Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Les actions sont-elles encore une solution solide en période de ralentissement de la croissance ?


Alors que les prévisions de croissance. de la France ralentissent, les investisseurs peuvent-ils encore trouver les gains qu'ils convoitent sur le marché boursier ? Selon plusieurs études, malgré que l'économie soit souvent à la peine, les bourses touchent les hauts sommets. Ceci s'explique par la "déconnexion" qui existe entre les deux secteurs. Il s'agit là d'un phénomène qui, contrairement aux économistes, inquiète les financiers.

Une approche plus prudente est-elle nécessaire pour assurer la prospérité en 2022 ? Voilà une autre question que se posent les investisseurs dans le cas où il y aurait à s'inquiéter réellement. A ces différentes questions sont trouvées des réponses dans le contenu de cet article.

Source : STATISTA

Est-il toujours possible aux investisseurs de se faire des gains sur le marché boursier en période de régression économique ?

Que ce soit aux États-Unis, en Asie ou encore en France, l'évolution des indices boursiers semble être immunisée contre les différentes crises liées au ralentissement des économies. Les différents phénomènes négatifs ont été plutôt un rappel à l'ordre pour les investisseurs en bourse. Donc oui, il y a eu un léger freinage dans les investissements en bourse mais, cela n'a aucunement arrêté les mouvements dans ce secteur. Ceci simplement parce que les actions sont des alternatives solides capables de tenir tête aux crises qu'elles soient économiques, sanitaires ou géopolitiques.

À titre d'exemple, après l'avènement des facteurs ayant réduit la croissance économique en 2021 et au premier trimestre de l'année 2022, il a été constaté un ralentissement des investissements et ensuite un retour en force de la cotation des actions en bourse. Notez que le ralentissement des introductions en bourse n'a vraiment pas été assez significatif. « Sur le plan financier, nous ne voyons pas de bulle en tant que telle », voilà l'affirmation du directeur général de l'agence de notation Fitch, Mr Aymeric Poizot. Il poursuit en ce sens avec ceci : « La déconnexion entre Wall Street et “Main Street” (l’économie réelle, NDLR) ne pose pas de problème tant que les banques centrales interviennent ».

En gros temps que les banques centrales continueront de fonctionner les actions seront toujours une solution solide même en période de ralentissement économique. La nature "valeur refuge" des actions joue donc ainsi son rôle et est en fait une opportunité pour les investisseurs. Mais attention, tout le monde le sait, ce secteur est volatil donc, savoir sur quelles actions se placer serait idéal avant de s'y lancer.

Face à cette mise en garde dont il est très important de tenir compte, Maxim Manturov, responsable du conseil en investissement chez Freedom Finance Europe, déclare que : "Selon un ensemble de multiples d'entreprises, l'écart des sociétés américaines en décembre 2021 par rapport au pic de la bulle de 2001 était en moyenne de 28% (par exemple sur P/S d'environ 40% et sur la capitalisation par rapport au PIB de 45%). Il y a maintenant une légère normalisation (baisse de 20% par rapport au pic), mais par rapport à la bulle de 2001, la situation s'est détériorée à moyen et long terme - taux négatifs en termes réels, émissions illimitées."

Interaction entre les actions et la croissance ou décroissance de l'économie : important à maîtriser

Il existe en effet une interaction très significative entre ces deux facteurs répondant à la question de ce sujet mais que l'on ignore la plupart du temps. Ainsi, il y a le cas où, le ralentissement de la croissance économique peut avoir d'impacts sur les actions, autrement dit une paralysie du secteur boursier. Dans ce cas, il faut que les gouvernements et Etats prennent des dispositions économiques et surtout bancaires.

Mais, il existe un autre cas où, ce sont les actions qui représentent un déclic du ralentissement économique. Dans ce cas précis, on peut donc dire que les actions ou le marché boursier est plutôt une très solide solution vers laquelle les investisseurs peuvent se tourner non seulement pour diminuer la régression économique mais aussi pour se faire des gains et bénéficier des différents avantages d'un tel investissement.

Parlant d'avantages, il en existe principalement trois. Accroître le rendement à long terme, protéger les investisseurs contre l'inflation et les impôts ( deux éléments très : nous dirons avantageux et prisés) et enfin maximiser (maximisé plus de revenus de placement).

Source : STATISTA

Autres approches plus prudentes afin d'éviter les péripéties économiques

Bien évidemment, d'autres solutions outre que l'investissement dans les actions sont capables d'aider les investisseurs à faire face au ralentissement économique. L'or ou l'investissement dans le métal jaune est la première approche la plus conseillée et la plus fiable. Il s'agit là en fait de la valeur refuge la plus fiable au monde et ce, peu importe la péripétie que subit la croissance économique, financière, etc.

Hormis l'or, il y a les matières premières telles que le pétrole, le gaz, l'uranium et autres qui constituent des investissements alternatifs au même titre que les actions. Si le marché des actions semble être risqué, se tourner vers ces matières premières est une option dont les avantages sont intéressants en période de crise. Tout comme l'or, le cours de ces matières premières ne cesse d'évoluer afin de préserver les fonds d'investissements et de les multiplier.

------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.

Vendredi 24 Juin 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES