Digital & Decentralized Finance, Blockchain Daily News
              



Blockchain : une révolution de la transmission de valeur


Par Sadry Bouhejba, CIO Archery Blockchain.



L’avènement d’Internet a contribué au développement d’une économie mondialisée en transformant le partage de l’information. Prolongement d’internet, la blockchain réinvente la transmission de la valeur en désintermédiant les acteurs traditionnels.

Au fil de l’Histoire, les méthodes de partage et d’accès à l’information ont connu de nom-breuses évolutions. La dernière pierre fut apposée à cet édifice il y a 30 ans : Internet est parvenu à ouvrir l’accès à tous, en tout lieu, à pratiquement toute l’information disponible dans le monde. Internet, c’est le savoir humain à portée de clic.

Plus récemment, les blockchains sont apparues dans le paysage des innovations. Pourtant d’un point de vue technologique, la blockchain n’est pas novatrice : aucune invention, au-cun brevet n’a été déposé. La blockchain est née de l’ingénieuse combinaison de technolo-gies et de procédés existants : le peer-to-peer (qui relie les utilisateurs sans serveur cen-tral), la cryptographie (développée par les militaires) et le réseau des télécoms. Une block-chain est simplement une chaîne d’informations virtuelles (les blocs) mises bout à bout, composant un registre inviolable qui retrace l’historique des transactions : ce nouveau type de registre bouscule les codes de transfert de valeur.

Révolution de l’information VS évolution de la valeur

La blockchain est à la valeur ce qu’Internet fut à l’information. La différence est subtile, mais fondamentale. Imaginez que vous partagez un document par mail : vous continuerez d’avoir accès à ce document, en même temps que le destinataire du mail qui détient dé-sormais une copie de l’information. Le contenu du document peut ainsi être dupliqué et par-tagé à l’infini, sans que n’intervienne la notion de propriété, de rareté ou de valeur.

À la différence d’un partage d’information sur Internet, une transaction sur une blockchain permet précisément de conserver la rareté : le contenu virtuel n’est pas dupliqué, mais il est attribué à un nouveau propriétaire. En conservant la rareté du bien, c’est également sa valeur qui est protégée – et la blockchain constitue ainsi un nouveau procédé d’échange de valeur.

Inclusion financière pour 1 milliard de personnes

Jusqu’à présent, le secteur financier a été résolument fondé sur la théorie de l’intermédiation, qui soutient les vertus d’un intermédiaire pour fluidifier les transactions, en jouant à la fois un rôle d’interface et de tiers de confiance. La blockchain n’invalide pas cette théorie, mais propose de la moderniser : elle permet non pas de s’affranchir de cet intermédiaire indispensable, mais de l’intégrer en son sein. Substituer l’intermédiaire ban-caire traditionnel à une série de règles sous forme de code informatique permet de suppri-mer les frictions liées aux frais de fonctionnement d’une banque, tels que les commissions.
Cette alternative offerte par la blockchain est également permise par le fait que l’argent s’est digitalisé : il n’existe donc plus de raison de le conserver au coffre, ni d’en rémunérer le stockage. À la place d’un passage obligé par un intermédiaire (une banque), la block-chain permet désormais aux utilisateurs d’envoyer, de recevoir et de stocker de la valeur (convertible en monnaie fiduciaire) dans un registre public, consultable par tous.

La blockchain permettrait ainsi de donner accès à la transmission de valeur au milliard de personnes dans le monde n’ayant pas de compte en banque*. Une simple connexion à in-ternet suffirait à leur ouvrir la possibilité de se connecter aux registres virtuels pour transfé-rer de la valeur, sans besoin de passer par un intermédiaire bancaire. Dans le secteur fi-nancier, c’est bien la révolution attendue qui s’annonce avec l’avènement de ces « chaînes de blocs ».

Blockchain et cryptomonnaies

La blockchain est donc un registre dématérialisé, décentralisé, inaltérable et consultable par tous à tout moment. Les possibilités d’utilisation d’un tel registre sont sans limites. On peut y inscrire des transactions financières, enregistrer des actes notariés, des titres de propriété, des contrats d’assurance, ou encore des votes lors des élections. Partout où existe le besoin de garder un historique (finance, administration, économie, politique), la blockchain en fait la révolution.

C’est ce type de registre, inviolable, qui est utilisé pour les transactions en cryptomonnaies. À sa création, chaque blockchain émet un nombre limité et immuable de jetons d’utilisation. Pour accéder aux services d’une blockchain, il faut être détenteur de ces jetons. Limités en nombre, fongibles, transférables, divisibles et cryptographiquement inaltérables, ces jetons, appelés cryptomonnaies, sont le nouveau moyen de transfert de valeur sur blockchain.

Pendant 30 ans, Internet a servi d’accélérateur de croissance pour une multitude d’industries, et s’est installé dans nos quotidiens. Aujourd’hui la blockchain révo-lutionne notre rapport à la valeur. Des dizaines de milliards de dollars sont échan-gés tous les jours sur ce nouveau support et les analystes estiment que la taille du marché dépassera plusieurs trilliards dans moins de 10 ans**. Certes, un grand nombre de défis restent à relever, mais ils sont à la hauteur des potentiels de la blockchain, qui va devenir aussi incontournable qu’Internet l’est aujourd’hui.

* Étude « Mesurer l’inclusion financière et la révolution technico-financière » de la Banque mondiale, 2017 : https://openknowledge.worldbank.org/bitstream/handle/10986/29510/211259ovFR.pdf
** https://www.ccn.com/the-next-10-years-crypto-market-to-eclipse-20-trillion-as-bitcoins-influence-fades

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum - Conseil haut de bilan & stratégie blockchain
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICOs et STOs, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
Besançon - Paris + réseau international de partenaires.

About Chaineum
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICOs and STOs, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum Segment, Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.
https://www.chaineum.com

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.


Mercredi 12 Juin 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles