Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Bénéficiez des intérêts composés grâce aux Cryptomonnaies Proof-of-Stake (PoS)


Si la stratégie Hodl n’a pas fonctionné pour vous, voici un petit tutoriel expliquant comment composer votre portefeuille de crypto-monnaies et générer des intérêts grâce au « staking ».



Il est donc possible de conserver et gagner des intérêts en même temps, alors espérons que cela aidera vos portefeuilles !

Qu’est que les intérêts composés dans l’univers des crypto-monnaies ?

Placé le capital de ses crypto-actifs à intérêts composés est quelque chose de très simple. Mais avant d’expliquer ce que sont les intérêts composés dans la crypto-monnaie, rappelons-en déjà la définition dans le monde de la finance traditionnelle.

Un capital est placé à intérêts composés lorsque vous réinvestissez les revenus de votre actif pour générer des revenus supplémentaires au fil du temps.

C’est une chose habituelle sur les marchés financiers traditionnels d’incorporer les intérêts, plus-values, ou dividendes perçus au capital pour qu’ils puissent générer de la richesse à leur tour. En effet la volatilité et le risque sont faibles par rapport à des actifs tels que les crypto-monnaies.

Supposons que vous investissiez 10 000 $ dans The Super Startup (TSS). La première année, les actions montent de 25%. Votre investissement vaut maintenant 12 500 $. Heureux de cette bonne performance, vous conservez le titre. La deuxième année, les actions s’apprécient de 25% supplémentaires. Par conséquent, vos 12 500 $ passe à 15 625 $. Plutôt que de s’apprécier de 2 500 $ de plus comme ils l’ont fait la première année, ils s’apprécient de 3 125 $ de plus, car les 2 500 $ que vous avez gagnés la première année ont également augmenté de 25%.

Mais avec le marché baissier et la chute des prix, les token holders ont tendance à oublier cette opportunité sur les crypto-monnaies.

En fait, grâce au staking, les cryptomonnaies permettent aux utilisateurs de générer des revenus supplémentaires, même si le prix baisse.

Dans l’univers des cryptos, il est possible de générer des revenus supplémentaires de plusieurs manières, par exemple, des forks, des prêts, des concours, du mining, un programme de bounty, etc., mais dans cet article, nous allons nous concentrer sur comment les cryptomonnies PoS peuvent vous procurer un second revenu, même quand les cours chutent.

Grâce à la Proof-of-Stake (PoS), ou preuve d’enjeu, et d’autres variantes (DPoS / LPoS), vous pouvez désormais toucher des intérêts en fonction de la quantité de crypto-monnaies que vous détenez (votre stake). Donc, pour commencer à gagner des intérêts sur ces cryptos il vous suffit de commencer à staker puis de réinvestir ces intérêts afin que vos avoirs grandissent de plus en plus vite au fil des années.

Par exemple, plusieurs entreprises comme Staked.us, ou encore POS Bakerz fournissent des services de délégation pour le Tezos. Une blockchain au taux d’inflation annuel de 8,7% (pour l’instant). Chaque cycle que vous ne déléguez pas ou que vous ne stakez pas, vous perdez sur cette inflation. Toutefois, si vous stakez seul votre ꜩ pendant 1 an, vous obtiendrez un taux d’inflation annuel de 8,7%. Si vous stakez vos avoirs pendant 5 années consécutives, vous obtiendrez un rendement composé de 52% sur la période. Si vous aviez 1 000ꜩ, votre total après 5 ans serait maintenant de 1 520ꜩ!

Qu’est-ce que la Proof-of-Stake (PoS) et comment cela fonctionne-t-il ?

La plupart des crypto-monnaies, y compris Bitcoin, utilisent un mécanisme appelé Proof-of-Work (PoW). Sous PoW, les mineurs utilisent un logiciel spécial pour résoudre certains problèmes mathématiques complexes. Et en échange de cela, ils reçoivent un certain nombre de bitcoins. L’idée principale est de créer un nouveau bloc qui sera ajouté à la blockchain existante …

Au fil des ans, la preuve de travail (PoW) s’est montrée extrêmement robuste face aux menaces pour la sécurité, mais également extrêmement énergivore.

On estime que le seul réseau Bitcoin consomme plus d’énergie que certains pays développés.

Une alternative au PoW est appelée Proof-of-Stake ou preuve d’enjeu (PoS). Dans les protocoles PoS, les participants ne sont pas choisis en fonction de leur puissance de calcul, mais en fonction de la stake qu’ils détiennent dans la crypto-monnaie.

Par exemple, si John a 10% des jetons, il aura une probabilité de 0,10 d’être sélectionné comme participant lors du prochain block.

Le point positif est que la Proof-of-Stake est un mécanisme consensuel à la fois naturel et ergonome tout en étant globalement moins coûteux, bien qu’il ait été largement critiqué pour sa formule faisant que les riches s’enrichissent d’autant plus.

