Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Vincenzo Bellini: Zaïra, 1835 - Montpellier, lundi 13 juillet 2009 à 20h


par Lee Yu Wang



Vincenzo Bellini: Zaïra, 1835 - Montpellier, lundi 13 juillet 2009 à 20h
Lundi 13 juillet 2009 à 20h
Montpellier, Festival Radio France


Vincenzo Bellini, né à Catane en 1801, trouve la mort à Puteaux (Hauts de Seine) le 23 septembre 1835 dans des circonstances non précisément élucidées. L'auteur des Puritains, acclamés jusqu'à l'hystérie sur la scène du Théâtre Italien, s'éteint épuisé non loin de Paris. D'après Voltaire (Zaïre, 1732), Felice Romani adapte pour Bellini, un nouveau livret. Le 5è ouvrage lyrique du compositeur est créé le 16 mai 1829 au Théâtre ducal de Parme.

A l’époque des Croisades, dans Jérusalem reprise aux Français par le sultan Saladin (1138-1193), vainqueur des Chevaliers du Temple, le sultan Orosmane ne souhaite pas revoir les Chrétiens en Terre Sainte, en particulier le comte de Lusignan. Malgré l'avis contraire du vizir Corasmin, le sultan aime Zaïre, captive française. Un français paraît: Nérestan qui frère de Zaïre et fils de Lusignan réclame que l'intérêt de sa famille soit reconnue et rétabli. Déchiré par sa passion impossible, comment concilier désir et devoir, comment épouser une chrétienne, lui qui est musulman? Au comble d'une lucidité angoissée, le sultan tue Zaïre et se tue après.
Bellini traite de la passion amoureuse avec un éclat raffiné à l'orchestre, une attention supérieure à la courbe des sentiments, éprouvés par deux coeurs que l'honneur et dont les familles, opposées, accablent: Zaïra aime Orosmano mais leur fusion tant convoitée ne peut se réaliser que... dans la mort. Déchirée, Zaïra chante le plus bel air de l'ouvrage: « Che non tentai per vincere »... âme noble, soumise aux plus vifs tourments du coeur.
La force de l'écriture bellinienne sait demeurer toujours mesurée et élégante mais jamais creuse ni décorative, malgré la violence du sujet. Le Festival de Montpellier nous offre une redécouverte attendue d'un opéra tardif de Bellini dont le génie musical et vocal n'est plus à démontrer. Pour autant, le plateau vocal réuni à Montpellier relèvera-t-il les défis de la partition ?

Vincenzo Bellini : Zaïra

Opéra en 2 actes
Livret de Felice Romani d’après la tragédie Zaïre (1732) de Voltaire
Création : Parme, Nuovo Teatro Ducale, 16 mai 1829
Version de concert
Création en France


Ermonela Jaho, soprano, Zaira
Varduhi Abrahamyan, mezzo-soprano, Nerestano
Shalva Mukeria, ténor, Corasmino
Wenwei Zhang, basse-baryton, Orosmane
Carlo Kang, baryton, Lusignano
Marianne Crebassa, mezzo- soprano, Fatima
Franck Bard, ténor, Castiglione


Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon
ChŒur de la Radio Lettone
Direction : Enrique Mazzola

Chef de chœur Sigvards Klava
Chef de chant Muriel Bérard


Diffusion en direct sur France Musique

www.classiquenews.com

Jeudi 2 Juillet 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News