Quotidien Finance Digitale, Crypto Finance Daily News


              



Cash management : 2009 fut un exercice sans précédent pour exalog


Avec une progression de 14% de son chiffre d'affaires (2,35 M€) et de 36% de son résultat net après impôts (340 K€), l’éditeur de logiciels de gestion de trésorerie et de communication bancaire réalise sa meilleure année depuis sa création il y a 25 ans.



Ces très bons résultats confirment le bien fondé d’une stratégie entièrement axée sur le SaaS (Software as a Service) mise en place dès 1999, et qui permet aujourd’hui à exalog de réaliser des bénéfices pour la 6ème année consécutive.

Le mode Software as a Service (SaaS) consiste à proposer au client un abonnement à un logiciel plutôt que l’achat d’une licence et l’installation de l’application sur son poste informatique. L’accès au logiciel se fait ensuite grâce à une simple connexion Internet, libérant ainsi le client des soucis d’installation, de compatibilité, de mise à jour et de sauvegarde, inhérents aux solutions installées. Le SaaS permet également aux entreprises utilisatrices de réduire leurs coûts de manière significative.

Il y a dix ans, alors que peu d’entreprises osent se lancer dans ce mode de commercialisation, exalog crée la première solution de cash management accessible via Internet. Dès lors, l’éditeur n’a cessé de renforcer son implication dans le SaaS, développant ainsi une expertise reconnue de ce modèle économique et de ses spécificités.

Aujourd’hui, 3.500 entreprises utilisent les solutions de cash management d’exalog en mode SaaS.

Quelques mots sur exalog
Présente depuis plus de 25 ans dans le domaine des échanges entre les organismes et leurs clients, la société exalog s’est spécialisée dès 1999 dans l’édition de services applicatifs en ligne (SaaS). Elle conçoit, réalise et exploite elle-même ses solutions, avec pour préoccupations essentielles la sécurité et la qualité du service auprès de ses clients. Aujourd’hui, exalog propose 10 services applicatifs en ligne commercialisés selon deux modèles : directement auprès des entreprises, ou en marque blanche par l’intermédiaire des banques et des institutions sociales.

www.exalog.com

Dimanche 28 Février 2010
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Finyear: latest news, derniers articles

Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières


LE TRESORIER


Cryptocurrencies


Finyear - Daily News