Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Opter pour l’investissement non coté : 6 avantages principaux

Opter pour l’investissement non coté permet d’accéder à de nombreux avantages pour développer son patrimoine depuis l’avantage fiscal jusqu’à la plus-value


Les 6 bénéfices d’opter pour l’investissement non coté

La bourse, vous en avez déjà souvent entendu parler. Des promesses de rendements qui peuvent être certes fulgurants. Mais cet univers financier impalpable vous échappe et vous semble déconnecté des réalités de votre quotidien. Et puis les fluctuations du marché vous font peur. Avec des actions cotées, il faut savoir être opportuniste et réactif sur le court et moyen terme. D’un autre côté, il y a le Livret A. Mais avec un taux en dessous de celui de l’inflation, le rendement sera inexistant. Vous souhaitez développer votre patrimoine avec une dose de risque acceptable. Quitte à investir, vous avez besoin de plus de concret. De relier votre investissement à la vie réelle. Sur le long terme ! Connaissez-vous les actions non cotées ? Appelé aussi le “private equity” ou encore le capital investissement, l’investissement non coté qui était réservé à l’origine aux institutionnels est désormais ouvert aux particuliers et se démocratise. Il permet d’investir dans une PME pour l’aider à se développer. Vous pouvez souscrire des parts soit directement soit via un fonds afin d’en retirer un avantage fiscal et une éventuelle plus-value. Dans cet article on vous expose les X bénéfices de l’investissement non coté.


Accéder à de nombreuses opportunités pour diversifier son patrimoine

Diversifier son patrimoine, préparer sa retraite ou obtenir un complément de revenus. C’est bien là l’objet de l’investissement non coté.

Le private equity en France est un vaste marché. Environ 100 000 sociétés sont concernées. Des plateformes dédiées aux conseillers financiers comme Opale Capital existent pour accéder à ce type d’investissement.

Certains secteurs sont déjà bien investis comme les biotechnologies, le médical ou encore la tech mais les possibilités sont infinies car de nombreuses entreprises se créent chaque jour.

Contribuer à un projet local et porteur de sens

Selon France Invest, les fonds de private equity ont créé 266.500 emplois auprès des PME françaises de 2014 à 2019. Tous les secteurs sont concernés, du numérique à l’industrie en passant par les biotechnologies et le médical.

L’investissement non coté permet de financer une entreprise à côté de chez soi et de miser sur un projet auquel on croit notamment grâce au FIP (Fonds d’investissement de proximité).

Un impact positif et fortement ancré dans l’économie réelle car le FIP est un actif qui doit être composé à 70% de PME :
• qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros
• soumises à l'impôt sur les sociétés
• exerçant leur activité dans 4 régions limitrophes

Voir un projet d'entreprise doté de valeurs auxquelles on adhère grandir et réussir avec à la clé des créations d’emplois, quoi de plus valorisant au-delà de la rétribution financière ?

L’argent devient le moteur d’un projet porteur de sens concret et utile à la communauté qui demande davantage d’implication personnelle qu’un lointain placement en Bourse.

Dans un contexte où les sujets RSE sont de plus en plus présents dans les entreprises, l’investissement non coté va permettre d’aligner dirigeants d’entreprises et investisseurs vers une attitude sociale et environnementale plus responsable.

Bénéficier d’avantages fiscaux

L’investissement non coté en PME procure des avantages tant “à l’entrée” avec une réduction immédiate d’impôts qu”'à la sortie” avec d’éventuelles plus-values elles aussi exonérées d’impôts et uniquement assujetties aux prélèvements sociaux.

Ainsi, dans le cas des FCPI et des FIP, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 18% à la souscription de vos parts et d’une exonération d’impôt sur les plus-values à la sortie du fonds (si vous conservez vos parts pendant 5 ans minimum).

Un couple risque-rendement intéressant

L’investissement non coté dans les PME a connu une surperformance ces dernières années avec un rendement supérieur à celui des grands groupes du CAC 40 : 8,7% de performance nette en moyenne de 2007 à 2016 contre 3% (Source, Les Echos).

Si le risque de perte en capital est bien réel, il est en revanche possible d’atteindre des rendements moyens de 8 à 10%, des chiffres bien supérieurs à ceux de l’investissement immobilier.

Notons que les gérants de fonds sont intéressés à la performance et gagnent davantage si leur fonds prospère. Un alignement d’intérêt avec les investisseurs.

Attention toutefois, car les sommes engagées seront bloquées a minima sur 7 ans et jusqu’à 10 ans. L’investissement non coté n’est donc pas liquide. C’est un investissement de long terme qui nécessite de faire le point en amont sur sa situation patrimoniale.

Des possibilités d’investir adaptées à tous les profils investisseurs

Quelque soit votre profil investisseur (plus ou moins tolérant au risque), l’investissement non coté dispose de formules toutes agréées par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) :
• Les FCPI (fonds communs de placement dans l’innovation) investis en titres dans des société non cotées
• Les FIP (fonds d’investissement de proximité) investis dans des entreprises régionales non cotées
• Les FCPR (fonds communs de placement à risques) investis dans des sociétés non cotées en bourse

Grâce à l’investissement non coté, vous pouvez investir à différents stades de maturité d’une entreprise que ce soit en phase d'amorçage ou de développement.

Vous participez à des stratégies d’investissement variées, du capital innovation au capital transmission en passant par le capital développement ou le capital retournement.

Il est ainsi possible de prendre des participations dans une start-up avec des horizons d’investissement courts (24 à 60 mois), une rentabilité cible supérieure à 10% et un niveau de risque très élevé.

A contrario, il est aussi possible de miser sur des périodes plus longues et à des stades de développement plus avancés. Le risque sera toujours présent mais dilué par un niveau de maturité plus important des entreprises financées.

Une expérience investisseur facilitée par le digital

Le secteur des private equity s’est fortement développé ces dernières années sous l’impulsion du digital. De nombreuses plateformes d’investissement sont nées et permettent aux investisseurs néophytes :
• D'accéder à l’investissement non coté grâce à des tickets d'entrée plus modérés (de 5 à 10 000 euros)
• De disposer de plus d’information et donc de transparence sur leurs investissements via des reporting

------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.

Vendredi 2 Septembre 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES