Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



La volatilité des devises explose avec les craintes autour de la pandémie


La Fintech EBURY se mobilise pour ses clients PME pendant la crise - Dernière analyse des experts.



La fintech britannique Ebury spécialiste des paiements internationaux et du change de devises pour les entreprises, dont l’architecture est 100% basée sur le cloud, a pu mettre en quelques minutes seulement l’ensemble de ses 1000 employés dans le monde en home-office.

Depuis le début de cette crise (et depuis + de 10 ans), Ebury met tout en oeuvre pour accompagner les entreprises (principalement PME) et trouver des solutions pour leurs problématiques liées à leurs opérations à l’international pendant cette crise, et ce dans les 20 pays dans lesquels elle est présente. Sa plateforme 100% en ligne combiné à un service client expert forment un duo gagnant.

--------------------

La forte aggravation de l'épidémie de coronavirus, qui a entraîné des fermetures à l'échelle nationale en Italie et en Espagne, a ébranlé les marchés financiers mondiaux. La réaction initiale a été de faire grimper l'euro, car la courbe des taux aux États-Unis s'est évaporée et les marchés ont anticipé les baisses des taux de la Réserve fédérale réduits à zéro. Cependant, l'aggravation des nouvelles épidémiques en provenance de la zone euro a rapidement entraîné un renversement. En fin de compte, le dollar s'est réaffirmé comme une valeur refuge sûre et s'est apprécié par rapport à toutes les autres grandes devises du monde. L'euro, le franc suisse et le yen ont relativement bien résisté, bien que les variations hebdomadaires relativement modestes de ces devises par rapport au dollar ne reflètent pas l'énorme volatilité de la semaine.

Cette semaine, l'accent sera mis sur les mesures extraordinaires prises par les gouvernements et les banques centrales pour atténuer le coup porté à l'économie mondiale. Au moment où cela est écrit, la Réserve fédérale a réduit ses taux à zéro lors d'une réunion d'urgence, une décision qui devrait être suivie par toutes les banques centrales du G10 qui ont toujours des taux positifs. Nous devrions également voir des mesures agressives pour soutenir la demande, l'emploi et les finances des PME et des ménages, en particulier dans la zone euro qui est en ce moment la plus touchée par la crise. Les données économiques publiées cette semaine seront devenues “obsolètes” et les marchés l'ignoreront probablement.

GBP
La Banque d'Angleterre a abaissé ses taux à 0,25% et a lancé une série d'initiatives pour alléger le flux de crédit, en particulier pour les PME. La livre sterling n’était pas au centre de l’attention, la semaine a été difficile contre le dollar et l'euro au milieu de la fuite généralisée vers les actifs peu risqués. Cependant, nous pensons que l'assouplissement budgétaire important annoncé dans le budget aura un effet positif significatif à moyen terme. Nous pensons que la livre est actuellement fortement sous-évaluée après les fortes chutes de la semaine dernière.

EUR
L'Espagne et l'Italie étant confinée, la France emboîtant le pas, une zone d'incertitude s'est abattue sur l'économie de la zone euro. La bonne nouvelle est que les autorités monétaires et fiscales réagissent rapidement. La BCE a corrigé la mauvaise communication de Lagarde lors de la réunion de jeudi et a clairement indiqué qu'elle garantirait la stabilité des obligations souveraines de la zone euro. Les gouvernements européens préparent des mesures de relance budgétaire et diverses formes de soutien aux ménages et aux entreprises pour éliminer les blocages et la baisse de la demande qui en résulte. La promesse de 500 milliards d'euros de l'Allemagne est particulièrement bienvenue. Une combinaison de délais bancaires supplémentaires, de taux extrêmement bas et de mesures de relance budgétaire est un puissant antidote aux conséquences économiques et financières de la pandémie. Nous sommes optimistes sur le fait que l'économie de la zone euro pourra rebondir rapidement après la fin du confinement.

USD
Le dollar s'est apprécié vers le milieu de la semaine et est devenu la devise préférée des investisseurs fuyant le risque. La perception selon laquelle les États-Unis ne sont pas aussi touchés que l'Europe par la pandémie a probablement joué un rôle. Cependant, la situation se dégrade rapidement, malgré des tests très limités. Alors que la Fed prend des mesures agressives, y compris des baisses d'urgence des taux et un QE supplémentaire, il sera essentiel de voir si la reprise du dollar se poursuit au fur et à mesure que les États-Unis prennent des mesures plus fortes du type de celles que nous observons en Europe.



No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Jeudi 19 Mars 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News