Quotidien Finance, Corporate Finance, Crypto Finance, ICO, STO, Blockchain Daily News


              



Attention à l'abus de droit à but « principalement » fiscal


La loi de finances pour 2019 étend la procédure d'abus de droit aux opérations ayant un motif « principalement fiscal », et non seulement « exclusivement » fiscal. Bref décryptage par Frédéric Thienpont, associé Walter France.



De quoi parle-t-on ? La procédure d' abus de droit actuelle permet à l'administration d'écarter, comme ne lui étant pas opposables, les actes constitutifs d'un abus de droit afin d'en restituer le véritable caractère. Sont visés les actes ayant un caractère fictif ainsi que les actes qui, recherchant le bénéfice d'une application littérale des textes ou de décisions à l'encontre des objectifs poursuivis par leurs auteurs, n'ont pu être inspirés par aucun autre motif (notion d'exclusivement fiscal) que celui d'éluder ou d'atténuer les charges fiscales que l'intéressé aurait normalement supportées eu égard à sa situation ou à ses activités réelles, si ces actes n'avaient pas été passés ou réalisés.

La loi de finances pour 2019 a introduit un nouveau dispositif, très commenté, élargissant la notion d'abus de droit par fraude à la loi permettant à l'administration d'écarter comme abusifs les montages ayant un but principalement fiscal.

Cette nouvelle procédure dite de « mini-abus de droit » ouvre la porte à toutes les interprétations possibles de la part de l'administration fiscale qui souhaiterait « retoquer » un montage. Avant, une entreprise ou une personne physique qui réalisait un montage avec, entre autres, un intérêt fiscal, avait des arguments pour contester un redressement fiscal. Avec cette nouvelle loi (article L. 64 A), il suffirait que le motif fiscal soit « principal » et non plus « exclusif » par rapport aux autres avantages de l'opération pour que celle-ci soit considérée comme un abus de droit.

Toute la question est : comment l'administration appréciera-t-elle si le montage a été réalisé dans un but « principalement » fiscal ? Seule la jurisprudence pourra donner des débuts de réponse.

Cette loi sera opérationnelle au 1er janvier 2021, pour les montages réalisés à partir du 1er janvier 2020. A noter : la charge de la preuve incombe à l'administration.

Comment se prémunir ?

Une solution est la procédure du rescrit fiscal : une personne qui envisage un montage ou une opération peut demander son avis à l'administration fiscale en lui fournissant tous éléments utiles pour apprécier la portée véritable de cette opération. Si celle-ci ne répond pas dans les six mois, cela ne vaut pas acceptation de la part de l'administration fiscale. Néanmoins, la procédure de « mini- abus de droit » ne sera pas applicable dans cette situation.

De leur côté, les conseils (avocats, fiscalistes, experts-comptables...) devront veiller à bien formaliser par écrit les recommandations qu'ils font à leurs clients concernant les objectifs de montages sensibles. En effet, ils peuvent désormais être inquiétés par l'administration fiscale, en tant que conseils, pour des schémas de fraude fiscale mis en place par leurs clients, et peuvent être passibles d'une amende de 10 000 euros minimum.

Walter France en quelques chiffres
- un réseau fédéraliste de 75 bureaux en France, y compris les départements d'Outre-Mer (Guadeloupe et Réunion)
- date de création : 1974
- 100 associés et 970 collaborateurs
- un siège basé à Paris avec une équipe de permanents
- chiffre d'affaires : 102 millions d'euros

Walter France est membre d'Allinial Global International
- 183 cabinets
- 540 bureaux
- 66 pays
- 22400 collaborateurs et associés
- chiffre d'affaires : 3,024 milliards de dollars US

Finyear & Chaineum

Lisez gratuitement le quotidien Finyear & sa newsletter quotidienne.
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en finance digitale, corporate finance & crypto finance.

Read for free The daily newspaper Finyear & its daily newsletter.
Receive the Finyear's newsletter every morning by email, a daily snapshot of the best news and expertise in digital finance, corporate finance & crypto finance.

------------------------

Chaineum :
Fondée en 2015, Chaineum est un cabinet de conseil en opérations de haut de bilan offrant une expertise de premier plan en matière d’ICO et STO, avec une vision stratégique orientée tant vers le métier de ses clients que sur la technologie blockchain. A ce titre, Chaineum a participé à la mise en œuvre de bonnes pratiques dans le secteur (ICO Charter, Security Token Network).
La division services blockchain de Chaineum, développe la technologie Chaineum Segment, une blockchain privée orientée objets.

About Chaineum:
Founded in 2015, Chaineum is a leading corporate finance advisory firm with a strong expertise in ICO and STO, and a strategic focus on both its clients' business and blockchain technology. As such, Chaineum paved the way in the implementation of certain best practices in this sector (ICO Charter, Security Token Network).
Chaineum's blockchain services division, is developing Chaineum Segment technology, an object-oriented private blockchain.

-------------------------

No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.

Tuesday, July 2nd 2019
Rate it


New comment:
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Free Daily Newsletter / Newsletter quotidienne gratuite


Cryptocurrencies



Finyear - Daily News