Corporate Finance News / Quotidien
              


Lundi 20 Septembre 2021

De l’importance de l’État


Lettre du 17 septembre 2021 rédigée par Eric Galiègue - VALQUANT.



Eric Galiègue
Eric Galiègue
Les actualités de la semaine nous montrent à nouveau combien l’État est important dans la marche des affaires des entreprises et le fonctionnement des marchés. Cela nous conforte dans le sentiment que les activités humaines sont et seront de plus en plus administrées par les pouvoirs publics.

Dans la sphère réelle, les résiliations de commandes d’État ont marqué plusieurs entreprises. VALNEVA s’est vue notifiée l’annulation par le gouvernement britannique d’une commande de 100 millions de doses de son vaccin anti Covid. Le cours de l’action a chuté de 30%. Navale Group et de nombreux sous-traitants ont été informés de l’annulation par l’Australie de la commande de 12 sous-marins de type Barracuda, qui portait sur plus de 30 Mds€. Le choc est bien sur économique (même si Thalès a confirmé l’ensemble de ses objectifs), mais aussi diplomatique et politique entre la France et les anglo saxons d’une manière générale (et plus particulièrement, finalement, les USA). Ces deux événements nous rappellent combien l’État est un partenaire bien spécifique pour les entreprises privées. Ainsi est justifié une décote voire une défiance totale de la part des investisseurs.

Dans la sphère financière, la chute du groupe Evergrande est un secret de polichinelle. Depuis plusieurs mois, le deuxième groupe immobilier chinois émet des signaux très inquiétants ; nous l’avons évoqué à plusieurs reprises dans notre scénario de marché. Moody’s a dégradé cette semaine la note du groupe à Ca, ce qui signifie que le groupe a une probabilité élevée de faire défaut rapidement. Le levier financier a toujours été très élevé dans l’immobilier, que ce soit dans les économies libérales ou planifiées. Ce n’est pas nouveau. Mais depuis le début de l’année, le gouvernement chinois a pris des mesures pour limiter la surchauffe immobilière : les crédits immobiliers ont fortement ralenti au premier semestre, en raison de condition d’octroi plus sévères. Cela a suffi à enrayer la machine et à rendre pus difficile les conditions de financement du groupe. La suite est bien connue, et Evergrande ne fait pas exception à la règle. Aujourd’hui, face au syndrome Lehman Brothers, qui a fait défaut il a tout juste 13 ans, tous les regards se tournent vers les autorités chinoises, gouvernement ou banque centrale. Le « too big to fail » s’applique à nouveau, même dans le monde communiste : les clients lésés du promoteur réclament leur appartement acheté sur plan dans des manifestations qui commencent à prendre de l’ampleur. Les réactions en chaine sont bien connues ; le premier groupe chinois de promotion immobilière, Country Garden, a perdu 8% hier en bourse de Hong Kong, et les marchés financiers chinois dans leur ensemble baissent en raison de la crise immobilière rampante. Une intervention de l’État est nécessaire pour éviter une crise financière majeure. Le plus tôt sera le mieux, et les autorités chinoises feraient bien d’intervenir maintenant, avant que la crise et les pertes ne se propagent à tout l’écosystème de l’immobilier et de la construction, qui sont essentiels à l’économie chinoise.

Mais le gouvernement va-t-il vraiment intervenir incessamment ? La « reprise en main » de l‘économie par le Parti Communiste Chinois et son chef Xi Jiping est en cours depuis quelques mois. On l’a vu avec l’affaire Jack Ma et Alibaba, et les nombreuses mesures qui visent à reprendre le contrôle des grands groupes de l’internet et du digital en général. Pour l’exemple, et pour « revenir aux sources du communisme », le gouvernement ne va-t-il pas laisser la situation se dégrader, de façon à montrer au Peuple qu’il est le seul à pouvoir remettre de l’ordre ? Nous connaitrons très vite la réponse, car la crise Evergrande devient sous nos yeux une crise financière qui peut très vite transformer le ralentissement économique en cours en grave choc économique...


Investisseurs : Nous sommes neutres sur les actions pour un CAC 40 compris entre 6 209 et 6 686.

Tendance sur les marchés de taux et de devises : Le taux des obligations est globalement stable.

Tendances récentes sur les matières premières : Le cours du pétrole Brent a progressé de 5% cette semaine, et le cuivre de 2,5%

Eric GALIEGUE
Analyste financier indépendant,

Président de VALQUANT EXPERTYSE SAS
Membre de l'AFITE
Enregistré à l' ORIAS sous le N° 11059738

7 rue Greffulhe
75 008 PARIS
01 42 93 23 68
06 82 84 78 61
eric.galiegue@valquant.fr


www.valquant.fr






Finyear: latest news, derniers articles


Finyear Coffee: Your Morning Newsletter

Flux RSS