Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Qui résistera à la recrudescence généralisée des défaillances d’entreprises en 2017 ?


Dans sa dernière étude « Défaillances, la partie émergée de l’iceberg », Euler Hermes établit le panorama des défaillances d’entreprises à l’échelle mondiale. Si le leader mondial de l’assurance-crédit prévoit une recrudescence des faillites dans le monde de +1% en 2017, après une contraction limitée en 2016 (-2%), quelles régions seront les plus impactées ? Dans ce contexte de fin de tendance baissière généralisée, qu’espérer pour les entreprises françaises cette année ?



La plupart des régions seront touchées, seule l’Europe semble tirer son épingle du jeu

« En 2017, le nombre de défaillances devrait croître en Amérique Latine, en Afrique, en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord. Parmi les pays les plus touchés dans ces régions, on retrouve le Brésil (+15%), la Chine (+10%) et les Etats-Unis (+1%). Seule l’Europe sera épargnée, mais le repli des défaillances perdra de la vitesse cette année », développe Ludovic Subran.

L’Amérique Latine enregistrera cette année sa sixième hausse consécutive du nombre de défaillances (+12%). La région souffrira de la récession au Brésil, en Argentine et au Venezuela, de la faiblesse du prix des matières premières, et de la dépréciation des devises locales.

La baisse continue des défaillances en Amérique du Nord arrive à son terme cette année : les faillites devraient croître modérément en 2017 aux États-Unis et au Canada (+1% et +2% respectivement). Aux États-Unis, les entreprises vont bénéficier des mesures du Président D. Trump destinées à relancer l’activité (domestique) à court terme, mais seront pénalisées par les mesures pesant défavorablement sur le financement et le commerce international.

Côté Asie-Pacifique, les défaillances croîtront pour la 3ème année consécutive en 2017 (+6%). Cette tendance aurait certainement été plus prononcée si les politiques monétaires et budgétaires accommodantes n'étaient pas venues l'atténuer. La région doit faire face, en particulier, aux conséquences de la morosité des échanges mondiaux, déjà à l’origine d’une série de grandes défaillances, notamment dans le secteur du transport maritime. Un phénomène exacerbé par la multiplication des mesures protectionnistes.

L’Europe est à contre-courant de la tendance qui frappe le reste du monde. Le recul des défaillances d’entreprises reste de mise en Europe de l’Ouest et en Europe Centrale et Orientale (-4% et -1% respectivement en 2017). Toutefois, ce repli perd de la vitesse et les défaillances demeurent 27% supérieures à leur moyenne d’avant-crise en Europe de l’Ouest (31% en Europe Centrale et Orientale). De plus, ce tableau régional masque encore des situations hétérogènes selon les secteurs et les pays : les défaillances vont se stabiliser dans 5 des 17 pays d’Europe de l’Ouest en 2017, et augmenter dans quelques grandes économies comme la Pologne, la Russie et le Royaume-Uni.

En France, le repli des défaillances est visible, mais les niveaux restent alarmants

En France, les défaillances d’entreprises ont baissé de -5% en 2016 et devraient reculer de -7% en 2017. Les perspectives de croissance se sont améliorées depuis 2015 (+1,3% en 2016), idem pour les marges des entreprises (de 29,8% à fin 2013 à 31,6% au deuxième trimestre 2016) qui ont été soutenues par des réductions d’impôts ciblées et de meilleures conditions de crédit – notamment dans le secteur de la construction, où les défaillances ont diminué de -10% en 2016.

Le nombre total de défaillances est cependant toujours 25% plus élevé que le niveau d’avant-crise et les disparités régionales et sectorielles subsistent. Les secteurs liés au tourisme (transports, hébergement) ne bénéficient pas pleinement des bonnes nouvelles (seulement -1,8% d’une année sur l’autre en 2016), notamment en Ile-de- France.

Source : Euler Hermes Group

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 20 Janvier 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News