Le quotidien du futur de la finance depuis 2005 (Fintech, Blockchain, DeFi, IA)
              



Hydrogène : Hydroma planche sur le transport de sa production


Quelques mois après avoir lancé l’exploitation industrielle de son hydrogène naturel, Hydroma Inc. travaille au transport de sa production dans l’Afrique de l’Ouest et en Europe.



Son PDG Aliou Diallo a effectué un voyage en Allemagne, il y a deux semaines, pour apprécier l’expertise d’une société de Bavière.

Depuis 2012, Hydroma Inc. exploite l’hydrogène naturel dans le cercle de Kati, au Mali. Une première mondiale, même dix ans après. Grâce à une unité pilote, la compagnie transforme ce gaz vertueux (non polluant, renouvelable, abondant et moins cher) en électricité propre qu’elle distribue gratuitement aux habitants du village de Bourakébougou. En juin 2019, elle a lancé la production à grande échelle d’énergie verte à partir de l’hydrogène naturel. Et en été dernier, l’entreprise a annoncé la construction de panneaux photovoltaïques au Mali et au Sénégal pour la production de l’hydrogène vert.
Un excédent de 90% d’hydrogène naturel pour Hydroma Inc.

Hydroma Inc. étudie désormais les voies et moyens pour exporter son hydrogène naturel en Afrique de l’Ouest, voire en Europe. Dans une interview accordée à Africable Télévision, début octobre, son PDG et fondateur Aliou Diallo a laissé entendre que le Mali ne consommerait que 5% à 10% de la production. « Donc le reste que faut-il faire avec ? Si on veut avoir des sources de devises, il faut aller vers l’exportation. Il faut alors trouver la meilleure voie d’exportation, celle qui s’adapte le mieux à l’hydrogène vert et à l’hydrogène naturel », a dit l’homme d’affaires malien.

Dans ce cadre, Aliou Diallo effectue des voyages en Europe - où son entreprise jouit d’une bonne réputation – pour tisser des partenariats judicieux et acquérir l’expertise. « La semaine dernière j’étais en Allemagne et j’ai visité une société en Bavière qui est spécialisée dans le transport de l’hydrogène avec des iso-conteneurs, où on mélange l’hydrogène au toluène. Ce qui le rend inflammable. Cela peut être une solution énergétique mixte pour exporter l’hydrogène et électrifier presque toute l’Afrique et donner de l’électricité aux millions d’Africains qui n’en ont pas », a-t-il expliqué.
Hydroma va construire un pipeline jusqu’aux portes de l’Europe

Il a aussi appris qu’on pouvait exporter l’hydrogène naturel en le transformant en ammoniac ou le liquéfiant. Mais son groupe a opté pour une autre voie, plus viable économiquement. « Nous avons programmé de faire un pipeline pour transporter l’hydrogène naturel du Mali au Sénégal, à la Mauritanie, au Maroc, jusqu’à la porte de l’Europe », soit 4700 kilomètres, a déclaré Aliou Diallo. « Ce n’est pas un rêve, c’est une réalisation tout à fait faisable. L’Europe même est en train de construire 23.000 kilomètres de pipeline pour le transport de l’hydrogène », ajoute le milliardaire malien.

Cette infrastructure servira également à transporter sa production d’hydrogène vert, obtenu à partir de l’électricité décarbonée (solaire ou éolienne). « Nous sommes présents dans une dizaine de pays qu’on a bien étudié sur le plan géologique et qui ont d’excellentes conditions de production d’électricité verte », précise Aliou Diallo. Il s’agit notamment du Tchad, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de la Mauritanie, de la Guinée Bissau, du Maroc et du Mali


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Vendredi 23 Octobre 2020
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News