Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Quelles sont les étapes clés pour réaliser une opération de levée de fonds en cryptomonnaies ?

Tribune rédigée par Florent Jacques, CEO et cofondateur de Finkey (conseille et guide les actionnaires et dirigeants lors de la prise de décisions stratégiques).


Multiplié par 4 depuis 2020, le marché global de la cryptomonnaie progresse fortement et apporte sa touche de nouveauté dans les différentes transactions financières. Dans ce contexte en pleine mutation, des levées de fonds en cryptomonnaies se multiplient. Comment fonctionnent-elles ? Quels sont les étapes clés pour réussir cette transaction ?

Comment fonctionne les opérations de levée de fonds en cryptomonnaies ?

Ce type de transaction nécessite un diagnostic technique de la société et de ses besoins. Avec pour objectif d’orienter la transaction sur une STO (security token offering) ou une ICO (Initial coin offering), cette étape est cruciale. Ainsi, qu’il s’agisse d’une STO ou d’une ICO, les logiques financières et règlementaires sont différentes. Cette transaction se fera en toute sécurité par l’intermédiaire d’une équipe technique qui développera un « smartcontract ».

En parallèle, il faut noter que lors d’une levée de fonds en cryptomonnaies, les compétences sont concentrées sur les ingénieurs et le marketing pour faire rayonner le projet. Contrairement aux transactions financières « classiques » aucun intermédiaire financier intervient (banques, fonds, leveur de fonds).

Ainsi, la campagne de financement se construit via l’élaboration et la mise en place d’une stratégie de marketing communautaire afin de susciter l’intérêt des investisseurs éparpillés aux quatre coins de la planète. C’est le principe de décentralisation des transactions en cryptomonnaies.

Au vu de l’intérêt grandissant de la cryptomonnaies et de la multiplication des transactions, des agences spécialisées commencent à voir le jour comme la structure Web3 Lab’0x. Dans le but d’accompagner les entreprises à préparer la stratégie de levée de fonds, créer la plateforme web de collecte, construire une présentation de l’opération et du projet (whitepaper) ainsi que déployer la communication internationale, elles deviennent les pièces maitresses des levées de fonds en cryptomonnaies.

Pourquoi est-il intéressant d’avoir recours à une levée de fonds en cryptomonnaies ?

Les levées de fonds en cryptomonnaies présentent plusieurs avantages et sont réalisé avec des « tokens ». Si l’opération se construit avec une Security Token ou un Utility Token, les caractéristiques de l’opération et donc les avantages seront différents.

Que ce soit pour les investisseurs ou les entreprises, plusieurs avantages existent lors de l’utilisation d’un financement décentralisé :
- Aucun intermédiaire financier permettant un accès direct aux investisseurs. C’est une logique de « place de marché décentralisée »
- Les tokens sont échangeables sans frais et à tout moment grâce à des « échangeurs » qui les convertissent en euro / dollar (selon modalité du « smartcontracts » organisant le modèle économique du token)
- Les actionnaires ne subissent pas de dilution capitalistique
- Les potentielles de plus-value sont instantanées et chaque investisseur est libre d’entrée ou sortir du projet au moment désiré par la simple revente de son token
- Les montants collectés peuvent être très significatifs même sur de jeunes projets

Malgré les nombreux avantages qui existent, ces opérations sont encore rares en France. En 2021, 79 opérations ont eu lieu versus 5720 à l’échelle mondiale*.
*source ICObench.

Quels projets peuvent être concernés par une levée de fonds en cryptomonnaie ?

Ce type d’opération est accessible à toutes les entreprises qu’elles intègrent des technologies blockchain ou non. Or, selon la nature de l’entreprise le type de token utilisé ne sera pas le même. Ainsi, le cadre règlementaire établi par l’AMF (autorité des marchés financiers) en 2018 distingue 2 outils financiers : le Security Token et l’Utility Token.

Lors de l’utilisation du Security Token, on parle de tokenisation d’actifs financiers à travers un protocole blockchain lors par exemple de la création d’un contrat de prêt qui va lier juridiquement débiteur et créancier.

Quant à l’Utility token, cet outil doit s’intégrer au modèle économique de l’entreprise. Il s’adresse aux entreprises du Web3 ou aux entreprises dans une phase de transformation digitale qui intègre la technologie décentralisée dans leur modèle d’activité. Par exemple, lorsque le token permet l’achat de services sur une plateforme comme l’accès à une vidéo ou une musique moyennant le paiement avec un token.

Ces nouvelles techniques arrivent sur le marché financier international et de manière plus timide en France en bousculant les règles habituelles. Afin de généraliser ces opérations, il est sera surement nécessaire d’assouplir la complexité technique et règlementaire.

Jeudi 28 Avril 2022




Articles similaires
< >

Mardi 24 Mai 2022 - 18:18 What Type of Investors Does Crypto Need?

Mardi 17 Mai 2022 - 18:00 New World, New Money


OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES