Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



65 Fintechs européennes signent un manifeste pour la sauvegarde de l’esprit de la directive DSP2


La DSP2, qui entrera en vigueur le 13 Janvier 2018, a défini deux agréments spécifiques qui imposent à leurs détenteurs un certain nombre d’obligations mais aussi aux banques de collaborer avec ces tiers lorsque le client souhaite reprendre le contrôle de ses données. Or le cahier des charges techniques (RTS), actuellement en négociation, présente des contraintes qui anéantiraient toutes les avancées technologiques des Fintechs, ce à l’encontre de la liberté de choix des consommateurs.



En réaction, une coalition de plus de 65 entreprises et associations, opérant dans tous les États membres de l'Union Européenne et à l'échelle mondiale dans le secteur des services financiers, a signé un manifeste demandant à la Commission européenne d'apporter des modifications au projet actuel des Normes techniques réglementaires (RTS) sous la seconde Directive sur les services de paiement (PSD2).

Si les RTS actuellement proposés par l'Autorité bancaire européenne (EBA) sont adoptés, ils pourraient avoir un impact négatif sur le modèle économique des Fintechs, détruisant ainsi tous leurs efforts en Europe ces dernières années.

Cette coalition démontre que les normes proposées, en particulier celles relatives à la communication entre les fintechs et les banques pour le compte du consommateur, ne sont pas alignées sur ce que le PSD2 avait initialement prévu.

En l’état, ces RTS auront un mauvais impact sur la concurrence, mettront en danger le contrôle des consommateurs sur les données financières personnelles, et impacteront négativement l'innovation en Europe. En outre, elles forceront les fintechs à devenir technologiquement tributaire des banques, en positionnant les banques en tant que « gardiens » du secteur. Le manifeste détaille comment les RTS de l'EBA non seulement ne reflètent pas les principes énoncés dans PSD2, mais au contraire, les distorsionnent en interdisant une technologie éprouvée aussi sûre que l’Accès Direct via les interfaces clients en ligne existantes et fonctionnelles des banques.

Le manifeste souligne les réserves communes de cette coalition de Fintech Européenes au sujet des standards techniques (RTS) et propose des suggestions de modification de ces derniers afin de favoriser la concurrence, l’innovation et l’intérêts des consommateurs Par conséquent, la coalition invite les décideurs politiques à aligner les RTS avec le texte PSD2, afin de ne plus exclure des technologies spécifiques telles que l'Accès dDirect, préserver la neutralité technologique et le choix du consommateur dans l'espace de paiement. La coalition s'engage dans cet effort soutenu pour sauvegarder l'avenir et le leadership des Fintech européennes.

Pour plus d'informations: http://www.futureofeuropeanfintech.eu/

A propos de Bankin’
Créée en 2011, Bankin’ révolutionne la gestion des comptes bancaires à travers une application mobile qui simplifie et clarifie enfin la gestion d’argent. Elle offre une vue intelligente sur les comptes bancaires et les postes de dépenses (catégorisation automatique) ainsi que sur les budgets mensuels. Elle permet également de piloter son argent grâce à une prévision du solde de fin de mois et des alertes automatiques sur les risques de découvert. Si Bankin’ est capable d’agréger plusieurs comptes de banques différentes, l’application s’adresse aussi aux détenteurs de comptes dans une seule banque (environ 65% de ses utilisateurs). L’ambition de Bankin’ est d’offrir à chaque européen le premier conseiller personnel et digital indépendant des banques pour gérer facilement son argent. L’application est connectée à plus de 350 établissements bancaires en Europe et disponible en France, UK, Espagne et Allemagne. Au total, Bankin’ a levé 8,4 millions d’euros notamment auprès de Generation NewTech, Omnes Capital et CommerzVentures.
Joan Burkovic, co-fondateur de Bankin’ aux côtés de Robin Dauzon, a également co-fondé l’institution France Fintech et est le porte-parole du groupement des agrégateurs bancaires Européens. Il est aujourd’hui l’un des représentants majeurs des FinTech en France.
bankin.com

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Jeudi 11 Mai 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


Livres Blancs




Blockchain Daily News


Cryptocurrencies