Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Des ordres et des désordres


J'avais vu il y a quelque temps le graphique animé préparé par Nanex (1) que j'incorpore au bas de ma tribune avec leur aimable autorisation. Cette image dynamique illustre la croissance du trading à haute fréquence (ou trading algorithmique ou HFT pour High Frequency Trading). Prenez le temps de le regarder jusqu'au bout, ce sont certes 2' de votre temps, mais qui condensent l'activité HFT entre janvier 2007 et janvier 2012.



Des ordres et des désordres
L'article qui explicite et accompagne ce graphique (2) a un mot que je trouve singulièrement éclairant, un mot qui cogne dur et au bon endroit : il parle de « spam quote ». Spam, vous savez le message électronique non sollicité et particulièrement inopportun qui vous propose une machine à café, une assurance, une défiscalisation, une voyance ou une aventure extra-conjugale. En français Toubon-compliant (3), un pourriel.

Nous aurions donc sur les marchés des ordres pourriels, mais ces marchés ne sont pas aussi dégourdis que mon logiciel de messagerie qui joue le rôle de poste d'aiguillage de façon assez efficace : peu de faux positif (bon e-mail classé en indésirable), plus de faux négatifs (e-mail indésirable non écarté), le gros de la cohorte des pourriels parqué directement dans une zone de quarantaine, et les e-mails présentant un intérêt dans ma boite de réception. Le marché, lui, prend tous les ordres, quels qu'ils soient et ne fait pas le tri. D'où la divergence constatée entre les ordres et les volumes. Jusqu'où diverger, n'est-ce pas la question ?

J'ai déjà écrit sur le sujet (4) et je ne vais pas vous infliger derechef par le menu mes états d'âme et mes convictions. Sachez juste que nul ne m'a convaincu depuis que la multiplicité d'ordres éphémères annulés aussitôt émis concourrait à la formation d'un plus juste prix, je reste avec mon intuition que les marchés y trouvent une exacerbation malsaine de leur volatilité. J'ai trouvé bien timides les dispositions réglementaires prises naguère pour tenter de limiter l'impact du HFT, même si j'avoue que je suis incapable d'en mesurer l'efficacité. J'aimerais enfin que les émetteurs puissent se prononcer sous la forme d'un opt-in (5) avant que les décisions d’investissement sur leurs titres ne soient traités par des ordinateurs.

Je reste persuadé que le trading algorithmique est a priori de peu d'intérêt pour les émetteurs et l'économie en général, et je reste très défiant face à l'asymétrie entre un logiciel et un humain sur un seul marché.

(1) www.nanex.net/index.htm
(2)www.nanex.net/aqck/2804.HTML
(3) vous êtes témoin d'un acte de désobéissance civile : j'aurais sûrement du écrire « conforme aux exigences de la loi Toubon »
(4) www.finyear.com/Transactions-a-haute-frequence-THF-c-est-un-peu-court-_a22757.html et www.finyear.com/11-20-Les-derives-des-Marches-Financiers-20-propositions_a23663.html
(5) acceptation explicite et formelle

Rémy Mahoudeaux
Rémy Mahoudeaux
Rémy Mahoudeaux
Managing Director, RemSyx
boss <at> remsyx <dot> com
twitter : @remseeks
 
 

Vendredi 7 Juin 2013
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News