Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

De nouvelles perspectives pour les responsables informatiques du secteur financier grâce à l’observabilité full-stack

Par Erwan Paccard, Director Product Marketing, AppDynamics.


En 2021, les entreprises du secteur financier ont intensifié leurs initiatives de transformation numérique et leur transition vers l’observabilité full-stack, comme le révèle le dernier rapport AppDynamics, Journey to Observability. Aujourd’hui, 54% déclarent avoir entamé leur transition et 33% prévoient de le faire au cours des 12 prochains mois. Au total, pas moins de 87% des entreprises du secteur financier seront en route vers l'observabilité full-stack en 2022.

De nombreux facteurs motivent leur besoin de visibilité sur l'ensemble de leur pile technologique : un environnement technologique toujours plus complexe et fragmenté, des consommateurs exigeants et une inquiétude croissante quant à l'impact potentiel d'une panne ou d'une interruption de service.

Après deux années de transformation numérique sans répit, en réaction à la pandémie et à une évolution sans précédent des besoins utilisateurs, les responsables informatiques recherchent donc des solutions leur offrant une visibilité complète dans des environnements traditionnels et cloud natifs, y compris sur les microservices et conteneurs.

L'observabilité full-stack offre cette visibilité unifiée de l’ensemble de la pile technologique depuis les applications jusqu’à l’infrastructure centrale, notamment pour le calcul, le stockage, le réseau. Elle permet aux équipes d’exploitation d'identifier rapidement les problèmes et leurs causes, puis de les résoudre avant qu'ils n’aient des conséquences sur les utilisateurs. Enfin, de relier performances techniques et impacts métiers afin de prioriser leurs actions et leurs investissements.

Une visibilité améliorée qui a déjà ses avantages

Les efforts de 2021 n’auront pas été vains. En effet, 85% des responsables informatiques constatent une augmentation de la visibilité sur leur pile technologique au cours des 12 derniers mois, avec des effets bénéfiques sur leur productivité et la réduction des coûts. Ils sont maintenant en mesure d'identifier et prendre en charge plus rapidement les problèmes de disponibilité et de performance. Dès lors, ils peuvent consacrer davantage de temps à des tâches stratégiques d'innovation ou d'optimisation plutôt que de lutter en permanence et de colmater les brèches comme cela a pu être le cas durant la pandémie.

Parmi les responsables informatiques interrogés, ceux du secteur financier sont d’ailleurs les plus positifs quant aux résultats obtenus grâce à l'observabilité full-stack. Au vu de ces avantages, il n'est donc pas surprenant de constater un appétit croissant afin d’accélérer leurs programmes d'observabilité full-stack. 91% des responsables informatiques indiquent d'ailleurs que leurs dirigeants soutiennent désormais pleinement leurs plans et mettent à leur disposition le budget et les ressources nécessaires. Un changement majeur par rapport à 2021.

Des facteurs clés de réussite

Si les progrès réalisés en 2021 sont déjà considérables, il reste encore du chemin à parcourir. La transition vers l'observabilité full-stack est un voyage complexe, en plusieurs étapes, qui nécessite des changements techniques, culturels et structurels considérables. 2022 est une année charnière pour les responsables informatiques du secteur financier, qui sont bien décidés à poursuivre sur leur lancée et récolter les fruits de leurs mois d’efforts.

Pour y parvenir, la première clé du succès sera de recruter en priorité les spécialistes dont ils ont besoin pour surveiller la disponibilité et la performance dans les environnements cloud. Ce besoin est accentué par la transition vers l'Open Telemetry - un standard émergeant pour les environnements cloud natifs. Une seconde option est de former rapidement leurs équipes existantes sur la disponibilité et la performance des microservices, conteneurs ou environnements serverless. Deuxième facteur de succès, une stratégie solide doit déjà être en place pour l’observabilité full-stack. Le rapport met en avant l’importance de continuellement aligner la stratégie IT avec l’évolution des besoins métiers et des nouvelles technologies employées .

Enfin, pour les responsables informatiques, leur entreprise doit travailler avec les bons partenaires technologiques, qui fourniront une solution complète intégrant surveillance de toute la pile technologique, des impacts utilisateur et métiers, de l’optimisation des coûts et de la sécurité. Ils doivent rechercher des partenaires pouvant les accompagner à travers les changements culturels et opérationnels nécessaires pour tirer parti de l’observabilité full-stack.

En 2022, le retour de l’optimisme et de la confiance

Après deux années difficiles, les responsables informatiques du secteur financier sont maintenant optimistes pour l’année 2022. 83% se disent confiant quant à la réussite de leur projet d’observabilité full-stack en 2022. Un sentiment qui se ressent très fortement dans les départements IT du secteur financier où ils sont 87% à penser que l’observabilité full-stack sera le facteur majeur de transformation de leur entreprise. Les responsables informatiques sont aujourd'hui en mesure d’accélérer leur transition vers l’observabilité full-stack, grâce à leurs connaissances, au soutien interne et à la détermination nécessaires pour changer la donne au sein de leur entreprise.

Dimanche 20 Mars 2022




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES