Corporate Finance News
              


Jeudi 25 Novembre 2021

Interview | #Chainalysis, la plateforme de données des blockchains


Entretien avec Duncan Hoffmann, Directeur Général EMEA chez Chainalysis.



Comment l'industrie des cryptomonnaies peut-elle travailler avec les banques traditionnelles ?

Lors de sa conférence Links en novembre, Chainalysis, la plateforme de données des blockchains, a réuni plus de 150 clients et partenaires des entreprises de cryptomonnaies, des forces de l'ordre, des organismes de réglementation et des institutions financières pour discuter de l'évolution du paysage de la conformité. Aujourd’hui, Duncan Hoffman, Directeur Général de Chainalysis, explique comment les entreprises de cryptomonnaies peuvent travailler avec les acteurs financiers traditionnels de façon plus efficace pour rendre le secteur plus sûr et assurer une croissance continue.

Comment résumeriez-vous la situation actuelle entre les acteurs de cryptomonnaies et financiers ?

Il est crucial de rappeler que résoudre le puzzle de la conformité est le seul moyen pour les entreprises de cryptomonnaies de fonctionner à l'échelle mondiale et d'attirer les investissements nécessaires pour poursuivre leur croissance actuelle. Les professionnels de la finance reconnaissent le vaste potentiel des cryptomonnaies : dans une étude que nous avons réalisée, près de la moitié des personnes interrogées estime que le bitcoin aura un taux de croissance supérieur à celui des actions, des revenus fixes ou des prix de l'immobilier au cours des 12 prochains mois. Mais malgré cela, la plupart d'entre eux sont préoccupés par les enjeux de conformité, ce qui les empêchent d'investir dans cet écosystème ou de travailler avec des clients du secteur des cryptomonnaies.

À l’inverse, si votre objectif est de créer une entreprise, tout ce qui ne vous aide pas directement à vous développer peut être vu comme une distraction. C'est pourquoi il est si facile pour les sociétés de cryptomonnaies de considérer comme un fardeau des réglementations telles que celles mises en évidence dans les recommandations du Groupe d’Action Financière (GAFI) au début de cette année. Le discours selon lequel les cryptomonnaies sont intrinsèquement illicites ou anti-gouvernementales ajoute également à la dynamique de confrontation.

Mais cette opposition est finalement improductive et ignore les raisons pour lesquelles ces lois existent en premier lieu.

Pourquoi est-il si important de réglementer les marchés financiers - y compris celui des cryptomonnaies ?

Les réglementations financières servent un objectif crucial et réel : elles protègent la vie de millions de personnes, souvent les plus vulnérables. En effet, les crimes financiers ont un impact sur un grand nombre de personnes, des personnes âgées victimes d'escroqueries aux personnes touchées par le commerce de la drogue. Les régulateurs ne cherchent pas à nuire aux entreprises de cryptomonnaies ou à freiner le secteur - ils doivent simplement protéger ces victimes potentielles. Il est crucial que le domaine des cryptomonnaies s'aligne pour aider les régulateurs à atteindre cet objectif, non seulement parce que c'est la chose juste à faire, mais aussi parce que c'est le seul moyen pour les acteurs du secteur d'atteindre leurs propres objectifs commerciaux.

Cela ne veut pas dire qu’il est aisé pour les entreprises de cryptomonnaies de respecter la réglementation. Les règles sont complexes et leur application varie selon les différentes juridictions dans lesquelles elles peuvent opérer. Mais il est tout à fait possible de s'adapter aux règles et de continuer à construire une entreprise prospère.

La conformité ne doit pas non plus être un défi à relever seul. Les institutions financières travaillent avec les régulateurs depuis des années et peuvent accompagner les acteurs de la cryptomonnaie pour comprendre comment appliquer leurs cadres de conformité à leur entreprise.

Comment une entreprise de cryptomonnaies peut-elle collaborer efficacement avec une banque partenaire ?

