Quotidien Fintech, Blocktech, Deeptech / Daily News
              



Mardi 22 Décembre 2020

Après le coronavirus, le foot français plonge dans la crise avec Mediapro


Sur les terrains comme en dehors, personne n’a échappé à la crise liée au coronavirus. D’abord pandémique, cette crise s’est transformé en krach économique sans précédent ces dernières années. La planète entière a subi les causes du confinement mondial et les retombées financières désastreuses. Même les plus gros clubs européens….



Alors que le football reprend, petit à petit, ses droits et retrouve toutes les compétitions existantes, les clubs tentent de ressortir la tête de l’eau. L’année 2020 est clairement à oublier pour les écuries, qui ont encaissé de plein fouet le coronavirus et toutes les conséquences. Le football européen s’est stoppé pendant plusieurs mois, la faute au confinement, et la reprise de la compétition à huis clos a entrainé énormément de pertes financières : entre la billetterie et les revenus marketing des jours de matchs. Tout ce qui est revenus concernant les loges, l’hospitalité etc, sont également synonyme de pertes.

Depuis le début de la saison 2020-2021, certains des clubs favoris pour gagner la Ligue des champions n’hésitent pas à communiquer sur leurs pertes de revenus liées au coronavirus.

Le FC Barcelone, a par, exemple, officialisé une perte de 97 millions d'euros la saison dernière en raison de la pandémie de coronavirus. « Les effets du Covid-19 font que nous avons 200 millions d'euros de revenus en moins, des pertes nettes qui s'élèvent à 97 millions et que nous n'avons pas les 11 millions de bénéfices envisagés » avait déclaré le vice-président. En clair, le Barça avait un objectif de budget de 1.047 millions d'euros de recettes pour la saison 2019/2020, mais la grave situation provoquée par la pandémie n'a fait gagner que 855 millions d'euros au club, soit 203 de moins. C’est pour cette saison que les Catalans ont tenté, pendant le confinement, de réduire les salaires du club, et les dépenses. Ils ont économisé, au total, un peu plus de 70 millions d'euros, dont 42 millions grâce à la réduction de salaire de 70 % consentie par les joueurs après de longues négociations.

Des pertes astronomiques, dont le Real est aussi victime. Le club de la capitale espagnole, a lui aussi fait savoir qu’il avait perdu 91 millions d’euros sur son bilan économique 2019/20. L'impact du coronavirus a entraîné, au total, une réduction des revenus de -13% (-106 millions d’euros)

En France, la situation est encore plus dramatique. Déjà, les clubs français n’ont pas été aidés par l’arrêt total de la Ligue 1 et sont donc passés à côté de 10 matchs de Ligue 1, et donc de revenus télévisuels. Mais pire que ça, la LFP a fait confiance à Mediapro pour cette saison, un nouveau diffuseur pour les droits TV en France. Toutefois, alors que le groupe sino-espagnol avait promis plus de 800 millions d’euros annuel à la Ligue, afin d’atteindre le milliard de droits tv par saison, ce dernier est déjà en défaut de paiement.

Résultat, Mediapro a abandonné, en ce mois de décembre, les droits sur la L1 et la L2, en laissant une ardoise de plus de 200 millions d’euros. Le foot français est en crise, et les clubs vont en payer le prix fort.


No Offer, Solicitation, Investment Advice, or Recommendations

This website is for informational purposes only and does not constitute an offer to sell, a solicitation to buy, or a recommendation for any security, nor does it constitute an offer to provide investment advisory or other services by FINYEAR.
No reference to any specific security constitutes a recommendation to buy, sell or hold that security or any other security.
Nothing on this website shall be considered a solicitation or offer to buy or sell any security, future, option or other financial instrument or to offer or provide any investment advice or service to any person in any jurisdiction.
Nothing contained on the website constitutes investment advice or offers any opinion with respect to the suitability of any security, and the views expressed on this website should not be taken as advice to buy, sell or hold any security. In preparing the information contained in this website, we have not taken into account the investment needs, objectives and financial circumstances of any particular investor.
This information has no regard to the specific investment objectives, financial situation and particular needs of any specific recipient of this information and investments discussed may not be suitable for all investors.
Any views expressed on this website by us were prepared based upon the information available to us at the time such views were written. Changed or additional information could cause such views to change.
All information is subject to possible correction. Information may quickly become unreliable for various reasons, including changes in market conditions or economic circumstances.



Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Finyear: latest news, derniers articles


Newsletter quotidienne gratuite


Le marché des cryptos





Finyear - Daily News