Quotidien Fintech, Blocktech, DeFi, Néo-banque d'affaires
Financial Year Financial Year
 
 
 
The Bridge Between Traditional Finance & Decentralized Finance (DeFi)
 
              


Mardi 16 Décembre 2014

Enquête internationale : évolution des pratiques Corporate Access


Kepler Cheuvreux publie les conclusions de son enquête internationale sur l’évolution des pratiques « Corporate Access ».



Depuis près de deux ans, la Presse financière internationale s’est largement fait écho des diverses positions et critiques relatives aux pratiques Corporate Access utilisées au sein de la sphère des investisseurs institutionnels.

En mai 2014, le régulateur britannique FCA a officialisé sa position sur les normes applicables dorénavant et a ainsi mis fin au suspense latent, bannissant en particulier l'utilisation des commissions de courtage pour le paiement des services Corporate Access dès le 2 juin 2014.

Les nouvelles contraintes s’imposent principalement aux investisseurs UK. Néanmoins, elles ont suscité beaucoup d’interrogations dans les autres pays et certains investisseurs hors UK ont d’ores et déjà fait évoluer leurs pratiques, notamment ceux dont une partie des équipes est basée à Londres.

Cette enquête réalisée par Bénédicte Thibord, Global Head of SmartConnect Services, est menée auprès de 120 investisseurs institutionnels et 205 sociétés cotées. L'objectif est de présenter une vision sur l'évolution des pratiques en matière de Corporate Access, au moyen des opinions croisées émises par les sociétés cotées et les investisseurs institutionnels sur les 2 points suivants :
- Comment l'évolution réglementaire est-elle perçue?
- Quels sont les impacts opérationnels déjà mis en place ou anticipés?

L’enquête a permis de mettre en lumière certaines tendances communes aux investisseurs institutionnels et sociétés cotées :
- Moins de 5% des personnes interrogées considèrent que les évolutions réglementaires en matière de Corporate Access auront un impact positif sur l’efficience des marchés ;
- La majeure partie des investisseurs sollicités ne prévoient pas de réduire le nombre de contacts «sociétés » et considèrent les services Corporate Access sell-side comme importants voir très importants ;
- Une minorité envisage d’internaliser la fonction Corporate Access ou de faire appel à d’autres prestataires. En revanche, ils souhaitent développer les contacts directs sans intermédiaire.

Concernant plus spécifiquement l’évolution des politiques internes liées au Corporate Access chez les investisseurs UK :
- La quasi-majorité des gérants/analystes UK interrogés ont informé leurs brokers par courrier qu’ils ne procéderaient plus au paiement des services Corporate Access, d’autres ont fait le choix de modifier leurs broker scorecards.
- En revanche, un tiers d’entre eux seulement a d'ores et déjà mis en place des budgets de recherche en appliquant un « full unbundling » et 8% envisagent de faire de même.
- Près de 40% du panel n'envisagent pas de limiter le nombre de brokers sur le Corporate Access.
- Concernant les broker reviews, les conférences et entretiens avec les experts restent intégrés dans les votes Recherche par la moitié des investisseurs UK. De plus, 30% prennent en compte non-deal roadshows et les field trips. Paradoxalement, une très faible minorité a requis de leurs brokers des prestations de services de recherche additionnelles autour du Corporate Access.
- 30% d’entre eux considèrent de mettre en place un système de facturation annexe englobant les frais administratifs liés aux services Corporate Access.
- Il convient de noter que l'évolution de la réglementation n'a pas généré, à ce jour, de contraintes budgétaires supplémentaires relatives aux frais de déplacements des PMs/analystes UK.

La photographie apparait bien différente pour les investisseurs de la zone hors UK :
- Près de la moitié de ces investisseurs ne sont pas informés des changements de règlementations liés au Corporate Access. - Plus de 80% d’entre eux prennent en compte les conférences et les non-deal roadshows dans leurs votes recherche. Trois investisseurs sur quatre intègrent également les entretiens avec les experts (à noter le cas des investisseurs US) et deux tiers, les field trips. - La majorité d'entre eux n'a pas fait évoluer les politiques internes en matière de Corporate Access, un tiers reste indécis et une minorité prévoit de le faire. - Dans cette zone, près de deux investisseurs sur trois n'ont pas pris de décision relative à la facturation annexe incluant les frais administratifs liés aux services Corporate Access. - Certaines pratiques commencent à émerger mais restent cependant minoritaires: l'organisation de contacts sociétés en direct, l'évolution des broker scorecards ou la mise en oeuvre de budget de recherche. - Seulement 5% de ce panel font état de nouvelles contraintes budgétaires pour leurs déplacements professionnels.

Positionnement des sociétés cotées :
- La plupart des IROs consultés estime ne pas avoir été impacté dans leur travail au quotidien par les normes récentes et n’ont pas noté d’évolution majeure des pratiques sell-side suite à l’évolution de la réglementation: les brokers continuent d’être perçus comme très actifs sur les pitches, notamment pour les roadshows à Londres.
- Actuellement, très peu nombreux sont ceux qui prévoient d'accroître le budget alloué ou la taille de leurs équipes (respectivement 7% et 2%). Seulement 5% envisagent également faire davantage appel aux prestations d’agences de communication financière.
- Une quasi stabilité est à mentionner concernant le système de refacturation des frais administratifs des roadshows : seulement 1% des sociétés ont relevé une évolution des pratiques sell-side en la matière. Cependant, une majorité des IROs se dit disposée à les prendre en charge.

À propos de Kepler Cheuvreux
Le groupe est détenu par ses salariés et son management (38,3%) et des investisseurs institutionnels tels que BlackFin Capital Partners (21,8%), Crédit Agricole CIB (15,1%), la Caisse des Dépôts (9,7%), UniCredit (5,2%) et Crédit Mutuel Arkéa (4,9%). Le groupe compte plus de 500 salariés et a bâti sa réputation sur la qualité et l’indépendance de sa recherche et de ses activités d’intermédiation à travers sa plateforme de distribution internationale implantée à Amsterdam, Boston, Francfort, Genève, Londres, Madrid, Milan, New York, Paris, San Francisco, Stockholm, Vienne et Zurich.
Les activités de Kepler Cheuvreux s’organisent autour de quatre lignes métiers : Equities : le courtage en actions, Debt & Derivatives : courtage en dérivés et produits de dette, le Corporate Finance : fusions et acquisitions, Investment Solutions : produits structurés et autres solutions d’investissement.
Kepler Cheuvreux se distingue par la qualité et l’étendue de sa recherche, présente dans toutes ses lignes métiers :
- La plus vaste couverture recherche d’Europe : 675 actions suivies, 29 secteurs, 12 pays.
- Des études thématiques, macro-économiques et quantitatives.
- Des stratégies cross asset dédiées aux produits d’investissement.

Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles