Corporate Finance, DeFi, Blockchain, Web3 News
Fintech, DeFi, Blockchain, Web3 Daily News by Finyear

Bpifrance appelle les entreprises à croître par acquisitions

À l’occasion de BIG (Bpifrance Innovation Génération), Bpifrance a dévoilé la première partie de l’étude menée par Bpifrance Le Lab : « Acquérir pour bondir », manifeste à l’attention des PME pour se lancer dans la croissance externe transformante !


La France ne manque pas d’idées, ni d’entrepreneurs talentueux. Pourtant, le dynamisme de nos jeunes pousses innovantes ne transparaît pas pour l’instant dans les chiffres macro-économiques.

Bpifrance, à l’occasion de BIG, a partagé, lors d’une matinée dédiée au build-up et aux acquisitions, des leviers d’action pour que davantage de pépites empruntent des trajectoires de croissance exponentielle, à l’instar de Criteo ou Blablacar.

Paul-François Fournier, directeur exécutif et directeur de l’innovation de Bpifrance, a dévoilé en plénière les grands lignes de l’étude « Acquérir pour bondir ». Celle-ci revisite le concept de l’acquisition externe pour inciter PME, ETI et grands groupes à recourir respectivement au build-up et à « l’acquisition-innovation » afin de se déployer en dehors de leur zone de confort.

Le build-up concerne les start-up, PME ou ETI non-leaders sur leur marché, qui deviennent en quelques années des groupes plus solides, plus compétitifs et plus rentables par des acquisitions ciblées. L’acquisition-innovation s’applique aux ETI ou aux grandes entreprises qui stimulent l’innovation interne, acquièrent des compétences et des technologies clés, prennent des virages stratégiques ou explorent de nouveaux territoires de valeur par des acquisitions de start-up.

Aujourd’hui en France :
- on dénombre 300 build-up en moyenne par an en France, soit moins de 2 PME sur 1 000 ;
- moins d’un quart des entreprises du SBF120 ont acquis une start-up au cours des 3 dernières années,
(un tiers dans le cas du CAC 40). Dans le même temps, Google réalisait 70 acquisitions pour près de 30 Md$, soit plus que l’ensemble des entreprises du CAC 40.
L’étude de Bpifrance Le Lab bat en brèche les idées reçues qui freinent le développement des opérations de croissance externe, et donc celui des entreprises françaises :
- le dogmatisme opposant croissance organique et croissance externe, la première encore trop souvent perçue comme plus noble ;
- le dogmatisme relatif au multiple d’EBITDA et ne valorisant pas le potentiel d’une entreprise, en particulier dans le cas des start-up ;
- la crainte d’ouvrir son capital à des investisseurs qui n’auraient qu’une vision court-termiste des entreprises, alors que 40 % des build-up en France sont à l’initiative de fonds d’investissement ayant une vision stratégique des marchés où ces opérations peuvent réussir ;
- la difficulté que peuvent avoir certains dirigeants pour prendre des risques, préférant une croissance faible qu’un potentiel de croissance élevé avec un risque plus important.

L’acquisition doit « transformer » l’entreprise qui achète. Les contributeurs de l’étude en sont persuadés : la France dispose de toutes les clés pour pousser les portes de l’avenir. Build-up et acquisition innovation sont des accélérateurs de croissance dont les entreprises françaises doivent se saisir afin de réduire le « time to market » imposé par le marché ou souhaité par le dirigeant, et obtenir un avantage concurrentiel décisif.

À propos de Bpifrance Le Lab
Agitateur d’idées au service des PME et des ETI françaises, Bpifrance Le Lab est à la croisée des chemins entre un Think Tank et un Do Tank. Visant à dégager des pistes d’actions concrètes pour aider les entreprises à se développer, il constitue un lieu de rencontre entre les dirigeants de PME et le monde académique.
Il a été lancé en mars 2014 par Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, qui préside également le Conseil d’orientation du Lab composé de 19 personnalités interdisciplinaires – économistes, enseignants, chercheurs, chefs d’entreprise, financiers, etc. Bpifrance Le Lab a pour objectif de promouvoir la recherche sur les PME et les ETI, de faire des propositions pour leur croissance et d’accompagner la réflexion stratégique de leurs dirigeants. Afin d’accroître les connaissances sur ces entreprises, un premier appel à projets a été ouvert à la communauté scientifique dont les lauréats accèderont aux données historiques de Bpifrance, première banque française à initier une telle démarche de nature Open Data.
www.bpifrance-lelab.fr

À propos de Bpifrance
Bpifrance, filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, partenaire de confiance des entrepreneurs, accompagne les entreprises, de l’amorçage jusqu’à la cotation en bourse, en crédit, en garantie et en fonds propres. Bpifrance assure, en outre, des services d’accompagnement et de soutien renforcé à l’innovation, à la croissance externe et à l’export, en partenariat avec Business France et Coface.
Bpifrance propose aux entreprises un continuum de financements à chaque étape clé de leur développement et une offre adaptée aux spécificités régionales.
Fort de 42 implantations régionales (90 % des décisions prises en région), Bpifrance constitue un outil de compétitivité économique au service des entrepreneurs. Bpifrance agit en appui des politiques publiques conduites par l’État et par les Régions pour répondre à trois objectifs :
• accompagner la croissance des entreprises ;
• préparer la compétitivité de demain ;
• contribuer au développement d’un écosystème favorable à l’entrepreneuriat.
Avec Bpifrance, les entreprises bénéficient d’un interlocuteur puissant, proche et efficace, pour répondre à l’ensemble de leurs besoins de financement, d’innovation et d’investissement.
www.bpifrance.fr

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Lundi 15 Juin 2015




OFFRES D'EMPLOI


OFFRES DE STAGES


NOMINATIONS


DERNIERES ACTUALITES


POPULAIRES