Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News


              



L’introduction en bourse de Facebook


Suite à l’introduction en bourse de Facebook, qui fait face à de nombreux rebondissements, Ajay Bhalla, Professeur en Management de l’Innovation à la Cass Business School donne un éclairage sur cette IPO qui fait couler beaucoup d’encre ;



« L’introduction en bourse de Facebook était-elle réellement fair play ? Les investisseurs ont-ils obtenu l’information nécessaire pour construire un spectre intégral des risques encourus ?

Oui les souscripteurs qui ont dirigé la mise en bourse ont fait fortune. Oui, nous devons nous poser ces questions, mais très honnêtement, les investisseurs qui ont peut-être été dupés sur la valeur de l’action, n’ont pas à regarder très loin dans l’histoire pour se rendre compte de ce qui allait arriver. Plus précisément, le problème avec l’action Facebook rappelle le boom de l’introduction en bourse du .com qui était originellement menée par des détaillants du web. Souvenons-nous de compagnies comme Pets.com ou Webvan qui étaient évaluées à 1.2 milliard de dollars et se sont effondrées ensuite. Cette fois, il s’agit des réseaux sociaux- Facebook se trouve en position de garde-fou, et les autres comme Linkedin forment un écosystème prenant d’assaut la sphère boursière.

En construisant ce projet, les professionnels de l’introduction en bourse ont avancé qu’une fois les utilisateurs appâtés, ils resteraient et passeraient la majeure partie de leur vie et de leur portefeuille avec eux. Cette fois, ceux qui se sont occupés de l’introduction en bourse du réseau social ont plaidé pour l’effet « lock-in » et les dollars engrangés via la publicité. La disparition d’AOL et l’avènement de Facebook offrent des leçons difficiles à ignorer –
1/ posséder une entrée de choix vers le web n’est ni facile ou suffisant pour assurer un succès à long-terme. N’est pas Google qui veut.
2/Les business model évoluent rapidement. Les nouveaux entrants émergents rapidement et les utilisateurs sont changeants. L’expérience est vitale. Les acquisitions de titres peuvent donner un répit temporaire mais ne peuvent constituer un mantra pour conserver les utilisateurs. Avec des investisseurs issus de la Silicon Valley déjà à la recherche du prochain Facebook, la plus grosse introduction en bourse de l’histoire pourrait bien déjà appartenir à l’histoire ancienne. »

A propos de la Cass Business School
La Cass Business School, qui fait partie de l’Université de Londres, propose un enseignement innovant, pertinent et tourné vers l’avenir ainsi que des formations, des conseils et de la recherche. Située en plein cœur d’un des principaux centres financiers du monde, la Cass est l’école de commerce de la municipalité londonienne.Ses MBA, Masters Spécialisés et Licences sont reconnus à travers le monde pour leur excellence et l’école soutient près de 100 doctorants.
La Cass propose le plus large éventail de Masters Spécialisés et dispose des plus grandes facultés de finance, d’actuariat et d’assurance en Europe. La Cass se classe parmi les dix meilleures écoles de commerce du Royaume-Uni en commerce, management et recherche financière. Plus de 90% des recherches qui y sont menées produisent des résultats à la portée internationale. La Cass est un lieu d’échanges enrichissants entre étudiants, universitaires, experts professionnels, dirigeants d’entreprises et législateurs.
www.cass.city.ac.uk

Mardi 29 Mai 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies




Finyear - Daily News