Corporate Finance News / Quotidien
              


Jeudi 5 Mars 2015

K2 lève 100 millions de dollars auprès de Francisco Partners


La levée de fonds a pour objectif de soutenir l’innovation et d’étendre le rayonnement de K2 sur le marché des solutions de conception d’applications métiers sur mesure, accessibles depuis n’importe quel terminal, sans aucune connaissance en programmation.



K2, éditeur de solutions pour simplifier et accélérer la conception d’applications métiers, lève 100 millions de dollars auprès de Francisco Partners, fond d’investissement spécialisé dans le secteur des nouvelles technologies. Cette levée de fonds a pour objectif de soutenir la croissance de K2 sur le marché des solutions pour concevoir des applications sur mesure, sans avoir à écrire une seule ligne de code. Et, en particulier, de financer ses efforts de R&D pour étendre ses outils aux applications mobiles et cloud. La transaction devrait être finalisée au cours du premier trimestre de 2015.

Basée à Bellevue, près de Seattle, K2 a été fondé en 2000 par Adriaan van Wyk (CEO) et Olaf Wagner (Senior SVP en charge de la R&D produits). L’éditeur totalise plus d'un million et demi d'utilisateurs dans 80 pays (France inclue). Sa plateforme permet à des utilisateurs non développeurs d’être autonomes pour créer, faire évoluer et héberger - dans leur SI interne ou dans le cloud-, des applications de tous types (RH, finance, achat, commercial, marketing, relation client, SAV, qualité…). Elle inclut toute une série d’outils et d’assistants pour concevoir et gérer ces applications : formulaires, workflows, connecteurs prêts à l’emploi avec les autres briques du système d’information, outils de reporting, etc.

Depuis son lancement il y a plus d'une décennie, Francisco Partners est entré au capital de plus de 100 entreprises du secteur des nouvelles technologies, pour des montants compris entre 50 millions et 2 milliards de dollars, et représentant un total de 10 milliards de dollars. Ce qui en fait l'un des fonds d’investissement les plus actifs dans le secteur de l’informatique.

Cette levée de fonds marque une étape majeure dans le développement de K2, qui compte en profiter pour conforter son avance sur le marché du Bring You Own Application (BYOA), en étendant notamment ses solutions pour simplifier et accélérer le développement et le déploiement d'applications, aux applications mobiles et cloud. « A l’heure où les directions métiers appellent les DSI à raccourcir les délais de conception et de mise à disposition d’applications accessibles quel que soit le terminal utilisé, nos solutions constituent une alternative aux développements spécifiques et aux progiciels : tout utilisateur à l’aise avec les outils informatiques est en mesure de concevoir lui-même sa propre application, adaptée aux besoins opérationnels, sans écrire une seule ligne de code », indique Vincent Marlard, Président de K2 France.

A propos de K2
K2 édite une suite logicielle complète pour concevoir rapidement et faire évoluer simplement des applications sur mesure, simples ou complexes. Ses solutions permettent à des utilisateurs non-développeurs de créer et déployer des applications métiers en toute autonomie, sans avoir à écrire une seule ligne de code. La conception des interfaces utilisateurs, formulaires, workflow, règles, rapports, tout comme l’appel de données hébergées dans d’autres systèmes, se fait à l’aide d’assistants qui accompagnent le concepteur de l’application pas à pas.
Les applications réalisées avec les outils K2 s’appuient nativement sur les briques logicielles Microsoft déployées dans l’entreprise et permettent de capitaliser sur les autres composants du système d’information.
Plus de 3 000 entreprises dans le monde utilisent les solutions K2.
k2france.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres



Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS