Corporate Finance News
              


Mardi 19 Octobre 2021

1ère expérimentation : Monnaie numérique de banque centrale à des fins de règlement des obligations de l’État français


Des établissements financiers de premier rang publient un rapport détaillé sur la première expérimentation de Monnaie numérique de banque centrale à des fins de règlement des obligations de l’État français



Un consortium d’établissements dirigé par Euroclear a expérimenté avec succès la Monnaie numérique de banque centrale (Central bank digital currency - CBDC) à des fins de règlement des bons du Trésor français sur une blockchain test. L’expérimentation, commandée par la Banque de France, incluait Agence France Trésor, BNP Paribas CIB, Crédit Agricole CIB, HSBC et Société Générale. IBM a apporté à Euroclear son expertise en matière de conception et a fourni toutes les fonctionnalités de la plate-forme, notamment les technologies de tokenisation avancées capables de préserver la confidentialité et des capacités de Cloud hybride.

L’objectif de l’expérimentation était d’évaluer si un large éventail d’opérations et de fonctionnalités pouvaient être exécutées sur une plate-forme blockchain et d’identifier, d’un point de vue utilisateur, la valeur ajoutée de la technologie blockchain. L’expérimentation portait sur une grande variété d’opérations de règlement de titres, à savoir les émissions de titres, les négociations sur les marchés primaire et secondaire, les mécanismes d’optimisation de la liquidité, tels que les pensions livrées et les paiements d’intérêts. L’expérimentation a également démontré qu’une plate-forme blockchain peut coexister et interopérer avec l’infrastructure de marché existante.

Un document de recherche décrivant les conclusions de l’expérimentation est disponible ici.}

L’expérimentation fait partie d’une initiative plus vaste de la Banque de France commandée en mars 2020 dans le but de tester l’intégration d’une Monnaie numérique de banque centrale (CBDC) à des procédures innovantes dans le cadre de l’échange et le règlement d’actifs financiers tokenisés entre intermédiaires financiers. Outre son rôle en tant qu’architecte du programme d’expérimentation de la CBDC, la Banque de France a participé à l’initiative en agissant en tant que Banque centrale émettrice et distributrice de la CBDC.

Isabelle Delorme, Deputy CEO des CSD ESES Euroclear France, Euroclear Belgium et Euroclear Nederland a commenté : « Nous sommes extrêmement heureux d’avoir travaillé sur ce projet pionnier avec nos partenaires du secteur et la Banque de France. Ensemble, nous avons pu évaluer dans quelle mesure l’émission de CBDC peut permettre un règlement rapide et sécurisé des titres tokenisés. Nous sommes bien conscients qu’il reste encore des défis à relever avant que nous ne puissions envisager la mise en place de plates-formes blockchain dans un environnement de production, et nous continuons à exploiter toutes les possibilités d’améliorer l’efficacité de nos clients. »

À propos d’Euroclear
Le groupe Euroclear est le fournisseur de services post-marché de confiance du secteur financier. Euroclear fournit des services de règlement/livraison domestique et transfrontière, de conservation et d’autres services connexes pour les transactions impliquant des obligations, des actions, des produits dérivés et des fonds d’investissement. Euroclear est une infrastructure de marché fiable et robuste qui s’est engagée à atténuer les risques, à apporter des solutions d’automatisation et à réaliser des gains d’efficacité à grande échelle pour sa base clients mondiale.

Le groupe Euroclear comprend Euroclear Bank, le CSD international, ainsi que Euroclear Belgium, Euroclear Finland, Euroclear France, Euroclear Nederland, Euroclear Sweden and Euroclear UK & International. Le groupe Euroclear a dénoué l’équivalent de 897 000 milliards d’euros de transactions sur titres en 2020, soit 276 millions de transactions domestiques et transfrontières et a détenu 32 800 milliards d’euros d’actifs pour ses clients à la fin de 2020.
euroclear.com

A propos d’IBM :
IBM est reconnu comme le leader dans la mise en place de projets blockchain destinés aux entreprises. Les chercheurs, les experts techniques et métiers de la compagnie ont repoussé les frontières dans la vitesse de traitement des transactions, ont développé la cryptographie la plus avancée pour sécuriser les transactions et fournissent des millions de lignes de code en open source afin de faire progresser la blockchain pour les entreprises. IBM est le leader des solutions blockchain open source conçues pour les entreprises. IBM a travaillé avec des centaines de clients dans les services financiers, la chaîne logistique, le gouvernement, la distribution, la gestion des droits numériques et la santé pour mettre en œuvre des applications blockchain, et exploite un nombre significatif de réseaux en production. La plateforme IBM Blockchain basée sur le Cloud fournit les capacités de bout en bout dont les clients ont besoin pour activer rapidement et développer, opérer, gérer et sécuriser avec succès leurs propres réseaux. IBM est un des premiers membres fondateurs d'Hyperledger, un projet de développement collaboratif open source créé afin de faire progresser les technologies blockchain inter-industries.
www.ibm.com/blockchain/fr-fr

Disclaimer: The text above is a press release that was not written by Finyear.com.
The issuer is solely responsible for the content of this announcement.
Avertissement : Le texte ci-dessus est un communiqué de presse qui n'a pas été rédigé par Finyear.com.
L'émetteur est seul responsable du contenu de cette annonce.