Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Innovation et crise économique


La crise économique et la morosité des perspectives mettent à mal l’innovation, selon l’OCDE. Le rapport de 466 pages est accessible ci-dessous et le chapitre 1 dédié à l'innovation également.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Le financement privé de la recherche et du développement a été frappé de plein fouet par la crise économique, la quasi-totalité de des pays de l’OCDE affichant un recul des investissements susceptible de pénaliser l’innovation et la croissance à long terme, selon un nouveau rapport de l’OCDE.

Ainsi, l’édition 2012 des Perspectives de la science, de la technologie et de l’industrie révèle qu’en 2009, les dépenses que les entreprises de la zone OCDE ont consacrées à la R-D ont enregistré une baisse record de 4.5 %. Seules la France et la Corée ont échappé à la tendance.

Selon toute vraisemblance, la faiblesse actuelle de la reprise économique se traduira jusqu’à nouvel ordre par le maintien de la stagnation des dépenses privées de R-D, surtout en Europe méridionale et orientale. L’avenir s’annonce également incertain à propos de l’Allemagne, des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni, d’après le rapport.

Dans les économies asiatiques- telles que la Chine, la Corée et l’Inde en revanche, la crise n’a pas stoppé la croissance des dépenses. En 2010, sur 12 mois, l’investissement des entreprises dans la R-D a progressé de 29.5 % en Chine et de 20.5 % en Corée et en Inde.

Certains secteurs ont mieux réagi que d’autres. Ainsi, le chiffre d’affaires des grandes entreprises a nettement moins chuté dans les branches de haute technologie – par exemple, aéronautique, matériel informatique et équipement médical – que dans celles de moyenne technologie comme la construction automobile. De même, les grandes sociétés informatiques et de santé ont continué, pendant la crise, d’accroître leurs investissements dans la R-D.

La création d’entreprises et l’investissement en capital-risque n’ont pas encore retrouvé leurs niveaux d’avant la crise, ce qui aggrave le chômage et nuit à l’innovation. Bien que les travailleurs qualifiés soient moins durement touchés par la crise de l’emploi, ils commencent à grossir les rangs des chômeurs de longue durée, principalement en Estonie, en Grèce, au Portugal, en Espagne, en Irlande et aux États-Unis.

Or, dans des secteurs comme la biotechnologie, l’aéronautique et l’informatique, où tout évolue très vite, une longue période d’inactivité peut faire perdre le fil de l’évolution technologique et éroder son capital humain.

Par ailleurs, le ralentissement de la demande intérieure et les problèmes de financement risquent d’inciter encore plus d’entreprises à délocaliser leurs activités de R-D et de production à l’étranger, afin de profiter de l’essor des marchés asiatiques.

L’investissement des pouvoirs publics en RD a partiellement compensé la baisse d’investissement privé, du fait que de nombreux gouvernements ont consacré une part importante de leurs plans de relance au soutien de la RD et de l’innovation. La part des dépenses publiques en RD est passée de 0,78% en 2005 du PIB en à 0,82% 2009

Pendant la crise, certains États ont renforcé leur appui aux établissements de recherche et programmes éducatifs publics. C’est le cas de l’Australie, du Canada, de la Chine, des États-Unis, de l’Italie et de la Suisse. De leur côté, l’Allemagne, l’Estonie et la Suède ont intensifié l’investissement dans les programmes existants pour soutenir l’innovation.

S’agissant de l’évolution future des dépenses publiques en faveur de l’innovation, la situation est très hétérogène au sein de la zone OCDE. L’Espagne, la Grèce, l’Irlande, la République slovaque et la Slovénie pensent baisser les dépenses publiques de R-D au cours des prochaines années. Les États-Unis, la France et le Royaume-Uni comptent maintenir les niveaux de dépenses actuels. D’autres, comme l’Allemagne, le Chili, le Danemark et la Turquie, prévoient de majorer les dépenses à court terme.

Le rapport contient une description détaillée des systèmes nationaux d’innovation de 34 pays membres de l’OCDE, ainsi que ceux de l’Afrique du Sud, de l’Argentine, du Brésil, de la Chine, de la Colombie, de l’Égypte, de la Fédération de Russie, de l’Inde et de l’Indonésie.

OECD Science, Technology and Industry Outlook 2012
Based on the latest information and indicators in science and innovation, the OECD Science, Technology and Industry Outlook 2012 reviews key trends in STI policies and performance in OECD countries and major emerging economies, and across a number of thematic areas.
Read online (466 pages in English):
http://www.keepeek.com/oecd/media/science-and-technology/oecd-science-technology-and-industry-outlook-2012_sti_outlook-2012-en

Innovation in the crisis and beyond - Chapter 1
This chapter provides an overview of the impact of the global financial and public debt crises on innovation. The global financial crisis negatively affected business innovation and R&D. Enterprise creation seems not to have recovered and business bankruptcies have increased significantly. The chapter shows substantial differences in performance across countries, sectors, businesses and types of innovation. Future trends in innovation in most developed countries are uncertain. In particular, long-term damages to innovation systems occur when long-term skilled unemployment rises and public support of innovation is weakened. Finally, many countries have implemented policies to respond to the crisis that include innovation, although budgetary constraints have put pressure on governmental support of innovation.
Download the chapter below (PDF 37 pages in English):
http://www.oecd.org/sti/sti-outlook-2012-chapter-1-innovation-in-the-crisis-and-beyond.pdf

Laurent Leloup

Jeudi 20 Septembre 2012
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News