Corporate Finance News, Hybrid Finance News
              


Vendredi 27 Février 2015

2015, l’année du jeu en ligne ?




Photo : Touch par Hernán Piñera
Photo : Touch par Hernán Piñera
Quelles surprises l’année 2015 réserve-t-elle à l’industrie du jeu ? Après deux années de morosité, le marché de la console de jeux rebondit en ce début d’année. Toutefois, c’est de la part des applications mobiles et des jeux en ligne que les experts anticipent une véritable envolée au cours de l’année 2015.

Newzoo, le spécialiste en études de marché pour l’industrie du jeu, estime à 30.3 milliards de dollars les recettes qui seront générées par les jeux mobiles en 2015. Elles dépasseraient ainsi les 25 milliards de dollars que devrait générer le marché de la console sur la même année. Bien que plusieurs rapports (Gartner, SuperDate) tendent à contredire ces chiffres, de nombreux experts de l’industrie s’accordent à affirmer que ces nouvelles tendances de jeu vont, tôt ou tard, donner lieu à un changement de paradigme.

Estimations des recettes générées par le marché des jeux mobiles de 2013 à 2017 Source : Newzoo
Estimations des recettes générées par le marché des jeux mobiles de 2013 à 2017 Source : Newzoo
Ce que mettent en évidence de manière incontestable les chiffres du rapport publié par Newzoo est la mainmise de plus en plus forte exercée sur l’industrie du jeu par le casual gaming. Difficilement traduisible en français, le casual gaming est un type de jeu de faible difficulté, aux règles simples, et qui ne demande pas une implication prolongée ou régulière. Cette catégorie inclut les jeux d’adresse sur PC, les jeux pratiqués sur les réseaux sociaux, les casinos en ligne, les paris sportifs...

Estimation des évolutions du marché mondial des jeux vidéo de 2011 à 2015. Source : IDATE Photo : OR
Estimation des évolutions du marché mondial des jeux vidéo de 2011 à 2015. Source : IDATE Photo : OR
L’essor du casual game semble s’expliquer par le fait que la plupart de ces jeux ont été créés pour des usages non seulement purement récréatifs mais surtout occasionnels. Avec des contenus et des formes de jeux variés rendus disponibles partout via les applications mobiles et tablettes, les développeurs sont parvenus à séduire des tranches de population auparavant non ciblées par les jeux de consoles traditionnels.

Déjà, depuis le milieu des années 1990, une évolution extrême des profils de joueurs a été constatée. À l’époque, le joueur moyen était l’adolescent de sexe masculin. Ce dernier était ensuite rejoint, grâce à la facilitation progressive de l’accès au jeu, par une petite portion de jeunes adultes, toujours essentiellement de sexe masculin.

Aujourd’hui, selon une étude publiée par l’Entertainment Software Association (Association américaine du Logiciel de Divertissement), le segment le plus important parmi la population de joueurs est actuellement occupé par les femmes adultes (36%) dépassant de peu le public masculin (35%). Le lien entre ces données et la progression du jeu en ligne devient manifeste à la lumière d’une autre donnée : la majorité des femmes adultes qui jouent le font via des plateformes sociales.

De plus, il apparaît que ce type de jeux séduit un segment de population plus âgé que les jeux traditionnels. En cause, des raisons variées, incluant notamment la possibilité de jouer pendant des laps de temps courts, la gratuité, et l’accessibilité des interfaces de jeu.

Les plateformes sociales de jeux ne sont toutefois pas le seul secteur qui contribue à cette extraordinaire expansion. Pendant que ces dernières attiraient une population de plus en plus féminine, d’autres formes de casual games s’occupaient de rallier une population masculine plus âgée que celle jusqu’alors ciblée par l’industrie du jeu.

Ce vieillissement des joueurs s’explique essentiellement par la popularité grandissante d’activités web comme les paris sportifs, casinos et jeux d’argent réel en ligne. Si ces jeux en ligne sont parvenus à atteindre un public d’hommes plus âgés, c’est que ces derniers étaient déjà amateurs des activités dont elles sont les répliques digitales.

Pour preuve, bien que les paris sportifs sont l’une des activités les plus populaires auprès d’un public masculin plus âgé, ce même public n’a jamais été un bon client pour les jeux de console, même lorsqu’il s’agissait de jeux de simulation sportive de type FIFA. En cause, l’absence de gain matériel (contrairement aux paris sportifs/jeux d’argent) et la complexité des commandes, manettes et interfaces.

Profitant de cette brèche, les casinos et sites de jeux d’argent réel en ligne ont su se tailler une place de choix. Si l’on prête attention à l’activité récente de Poker Stars, entreprise leader sur le marché lancée en 2001, on constate que le succès du genre ne se dément pas. Forte du succès de son site, l’entreprise accroît son recrutement pour l’année 2015. À l’image des sites de paris en ligne, Poker Stars est l’exemple d’une firme qui a su évoluer de manière stratégique et répondre aux nouvelles exigences du public, notamment en faisant migrer ses services vers des applications mobiles et pour tablettes.

Enfin, en plus d’améliorer leur offre pour les utilisateurs existants, le passage au format des applications, plus souple et mieux adapté à une utilisation nomade, a permis aux fournisseurs de jeux en ligne de se rendre visibles auprès de la base croissante d’utilisateurs mobiles et d’asseoir leur développement de manière pérenne.


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres



dernières opinions & actus / latest opinions & news