur un an.

Emploi par grandes régions
En comparaison annuelle, l’emploi augmente en toute région. La progression la plus forte est constatée dans l’Espace Mittelland (+2,0%) et la plus faible dans la Suisse du Nord-Ouest (+0,2%). Dans le secteur secondaire, seul Zurich affiche une baisse de l’emploi (-0,6%), alors que l’Espace Mittelland montre une importante augmentation (+3,3%). L’emploi dans le secteur tertiaire progresse partout d’au moins 1,2%, à l’exception de la Suisse du Nord-Ouest (+0,3%) et de la Suisse orientale (+0,2%).

Places vacantes et taux de places vacantes
Le nombre de places vacantes a diminué de 15% sur un an pour s’établir à 47'900 à la fin du trimestre sous revue. Le secteur secondaire perd 3300 places vacantes (-19%) et le secteur tertiaire 5300 (-13%). Comparées au trimestre précédent (valeurs désaisonnalisées), les places vacantes sont également en baisse (-7,0%), aussi bien dans le secteur secondaire (-10%) que dans le tertiaire (-6,3%). Le taux de places vacantes se situe à 1,2%, respectivement 1,3% dans le secteur secondaire et 1,1% dans le tertiaire.

Indicateurs des prévisions d’évolution de l’emploi

On note que sur un an, la part des entreprises qui annoncent pour le prochain trimestre vouloir réduire ou maintenir leur niveau d’emploi actuel augmente, respectivement de 1 et 2,2 points, alors que la part de celles qui annoncent une augmentation recule de 3 points. En conséquence, l’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi (1,04) baisse de 2,1% en comparaison annuelle, mais indique néanmoins une légère propension des entreprises à vouloir augmenter leurs effectifs pour le trimestre à venir. Cette tendance ne diffère que très peu selon le secteur économique (secteur secondaire : 1,05 ; -3,6% ; secteur tertiaire : 1,04 ; -1,6%).

Difficultés de recrutement en personnel qualifié

Les difficultés de recrutement en personnel qualifié montrent peu de variation en comparaison annuelle (32% ; -0,8%), aussi bien dans le secteur secondaire (38% ; -1,2%) que dans le tertiaire (30% ; -0,6%). Depuis maintenant plus de deux ans, au moins trois entreprises sur dix rapportent avoir des difficultés à recruter du personnel qualifié ; des différences importantes entre les branches sont cependant constatées.

Office Fédéral de la Statistique (OFS)

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





Morning Newsletter



Le marché des cryptos




Finyear - Daily News