Et surtout, la PoS permet aux participants d’obtenir des récompenses sur ses détentions de crypto-monnaies.

Avec quelles crypto-monnaies peut-on espérer des intérêts ?

Il existe de nombreuses crypto-monnaies qui payent quotidiennement des intérêts.

On peut citer par exemple Neo, Ontology, Waves, Cosmos, Livekeeper, Polkadot, Decred, Lisk… Et bientôt nous pourrons même ajouter Ethereum, après la mise à jour « Casper », ou Cardano sur cette liste.

Selon Coindesk, le marché des crypto-monnaies PoS atteindraient 18,8 milliards de dollars. Cela représente toujours moins du tiers de la valorisation totale de 64 milliards de dollars pour le Bitcoin.
Néanmoins, les perspectives de marché des crypto-monnaies PoS actuelles et futures ne peuvent être ignorées. Il est nécessaire de se pencher sur le sujet sérieusement. Les crypto-monnaies PoS prennent une place de plus en plus importante dans l’évolution d’un système financier basé sur la cryptographie.

La Proof of Stake mènera-t-il à la naissance des Cryptos Banques ?

L'année 2019 a été marquée par un très bon départ pour le staking. Nous pouvons notamment citer l'investissement récent dans Staked, un fournisseur de staking-as-a-service, qui a collecté 4,5 millions de dollars auprès de Pantera Capital, de Tyler Winklevoss et Cameron Winklevoss, de Fabric Ventures, et d’autres acteurs tels que Coinbase Ventures, Digital Currency Group ou Blocktree Capital…

Le staking-as-a-service est en nette croissance. Avec les récentes orientations des principaux protocoles tels que Ethereum, qui devrait passer de PoW à PoS au quatrième trimestre de l’année 2019, la PoS pourrait même remplacer un jour la PoW, ce qui pourrait conduire à un nouveau niveau d’intermédiation des actifs cryptographiques.

Cette croissance de la Proof-of-Stake (PoS) et de l’intermédiation des dépôts pourrait entraîner certains inconvénients, parmi lesquels le risque de contrepartie et une incitation à l’effet de levier.

Les crypto-dépositaires ou custodians, qui gèrent des clés privées pour le compte de clients, pourraient devenir un nouvel acteur bancaire dans cet écosystème, créé lui-même pour accroître la désintermédiation et la décentralisation.

Le staking est très similaire à ce que nous pouvons trouver sur les marchés financiers traditionnels. Les stakers, qu’ils soient dépositaires ou non, doivent maintenir un ratio de capital sur certains protocoles — ce qui peut être comparé aux exigences de fonds propres des banques. Ensuite, ils versent un intérêt à leurs clients en fonction de la quantité de tokens délégués et du taux d’inflation, ce qui n’est pas sans rappeler un compte d’épargne payant un taux d’intérêt.

Lorsque les détenteurs de jetons comprennent qu’ils devraient recevoir un intérêt quelconque de leurs comptes de crypto-monnaie chez des dépositaires ou des échanges, nous verrons émerger un nouvel écosystème de fournisseurs de staking.

Si Coinbase offre 2,5% alors que Binance ou HitBTC offrent 6% d’intérêts (ou inversement), le choix du consommateur devient plus clair.

C’est exactement ce sur quoi les banques se font concurrence pour attirer les dépôts. Sur certaines plates-formes, les utilisateurs peuvent déjà choisir de staker leurs tokens et de gagner un intérêt basé sur l’inflation, ou d’obtenir un taux d’intérêt sur leur crypto pour un prêt allant jusqu’à environ 7–15% environ selon le protocole.

Vous trouverez ci-dessous une illustration des retours annuels que certains protocoles offrent actuellement ou offriront à l’avenir :

Remarque : Certains de ces protocoles sont encore en Testnet et les estimations des intérêts peuvent varier dans le futur.
* AVERTISSEMENT: Ceci n’est pas un conseil d’investissement. Cet article est à titre d’information seulement. Les crypto-monnaies sont des actifs d’investissement extrêmement volatils. Nous vous suggérons de faire vos propres recherches avant de décider d’acheter des crypto-monnaies et nous ne serons pas responsables des pertes de capital liées à la lecture de cet article.

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in corporate finance & crypto finance.

----------------

Chaineum Capital Partners - Blockchain Investment Banking
Chaineum Capital Partners est une banque d'affaires indépendante spécialisée blockchain et technologies disruptives.
Chaineum Capital Partners is an independent advisory firm for the blockchain industry and disruptive technologies.
Corporate finance advisory & services: due diligence, valuation, ICO, STO, fundraising, capital raising, M&A.
France (Besançon - Paris) + Switzerland (Neuchâtel - Geneva) + Worldwide Partners.

Mercredi 13 Février 2019
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News