D’abord, la banque partenaire doit avoir une connaissance approfondie de l’activité de l’entreprise en question pour l’aider à respecter la conformité. Et c’est d’ailleurs pourquoi il est essentiel que les sociétés de cryptomonnaies soient complètement transparentes sur leurs activités.

Par le passé, de nombreuses entreprises de cryptomonnaies prenaient l’habitude de modifier constamment leur modèle commercial pour contourner les réglementations, parfois en informant leur banque partenaire qu'après coup. Cela rendait les collaborations difficiles. Les relations les plus fructueuses, en revanche, sont celles avec des entreprises de cryptomonnaies franches sur leurs offres et leur stratégie. Et c’est tout à leur avantage, car cela permet aux banques partenaires de fournir des conseils de conformité plus adaptés et même d'expliquer les activités de ces sociétés aux régulateurs en leur nom. Le besoin d'éducation reste important chaque fois que les clients proposent de nouveaux produits de cryptomonnaies, mais aussi pendant l'intégration. Cette collaboration ouverte est nécessaire notamment pour que les banques puissent mettre en place les contrôles appropriés afin de surveiller et de signaler toute activité suspecte.

Y a-t-il des opportunités pour les acteurs de la cryptomonnaies à travailler avec des régulateurs ?

Bien sûr. Le partage des connaissances ne se fait pas seulement entre l’entreprise de cryptomonnaies et sa banque partenaire. Il peut être bénéfique pour les premières d'aller directement à la source et d'obtenir plus d'informations des régulateurs sur leurs obligations.

C’est un travail d’éducation : les sociétés de cryptomonnaies doivent informer les régulateurs sur leur activité afin d'obtenir des conseils de conformité adaptés à leur situation. Les règles, telles que celles couvertes par la loi sur le secret bancaire, sont censées s'appliquer à tous les transporteurs de fonds, ce qui couvre un large éventail d'entreprises de services financiers. Il n'est pas possible pour les organismes de réglementation d'avoir des conseils prêts à l'emploi pour les entreprises de cryptomonnaie, surtout si l'on considère la fréquence à laquelle le secteur change et lance de nouveaux produits. En outre, en s’associant aux organismes de réglementation, les entreprises peuvent les guider dans les évolutions futures du secteur et aider le gouvernement à élaborer une législation plus efficace pour régir cet espace.

Il existe plusieurs façons de s'impliquer. Les entreprises peuvent par exemple accéder aux ressources offertes par les organismes financiers, rencontrer ces organismes pour échanger sur les récentes réglementations, ou même s’entretenir avec les régulateurs.

C’est une collaboration à double sens : les régulateurs peuvent tirer parti de l'expertise d'un professionnel de la conformité des cryptomonnaies, tout comme l’entreprise de cryptomonnaies peut bénéficier des connaissances des régulateurs sur la façon dont ces lois sont élaborées et appliquées, alors il ne faut plus avoir peur de profiter de ces opportunités. Avec la vitesse à laquelle l'argent circule aujourd'hui, tous ces acteurs ne peuvent plus se permettre de ne pas travailler ensemble.

Le mot de la fin...
Il est crucial de franchir le pas et de commencer à instaurer un climat de confiance. Le secteur des cryptomonnaies n'en est qu'à ses débuts, et il connaît une croissance incroyable jusqu'à présent. Mais la prochaine phase nécessitera plus de partenariats avec les régulateurs et les acteurs financiers traditionnels - les entreprises de cryptomonnaies qui ouvriront la voie sur ce front s’assureront un succès durable.

Le secteur doit également s’intéresser à des objectifs qui vont au-delà de la réussite commerciale. Si les entreprises de cryptomonnaies ne veulent pas se voir être utilisées par des criminels et des terroristes, il faut qu’elles aient le courage d’avancer dans le sens des réglementations.



dernières opinions & actus / latest opinions & news