Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Supply Chain Finance, ou Financial Supply Chain ? Laquelle vous convient ?


Y a-t-il des différences et si oui lesquelles, entre Supply Chain Finance et Financial Supply Chain ? Loin d’un cours magistral sur le sujet, essayons de nous retrouver facilement dans l’avalanche de termes anglo saxons venant s’amalgamer à la Supply Chain (…pardon, chaîne d’approvisionnement) ?




Supply Chain ?
D’abord qu’est-ce que c’est la ‘Supply Chain’ ? Ce terme emprunté à la logistique désigne
la chaine d’approvisionnement. La ‘Supply Chain’ n’approvisionne pas le donneur d’ordres uniquement de biens mais également de services ou prestations. Bien que la commande émane logiquement du donneur d’ordres, ceci définit la circulation des biens et services effectuée entre fournisseurs et donneurs d’ordres. Depuis des années, la Supply Chain se gère et s’automatise avec des outils d’échanges électroniques (EDI), de gestion d’achats/catalogues (e-procurement).

Les banques gèrent leur propre Supply Chain
Observons maintenant, la ‘Financial Supply Chain’, à traduire chaîne d’approvisionnement financière qui désigne la Supply Chain propre au secteur financier. On considérera l’approvisionnement des agences bancaires notamment en espèces dans leurs distributeurs pour partie de cette Supply Chain financière. L’exemple le plus démonstratif concerne le lancement de l’Euro en 2002 pour lequel les banques ont mis sous pression leur propre Supply Chain pour servir leurs clients européens concernés dès les premières heures du 1er janvier 2002. Cette ‘Financial Supply Chain’ est gérée par des outils internes mais également inter-banques.

Les entreprises souhaitent tirer meilleur profit de leur propre Supply Chain Finance
Attention ! La ‘Supply Chain Finance’ à traduire par Financement de la Supply Chain concerne un flux inverse à celui des biens ou des services (de la Supply Chain) puisqu’il s’agit de leur règlement qui émane cette fois du donneur d’ordres vers ses fournisseurs.

Cet échange a pour effet de clore la transaction. Cette Supply Chain subit l’attention de tous car les améliorations dans la gestion financière peuvent rapidement bénéficier fournisseurs et donneurs d’ordres. Dans le cycle Purchase to Pay ou PtoP, (…pardon à nouveau achat-règlement), la notion fine et souple du règlement permet d’améliorer le BFR de tous. Des notions de financement pre ou post livraison, pre ou post facturation apparaissent et certains établissements financiers ajoutent ces possibilités à leurs offres de financement. Naturellement, si les financiers recherchent de plus gros volumes de transactions à financer, ceci ne doit pas être au détriment de leur risque, sinon la compétitivité des offres financières en pâtira. Ainsi, un suivi de la transaction complète au travers d’un Portail gérant toute la relation PtoP, permet de suivre les échanges et les engagements de tous.
Ces ‘nouvelles’ offres technologiques sont en partie la clé d’un rapprochement entre établissements financiers, leurs clients Corporate ainsi que leurs fournisseurs. La meilleure connaissance et transparence des transactions PtoP couplées à l’automatisation d’échanges dématérialisés permet la gestion fiable et de volumes importants. L’automatisation permet également une plus grande réactivité et une gestion économique de ces transactions permettant une compétitivité des offres financières.

Solutions à géométrie variable
Chaque entreprise ou chaque établissement financier introduit des nuances dans sa propre Supply Chain, compliquant la tâche de standardisation d’outils technologiques. La réponse est là encore une chaîne ; il s’agit au préalable de bien définir le besoin/objectifs en fonction de l’existant des échanges afin d’apporter la solution bénéfique à tous appuyée sur une technologie souple. En fonction de l’urgence, l’inversion de ces éléments est possible mais probablement au détriment du bénéfice optimal. Les établissements financiers semblent apprécier cette logique en dédiant individus ou département pour répondre à la question de la Supply Chain Finance.

Vous souhaitez voir plus clair dans ce type de démarche et sur les solutions pour les mettre en œuvre ?
Pour plus d’informations :
Fabien Jacquot
fabienjacquot@corporatelinx.com
+ 33 6 21 66 40 01

Mardi 4 Novembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs