Quotidien Fintech & Blocktech / Daily News
              



Vendredi 5 Février 2016

Digital Finance Imperative (Oracle)


Une nouvelle étude montre que les DAF de la zone EMEA doivent repenser la façon dont ils mesurent la santé des entreprises.



Cette étude montre que les professionnels des finances doivent transformer leur fonction et adopter de nouveaux indicateurs clés de performance pour mieux mesurer la valeur des actifs incorporels

The Digital Finance Imperative, une nouvelle étude réalisée par CGMA® (Chartered Global Management Accountant®), montre que les DAF de la zone Europe / Moyen-Orient / Afrique (EMEA) doivent repenser la façon dont ils mesurent la santé des entreprises à l'ère digitale. D'après cette étude, alors qu'aujourd'hui la valeur d'une entreprise provient essentiellement d'actifs incorporels tels que les marques et l'opinion des clients, les professionnels des finances interrogés sont encore trop peu nombreux à pouvoir accéder aux données qui leur permettraient de mesurer et de surveiller ces éléments critiques de leur activité – ils ne sont ainsi que 16% à pouvoir mesurer l'opinion des clients (1).
Sponsorisée par Oracle, cette étude explique que la valorisation de ces actifs incorporels avec de nouveaux indicateurs clés de performance (KPI) va se développer de plus en plus, en raison de la multiplication des modèles économiques s'appuyant sur le digital. Les actifs incorporels ont pris une importance croissante ces dernières années, pour représenter aujourd'hui 80% de la valeur des entreprises du classement S&P 500 (2). Les répondants de l'enquête réalisée dans la zone EMEA pensent que les principales sources de valeur pour leurs entreprises sont la satisfaction des clients (75%), la qualité des processus opérationnels (62%) et les relations clients (62%).
Mais cette enquête montre que les professionnels des finances de la zone EMEA ont beaucoup de mal à accéder aux données concernant les actifs incorporels et à les analyser. Par exemple, seuls 16% des répondants sont en mesure de réunir et d'analyser les données relatives à l'opinion des clients, et seuls 16% ont accès aux données concernant l'impact de leur marque sur leur activité. Seuls 29% affirment pouvoir mesurer la qualité de leurs processus opérationnels (3).
“La finance est bien placée pour devenir le gouvernail des entreprises modernes, mais pour y parvenir elle doit pouvoir s'appuyer sur des données pertinentes issues de l'ensemble de l'organisation, en utilisant des systèmes de gestion des performances et des ERP modernes et basés dans le cloud,” déclare Laurent Dechaux, Applications Vice President for ERP Western Europe Oracle. “Sans ces outils, les activités de l'entreprise qui maîtrisent le digital pourraient court-circuiter totalement les services financiers en générant leurs propres analyses stratégiques qu'elles transmettront directement à la direction.”

Lorsqu'on cherche à évaluer comment les finances ont été réorganisées pour tenir compte des nouvelles sources de valeur, seuls 10% des répondants indiquent que leurs services financiers ont été totalement impliqués dans “l'élaboration de mesures non financières de l'avancée des orientations stratégiques”.
Le Dr. Noel Tagoe, FCMA, CGMA, directeur exécutif de la formation de CIMA et l'un des auteurs de cette étude, ajoute : “Avec la digitalisation, il devient plus difficile pour les entreprises de se différencier et de distancer leurs concurrents. La qualité de la prise de décision devient alors un facteur essentiel de réussite, et la finance peut prendre la main pour assurer cette qualité. Elle dispose d'une vue d'ensemble de l'entreprise et des compétences nécessaires pour travailler avec tous les interlocuteurs concernés en interne, afin que l'entreprise puisse réunir, analyser et exploiter les données pour améliorer ses performances.”
Cette enquête a été réalisée auprès de 367 dirigeants dans 29 pays de la zone EMEA.

(1) Calculé comme le pourcentage des répondants ayant choisi un score élevé (4 ou 5) moins le pourcentage ayant choisi un score faible (1 ou 2).
(2) Ocean Tomo, cité par le Wall Street Journal, 2014.
(3) Tous ces résultats sont calculés comme le pourcentage des répondants ayant choisi un score élevé (4 ou 5) moins le pourcentage ayant choisi un score faible (1 ou 2).
A propos de l'étude
CIMA et l'AICPA ont réalisé une enquête internationale sponsorisée par Oracle, auprès de responsables financiers et d'autres dirigeants dans plusieurs secteurs d'activité. CIMA et l'AICPA ont également réalisé des entretiens avec des professionnels de la finance expérimentés pour étayer leur interprétation des résultats de l'enquête. Cette enquête a été réalisée auprès de 367 personnes dans 29 pays de la zone EMEA, la plupart ayant des postes à responsabilité dans les services financiers.

A propos de CGMA (Chartered Global Management Accountant)
Deux des plus prestigieuses organisations mondiales de comptabilité, l'AICPA et CIMA, ont formé une coentreprise pour créer le titre de Comptable Agréé en Management International (CGMA – Chartered Global Management Accountant) afin de valoriser la profession de comptable en management. Ce titre distingue les comptables en management les plus talentueux et les plus impliqués dans cette discipline pour contribuer à la performance de leur entreprise. Actuellement, plus de 150 000 comptables en management possèdent le titre de CGMA à travers le monde.

A propos de CIMA (Chartered Institute of Management Accountants)
Fondé en 1919, l'Institut des Comptables Agréés en Management (CIMA – Chartered Institute of Management Accountants) est l'organisation professionnelle de comptables en management la plus importante et la plus grande, avec plus de 227 000 membres et étudiants travaillant au cœur des entreprises dans 179 pays. Les membres et étudiants de CIMA travaillent dans l'industrie, le commerce, le secteur public et les organisations à but non lucratif.

A propos de l'AICPA (American Institute of CPAs)
L'Institut Américain des Experts-Comptables Certifiés (AICPA – American Institute of CPAs) est la plus grande association mondiale représentant la profession comptable, avec plus de 412 000 membres dans 144 pays, au service de l'intérêt public depuis 1887. Les membres de l'AICPA représentent de nombreux domaines d'activité, qu'il s'agisse des entreprises, de l'industrie, du secteur public, de l'administration, de l'enseignement ou du conseil.
L'AICPA définit des standards éthiques pour la profession et des standards d'audit pour les USA concernant les entreprises privées, les organisations à but non lucratif ainsi que les administrations fédérales, d'état ou locales. Il développe et gère l'Examen Standardisé d'Expert-Comptable Certifié (CPA), ainsi que d'autres certifications spécialisées pour les CPA qui se concentrent sur la planification des finances personnelles, la comptabilité judiciaire, l'évaluation des entreprises, la gestion des informations et l'assurance technologique. A travers une coentreprise fondée avec CIMA, il a créé le titre de Comptable Agréé en Management International (CGMA – Chartered Global Management Accountant) qui constitue une nouvelle reconnaissance mondiale de la comptabilité de gestion.
L'AICPA est implanté à New York, Washington, DC, Durham, NC, et Ewing, NJ. Les journalistes sont invités à consulter le centre de presse de l'AICPA à l'adresse aicpa.org/press.

A propos d'Oracle
Oracle propose une gamme complète de services de plateforme et d'applications cloud totalement intégrés.
Pour en savoir plus sur Oracle (NYSE : ORCL), visitez notre site Web à l'adresse http://www.oracle.com.

Oracle et Java sont des marques déposées d'Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Les autres noms cités peuvent être des marques appartenant à leurs propriétaires respectifs.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 6 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- The Blockchainer
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News