Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Salaires en Europe : la paie fait partout le bonheur… sauf en France !


Les Français se distinguent en Europe concernant leur rapport unique à la paie, selon une nouvelle étude d'ADP (Automatic Data Processing), le géant mondial des solutions de gestion du capital humain. Cette étude, « Future of Pay », a sondé l’opinion de 1 804 employés et employeurs en Europe, dont 450 en France, au sujet de leurs sentiments vis-à-vis du versement de leurs salaires.



• En France, seuls 22 % des salariés disent « avoir été heureux » lors de leur dernière paie, soit le taux le plus bas d’Europe
• Les Français allouent la plus grande partie de leur salaire pour des activités ou des objets qui leur feront plaisir (33 %), puis pour s’occuper de leur famille (21 %)
• Les salariés français restent attachés au versement de leur paie par virement bancaire (81 %), seuls 7 % souhaitent un règlement via une plateforme digitale, et 5 % par mobile
• La sécurité de la transaction (72 %) et la régularité du paiement (53 %) sont les éléments les plus importants aux yeux des Français

L’argent fait (presque) le bonheur partout en Europe

La plupart des salariés européens disent ressentir un sentiment positif lorsqu'ils ont reçu leur dernière paie. C'est principalement le sentiment « d’accomplissement » qui est cité en premier pour les salariés néerlandais et allemands (respectivement 44 % et 35 %). Mais c’est aussi un sentiment de joie qui prédomine, notamment pour 34 % des Britanniques, 30 % des Néerlandais et 26 % des Allemands. En comparaison, ce sentiment n’est éprouvé que par 22 % des salariés français.
L’excitation (20 %), le soulagement (18 %) mais aussi la déception (16 %) sont les autres sentiments les plus mentionnés par les Français.

Les Français, fidèles à leur image d’hédonistes

Entre l’hexagone et le reste de l’Europe, les différences du rapport à la paie sont également notables au niveau des postes de dépense. En effet, si dans les autres pays, les travailleurs déclarent utiliser la majorité de leur salaire pour subvenir aux besoins de leur famille (28 %), en France cela n’est cité qu’en troisième position. Ils sont 33 % à déclarer dépenser la plus grande partie de leur paie dans des activités ou des objets qui leur feront plaisir (vacances, loisirs, hobbies…), pour leur logement (22 %), pour aider leur famille (21 %) et enfin pour épargner (18 %).

La méthode de paiement : un facteur déterminant de la satisfaction des salariés

Les Français sont ceux qui attachent le plus d’importance à la sécurité liée au versement de leurs salaires (72%), avec l’Allemagne, ce qui contraste avec les Néerlandais (55 %). Vient ensuite la fréquence et la régularité du paiement (pour 53 %, notamment le fait d’être payé le même jour chaque mois), pratiquement aussi importante que la possibilité de suivre la transaction (51%).

Le virement bancaire reste la méthode de paiement largement préférée par les Français (81 %). En avance sur le reste des Européens, les Néerlandais sont déjà 27 % à préférer des méthodes de paiement non-traditionnelles : 11 % préfèrent le paiement par mobile et 11 % via une plateforme digitale.
Seuls 2 Français sur 10 pensent que, dans les dix prochaines années, la majorité des salaires seront versés via ces méthodes non-traditionnelles. Et pourtant, ils sont conscients que, d’ici la prochaine décennie, trois quarts des employeurs pourraient leur proposer des méthodes de paiement non traditionnelles. Mais réfractaires au changement, seuls 9 % souhaiteraient un règlement via une plateforme digitale, et 7 % par mobile dans les dix ans à venir.

« Alors que la plupart des employeurs en Europe ont recours au virement mensuel pour payer leurs collaborateurs, ils constatent une évolution de la demande de la part de leurs salariés. Afin de rester compétitifs sur le marché des talents et de réduire les coûts, ils commencent à envisager de nouvelles options de paiement. » constate Carlos Fontelas de Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse.

« Si le virement a remplacé le chèque comme mode de paiement principal dans les années 1970, il n’y a eu aucune autre évolution depuis en Europe. Il est possible que les modalités de versement de la paie évoluent rapidement et soient très différentes de celles que nous connaissons actuellement lors de la prochaine décennie et même s’il n’y a pour le moment aucune évolution du contexte réglementaire en Europe ce n’est pas le cas dans les autres régions du monde. Chez ADP, nous étudions ces nouveaux modes de paiement afin d’accompagner nos clients lorsque les entreprises seront amenées à s’adapter pour rester compétitives sur le marché des talents, notamment à l’international. En effet, les salariés indiquent, de plus en plus, que les options de paiement peuvent être tout aussi attractives que d’autres avantages tels que le télétravail.» conclut Carlos Fontelas de Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse.

A propos de l’étude :
L’étude mondiale “Future of Pay” évalue les évolutions des paiements et le rôle de la paie dans la gestion des talents. Elle analyse les perceptions et les comportements des salariés et des employeurs à propos des méthodes de paie traditionnelles et émergentes, ainsi que les défis que cela impose à la gestion du capital humain. L’enquête en ligne a été menée auprès de 4 000 salariés et 2 900 employeurs au sein de 13 pays, dans des entreprises de plus de 50 salariés. En Europe, les 4 pays concernés sont l’Allemagne, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

A propos d’ADP :
Concevoir de meilleurs modes de travail grâce à des solutions à la pointe de la technologie, des services haut de gamme et des expériences uniques qui permettent aux collaborateurs d’atteindre pleinement leur potentiel. Ressources Humaines, gestion des talents, rémunération globale, paie et conformité, basées sur les données et conçues pour vos collaborateurs.

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Vendredi 8 Novembre 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News