Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



Level Four invite instamment les banques à repenser aux tests d'automates DAB avant de migrer vers windows


A en croire un nouveau rapport publié par Retail Banking Research (RBR), fin 2005, 56% des distributeurs automatiques de billets (DAB) d'Europe occidentale avaient déjà été convertis pour fonctionner sous système d'exploitation Windows. Toujours selon cette société, ce chiffre aurait désormais atteint 64%.



Cela étant, Level Four Software signale que les avantages de cette migration risquent de ne pas justifier les coûts en découlant, pour les banques qui n'auraient pas calculé leur stratégie de tests et de déploiement dès le départ. Suite à l'adoption par ces banques de la plate-forme Windows en remplacement de la plate-forme OS/2 et autant que puisse en juger Level Four, la stabilité globale des automates DAB de libre service bancaire et, par extension, l'expérience qu'ont pu en faire les clients ont souffert.

Dans un contexte d'exploitation maximale du standard ouvert XFS qui sert de base aux produits logiciels pour DAB Windows, on s'attendait à ce que cette nouvelle plate-forme d'exploitation d'automates DAB engendre une diminution des coûts, une plus grande facilité de surveillance, un surcroît d'efficacité de gestion des espèces et une gamme plus variée d'options de services clientèle et de marques. Pourtant, Level Four signale que même si certains de ces avantages se sont concrétisés, ils s'associent à des complexités imprévues. Les mises à jour fréquentes de Windows et les problèmes de stabilité à rapprocher de l'interopérabilité des nombreuses applications résidentes des automates DAB, se sont soldés par des DAB potentiellement plus susceptibles de poser problème que les premiers DAB fonctionnant sous OS/2 déployés à la fin des années 1980.

<< Les DAB à base Windows sont les machines de demain, c'est indéniable. Toutefois, un grand nombre de banques a constaté que les voies de la migration peuvent être quelque peu chaotiques, déclare Martin Macmillan, directeur marketing et prospection commerciale chez Level Four. Les clients se sont habitués aux DAB fiables et exigent d'être bien servis à ce niveau. Pour exploiter un réseau d'automates DAB exempts de dysfonctionnements et préserver la fidélité des clients, les banques doivent perfectionner leurs procédures de tests. >>

L'ampleur des tests à prévoir pour les DAB Windows est source de difficultés, surtout dans la mesure où un test de régression complet peut obliger les banques à se mobiliser pendant deux voire trois mois. Le test doit être exécuté à chaque sortie d'une nouvelle version logicielle, soit une fois par mois dans certains cas. En outre, les tests doivent être effectués en cas de changements apportés à d'autres applications exécutées sur l'automate DAB et chaque mise à jour de sécurité Windows doit s'accompagner de tests. Ce processus rigoureux est nécessaire dans la mesure où l'application de DAB elle-même, au même titre que toute interaction entre les autres applications de la pile de logiciels, doit être testée pour assurer la stabilité de l'ensemble.

<< Windows présente des arguments irrésistibles aux banques de détail et par conséquent, on comprend facilement qu'elles aient été aussi nombreuses à privilégier son système d'exploitation pour leurs automates DAB, explique Dominic Hirsch, directeur général de Retail Banking Research. Pourtant, étant donné la multiplication des tests à prévoir, les banques doivent impérativement faire preuve de prudence et réfléchir profondément à leurs stratégies de mise à l'épreuve et de déploiement de logiciels, afin d'éviter les problèmes à leurs clients utilisateurs. >>

Pour de plus amples détails sur les rapports produits par RBR sur les DAB, rendez-vous sur www.rbrlondon.com/reports

À propos de Level Four Software
Level Four est un spécialiste des solutions ATM qui permettent aux banques et processeurs de libérer le potentiel de profit de leurs réseaux ATM. Depuis 1995, Level Four occupe la position de principal fournisseur mondial d'outils de test et de développement pour le canal ATM, avec son produit phare ATM Channel Development Suite. S'alignant sur la tendance à la technologie à normes ouvertes et se basant sur son engagement continu à apporter des améliorations dans le canal ATM, Level Four a fait son entrée sur le marché du logiciel ATM intégré en 2006 avec Level Four BRIDGE. Ce produit exploite le solide héritage technique de Level Four pour livrer la première solution d'architecture réellement distribuée pour le marché ATM. Level Four a établi une impressionnante base de clients parmi les banques et processeurs de paiements dans le monde entier, notamment Royal Bank of Scotland, Lloyds TSB, National Bank of Dubaï, Rabobank, LINK et Standard Bank of South Africa. Avec son siège social à Dunfermline, Level Four a des bureaux à Maidenhead, Dubaï et Miami.
Visitez le site Internet de Level Four à l'adresse www.levelfour.com

À propos de RBR
Retail Banking Research (RBR) est un cabinet d'études et de conseils en stratégie disposant de près de trois décennies d'expérience des services bancaires aux particuliers, automatiques et des systèmes de paiement. Elle aide ses clients en leur fournissant des conseils et renseignements indépendants sous la forme de rapports publiés, de consulting et de bulletins de liaison. RBR est reconnue comme étant le fournisseur de référence de rapports d'études de qualité sur les DAB et cartes de paiement. 12 fois par an, RBR publie un bulletin d'étude intitulé Banking Automation Bulletin.
Vous trouverez RBR sur Internet, à l'adresse www.rbrlondon.com


Source: Level Four Software Ltd

Mardi 16 Janvier 2007
Notez


Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News