Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

La start-up Sharvy (ex MyCarSpot) démarre l’année 2022 à l’international

Sharvy revient du CES avec une belle confiance en sa feuille de route : elle mettra les moyens pour défendre son leadership sur un marché mondial où la concurrence n’existe pas réellement, et où les besoins d’optimisation dans les entreprises sont en tout point identiques à ceux trouvés en France.


Un doublement du CA en 2021 et une accélération de la progression pour 2022

Sharvy finit l’année en forte croissance, en doublant son CA, en avance de phase sur son business plan. Elle a été, à l’évidence portée par la crise sanitaire, car elle a su accompagner les mouvements de réorganisation des entreprises tous ces derniers mois.

Son application, qui se centrait à l’origine sur la gestion collaborative des parkings, a étendu ses fonctionnalités aux postes de travail et aux places de cantine.

Elle a ainsi pu fournir à beaucoup d’entreprises qui ont été bousculées dans leurs habitudes, une application totalement en phase avec leurs préoccupations du moment : Sharvy permet de maitriser la circulation des équipes dans les locaux, et permet aussi de s’engager dans la réduction des frais locatifs immobiliers (notamment avec le flex office et le télétravail qui permettent de réduire la surface des bureaux, et donc de gagner des m²).

Les projets se sont donc élargis fonctionnellement, et multipliés tout au long de l’année 2021. Aujourd’hui, la solution de gestion intelligente des places équipe 40.000 utilisateurs et pas loin de 100.000 m2.

La clientèle est centrée sur les grands comptes et les ETI multisites, avec des signatures comme Airbus ou Safran, par exemple.

Sharvy, une application Win-Win côté salariés et entreprise

En rapprochant l’offre et la demande, l’application Sharvy améliore le confort de vie dans les locaux, le service rendu aux salariés, et optimise les ressources de l’entreprise, tout le monde y gagne !

« La percée de Sharvy s’explique par le faible coût de l’application, sa facilité d’implantation et d’adoption et le ROI quasi immédiat prévisible chez nos clients. Notre application digitale permet de connaitre, et donc de prévoir, les besoins d’espaces partagés tout au long de l’année. A terme, le parking peut être mieux dimensionné, le restaurant d’entreprise peut commander les bonnes quantités. Autrement dit, les ressources sont ajustées ! », explique Stéphane Seigneurin, Président de Sharvy.

Cap à l’Ouest et à l’Est

Le chiffre d’affaires de Sharvy a augmenté de 100 % en 2021.

Il est prévu d’accélérer le mouvement en accentuant le développement de l’export, qui devrait représenter 50% du chiffre d’affaires en 2023 (pour 30% aujourd’hui), en particulier grâce à la conquête de nouveaux pays, tels que l’Allemagne et les États-Unis.

Stéphane Seigneurin, Président de Sharvy, commente : « Nous réalisons en réalité notre plan stratégique, étape après étape. La levée de fonds, réalisée fin 2020, devait justement financer ces ambitions internationales, comme le changement de logo et de nom opérés à l’automne dernier, et les subventions reçues de la Région Occitanie. »

Le CES sur lequel Sharvy était présent pour la première fois, a permis de tester le marché international à grande échelle, de prendre des contacts directs vers des partenaires d’implantation aux Etats-Unis, et de rencontrer des décideurs venus des 4 coins du monde. Une présence qui crédibilise encore la démarche de conquête internationale.

------------------------------------------------------------------------

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.

Jeudi 20 Janvier 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES