Future Finance, Fintech, Blockchain, DeFi | Daily News
              



La dégradation du profil de crédit des groupes français au cœur des tensions à venir sur les financements


Dans son étude annuelle sur le financement des corporates du SBF 120, Redbridge souligne que le profil de crédit des principales sociétés cotées françaises est passé en l’espace de 18 mois de la catégorie « A » à la catégorie « BBB ». L’apparition de tensions dans les négociations avec les prêteurs bancaires et obligataires privés invite les directions financières à se préparer pour affronter cet environnement plus stressé.



Les principales conclusions de la dixième étude Redbridge sur le financement des 102 corporates du SBF 120 sont les suivantes :

La mise en application de la norme IFRS 16 et la crise du COVID-19 ont bouleversé le profil d’endettement des principales sociétés cotées françaises.

• La norme comptable IFRS 16 sur les contrats de location a eu pour conséquence d’augmenter le levier net (dette nette / EBITDA) de 0,3x en moyenne.
• Sur la première moitié de 2020, les groupes du SBF 120 ont enregistré en global un recul de 11 % de leur chiffre d’affaires et de 15 % de leur EBITDA.
• Toujours sur la première moitié de 2020, l’endettement net des corporates du SBF 120 s’est accru de 15 %.
Les évolutions observées au premier semestre présentent toutefois une grande disparité de situations et préfigurent un scénario de reprise en K de l’économie.
• Selon un sondage Redbridge réalisé début septembre auprès de 62 grandes entreprises, près de la moitié des répondants bénéficiaires d’un PGE estiment que la relation bancaire se tend actuellement. Un tiers d’entre eux souhaitent prolonger leur financement garanti à l’échéance d’un an et un quart n’a pas encore pris de décision.
• A l’autre bout du spectre, les entreprises n’ayant eu recours à aucune mesure complémentaire en terme de structure de financement (26 % des répondants) ont pour priorité de garantir leur accès au financement pour des acquisitions et des dépenses d’investissement. Leur jugement porté sur la relation bancaire est plus largement positif.
Le prolongement des incertitudes relatives à la crise du COVID et l’apparition de tensions sur les financements invitent les directions financières à la prudence.
• Prêts garantis par l’Etat, lignes de liquidité additionnelles, confirmations de lignes de découverts, renégociations ou suspensions temporaires des clauses encadrant le crédit… La crise sanitaire n’a pas entrainé de contraction du crédit (credit crunch), mais les banques sont depuis l’été plus prudentes sur les termes et conditions.
• L’appétit élevé des investisseurs sur le compartiment obligataire public contraste nettement avec le comportement des investisseurs en obligataire non-coté.

Pour Muriel Nahmias, Senior Director, conseil en financement de Redbridge : « Si les opérations de soutien en trésorerie entre mars et cet été se sont déroulées sans trop de tension de la part des banques, la rentrée est marquée par un net repricing des marges des crédits bancaires pouvant atteindre 50 bps, notamment pour les sociétés les plus leveragées. Les sociétés ayant bénéficié d’un PGE doivent prendre en compte le renchérissement du crédit dans leur processus de décision si elles envisagent de rembourser ce prêt».

Pour Didier Philouze, Managing Director, conseil en financement de Redbridge : « Dans un contexte particulièrement complexe, nos conseils du début de crise restent d’actualité : communication transparente sur le profil de crédit, basée sur une information fiable et détaillée (notamment les prévisions de trésorerie dans le cadre d’un scénario d’une deuxième vague), sécurisation de la liquidité, notamment en optimisant le besoin en fonds de roulement, et allongement des maturités ».

A propos de Redbridge
Fondé en 1999, Redbridge Debt & Treasury Advisory est le partenaire international de référence des directions financières. Ses équipes, situées à Paris, Genève, Londres, New York et Houston, ont mené plus de 400 missions sur les dix dernières années pour aider les entreprises à optimiser leurs financements et leur trésorerie, de la conception stratégique des solutions à leur mise en œuvre opérationnelle.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Vendredi 25 Septembre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos