Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



SEPA survivra même sans l’euro


Résultats d’une enquête Financial Services Club/Euro Banking Association/Logica sur les paiements européens.



La quatrième édition de l’enquête « State of the European Payments Marketplace », menée par le FS Club en partenariat avec l’Euro Banking Association et Logica, montre que le secteur bancaire exprime une forte demande pour des paiements en temps réel. Malgré les préoccupations importantes qui demeurent à propos des dettes souveraines européennes, banquiers et entreprises sont de plus en plus nombreux à attendre la mise en place effective de SEPA, le projet d’espace unifié de paiement de la zone euro.

70% des professionnels interrogés considèrent que la monnaie unique ne survivra pas dans sa forme actuelle. L’étude – conduite entre mars et avril 2012 auprès de plus de 350 participants (banquiers, consultants et fournisseurs de technologies) dans 53 pays – confirme les doutes qui persistent autour de la crise de la dette et de l’avenir de l’euro. Malgré ce contexte peu optimiste, l’adhésion au projet SEPA (Single European Payment Area) est de plus en plus importante. L’impact de la Directive des Services de Paiement (PSD – Payment Services Directive) est, quant à lui, perçu moins clairement, une majorité des professionnels interrogés ne voyant pas d’effet majeur pour le moment. L’étude fait également ressortir l’intérêt pour les utilisateurs (entreprises et particuliers) du paiement en temps réel.

« En 2011, les marchés européens ont été encore plus déstabilisés par les problèmes de la zone euro mais, étonnamment, les progrès réalisés grâce à la PSD et au SEPA ont été accueillis de manière positive. Nous avons également reconduit cette année notre analyse de la relation qui lie les banques à leurs clients entreprises, qui met en relief des points de vue divergents. », indique Chris Skinner, Président-directeur général du FS Club.

Le projet SEPA présente des atouts de poids, permettant notamment d’augmenter la visibilité sur la trésorerie et de réduire les risques de liquidité » explique Pierre-Yves Bonnardot, senior manager services chez Logica Business Consulting. « SEPA est toutefois synonyme de plus de concurrence pour les banques, du fait d’une plus grande pression exercée sur les revenus prélevés sur les paiements. Les établissements bancaires doivent trouver de nouvelles approches pour proposer des services et une expérience innovants à leurs clients. »

L’étude analyse également les enjeux liés aux risques de liquidité. 86% des banquiers interrogés s’accordent à dire que la pression sur les bilans des banques et des sociétés, ainsi que les nouvelles réglementations, entrainent une plus grande activité sur les liquidités et le besoin de recourir à des technologies permettant de gérer l’exposition financière en temps réel.

Fiche technique étude
L’étude du Financial Services Club, parrainée par Logica, a été réalisée auprès de plus de 350 professionnels des paiements issus de 53 pays européens et non-européens, sur la période de mars à avril 2012. Les groupes de personnes représentés dans l’enquête sont majoritairement des banques, suivi des consultants et fournisseurs de technologie.

A propos de Logica
Logica est l'entreprise du service en business et technologie. Elle réunit 41 000 collaborateurs. Elle propose conseil en management, intégration de technologies et externalisation à ses clients du monde entier, dont les plus grandes entreprises en Europe. Logica crée de la valeur pour ses clients en intégrant avec succès les hommes, les enjeux business et les technologies. Elle s'engage dans des collaborations à long terme et exploite ses savoirs pour répondre de façon innovante aux besoins de ses clients. Logica est coté à la Bourse de Londres et d'Amsterdam (LSE : LOG ; Euronext : LOG). Pour plus d'informations : www.logica.fr

A propos du Financial Services Club
Le Financial Services Club est un service unique s’adressant aux dirigeants et aux managers des banques, compagnies d’assurance, entreprises technologiques, cabinets de conseil, … en fait, toute entreprise souhaitant comprendre et assimiler le futur environnement opérationnel des marchés des services financiers.
Basé à Londres et représenté en Angleterre, Irlande, Europe Centrale et Europe de l’Est, le club se réunit quinze fois par an avec des intervenants sélectionnés pour prendre en compte tous les aspects du marché, depuis les professionnels jusqu’aux législateurs et analystes.
Pour plus d’information : www.fsclub.co.uk ; pour suivre les activités du club, inscrivez-vous sur notre blog : http://thefinaser.com



Mercredi 30 Mai 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News