Digital Finance, Cryptofinance Daily News | Innovation, Transformation


              



Exposition - De Corot à l’art moderne, souvenirs et variations


Exposition - De Corot à l’art moderne, souvenirs et variations
Du 20 février au 24 mai 2009, au musée des Beaux-arts de Reims



Souvenir de Mortefontaine (1864). Huile sur toile, 89 x 65 cm, Paris : Musée du Louvre.
Souvenir de Mortefontaine (1864). Huile sur toile, 89 x 65 cm, Paris : Musée du Louvre.
De Corot à l’art moderne, souvenirs et variations

Du 20 février au 24 mai 2009, le musée des Beaux-arts de Reims propose, en partenariat avec le musée du Louvre, une exposition exceptionnelle consacrée à Camille Corot. Rares sont les expositions qui se sont intéressées ces dernières années à l’artiste. Aucune n’a jamais proposé comme celle-ci une approche comparative de l’œuvre de Corot avec des œuvres de Renoir, Cézanne ou Matisse. Le musée des Beaux arts de Reims, qui abrite 27 œuvres du peintre, se devait donc d’accueillir à Reims la seule version française de l’exposition De Corot à l’Art moderne, souvenirs et variations, proposée par le musée du Louvre au Japon. Un rendez-vous à ne pas manquer.

Plus qu’une simple rétrospective, l’exposition De Corot à l’art moderne s’est fixée une double finalité : proposer une évocation de l’œuvre de Corot à travers près de 70 chefs-d’œuvre d’importance internationale (issus notamment des collections du Louvre et du musée des Beaux-arts de Reims) et présenter une approche comparative des œuvres de Corot avec celles de ses successeurs.

« Le dernier des classiques et le premier des modernes » à Reims
Formé dans la tradition classique du paysage italien et français, Corot s’est inspiré des maîtres du réalisme hollandais autant que de l’école anglaise. Son étonnant sens de la synthèse, sa régénération de la narration grâce aux rythmes et harmonies de la musique, et sa quête amoureuse de la représentation de "l’âme de la nature", en font l’un des peintres les plus admirés du XIXe siècle. Monet, Renoir, Cézanne, Picasso, Matisse ou Kandinsky en extrairont ainsi le meilleur pour leurs propres créations. Aussi l’exposition De Corot à l’art moderne à Reims se propose-t-elle de répondre à cette question essentielle : quelle est la part de Corot dans l’évolution de la peinture moderne ?

« Un miracle du cœur et de l’esprit. » Baudelaire
« Il y a un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison, rien. » Monet

www.ville-reims.fr

Mardi 3 Mars 2009
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News