Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Regards croisés DRH / Salariés sur le travail et l’emploi


Souvent sollicité par ses clients (DRH et Dirigeants) et ses candidats, Michael Page International, leader français du conseil en recrutement spécialisé, a souhaité mettre à leur disposition une information complémentaire à celle recueillie dans le cadre de son activité. La réalisation d’une étude sur le travail et l’emploi a ainsi été confiée à l’Ifop. Conduite entre le 11 et le 19 février 2008 auprès de deux échantillons représentatifs composés de 603 salariés du secteur privé, titulaires d’un diplôme de niveau Bac+2 ou supérieur et de 505 Directeurs et Responsables des ressources humaines d’entreprises de plus de 50 salariés du secteur privé, cette enquête a consisté en l’administration d’un questionnaire commun aux deux cibles.




Parmi les principaux résultats, il ressort :
Les salariés du secteur privé de niveau Bac +2 ou supérieur expriment aujourd’hui une volonté de travailler plus, dans un contexte marqué par la prégnance de la thématique du pouvoir d’achat.
Les trois quarts d’entre eux (76%) soutiennent les mesures sur les heures supplémentaires mises en place par le gouvernement. 68% souhaitent en réaliser régulièrement. La volonté de pouvoir revendre ses jours de RTT à son entreprise, au moins en partie, est également majoritaire (57%).

Ces souhaits sont globalement bien identifiés par les Directeurs des Ressources Humaines, qui se montrent très sensibles aux incitations fiscales sur les heures supplémentaires :
75% des entreprises ont adopté le dispositif, parmi lesquelles 56% des salariés devraient pouvoir effectuer plus de deux heures supplémentaires par semaine. En revanche, une minorité de DRH souhaite racheter les jours de RTT de leurs salariés (38%). Cependant, cet engouement des salariés pour les heures supplémentaires est aussi lié au fait que 76% d’entre eux travaillent déjà plus de 35 heures dont 37% plus de 39 heures, sans obtenir actuellement de rémunération.

Si la rémunération reste, pour une majorité, la principale motivation au travail (57%), les salariés ne négligent pas les autres éléments liés à leur activité, notamment l’épanouissement personnel (24%) et l’acquisition de compétences (10%). Pour preuve, seule la moitié d’entre eux (51%) est satisfaite de leur salaire, tandis que 79% se disent motivés par leur travail (dont 40% « très impliqués et motivés »). Les DRH ont eux une vision de la motivation davantage centrée sur la rémunération (75% estiment qu’elle est le premier facteur de motivation de leurs salariés).

Autre évolution majeure du rapport au travail, les différentes mesures de l’accord sur la réforme du marché du travail négocié en janvier 2008 par les syndicats salariaux et patronaux rencontrent une très large approbation. L’instauration d’une procédure de rupture à l’amiable du contrat de travail est plébiscitée tant par les salariés (88%) que par les DRH (92%). Les salariés se montrent toutefois moins réceptifs que les DRH à l’instauration du contrat de projet (52% tout de même contre 73%) et surtout à l’allongement de la période d’essai (40% contre 81%).

Les réserves exprimées sont à associer à un climat d’incertitude et d’anxiété important des salariés face à leur avenir : seule une courte majorité (55%) se déclare satisfaite de leurs perspectives professionnelles. Certes, ils mettent en avant un niveau de satisfaction élevé à l’égard de l’autonomie dont ils bénéficient (88%) et de l’intérêt de leur poste (79%). Mais ils sont majoritairement en situation de stress (63%), un phénomène mal identifié par les DRH (43%). Ils se sentent également peu soutenus par leur Direction Générale (42%) et par les responsables des ressources humaines (38%), un manque d’appui faiblement mis en avant par les DRH.

- Corollaire de ces représentations, 27% des salariés se déclarent insatisfaits de leur situation professionnelle. Ces difficultés conduisent une proportion importante des salariés à vouloir quitter leur entreprise (36%), le plus souvent dans un délai d’un an (26% des salariés), alors même qu’ils estiment à 72% qu’il reste difficile de trouver un emploi. Pour leurs recherches d’emploi, le réseau relationnel constitue le moyen jugé le plus efficace par les salariés (73%). Dans un contexte où la mise en avant d’Internet est prégnante, ils classent en deuxième position les cabinets de recrutement traditionnels (70%), devant les annonces publiées sur Internet (66%) et les agences d’intérim (62%). Les DRH considèrent pour leur part les agences d’intérim comme le moyen de recrutement le plus performant (84%), devant le réseau (79%) et les cabinets de recrutement (75%).

Méthodologie :
Etude réalisée par l'Ifop pour Michael Page International auprès des deux échantillons :
1) Echantillon de 603 salariés du secteur privé, titulaires d’un diplôme de niveau Bac+2 ou supérieur. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, type de contrat) après stratification par secteur d’activité et taille d’entreprise. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré on line du 11 au 13 février 2008.
2) Echantillon de 505 Directeurs et responsables des ressources humaines d’entreprises de plus de 50 salariés du secteur privé. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (secteur d’activité, taille de l’entreprise), après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 11 au 19 février 2008.

A propos du Groupe Michael Page International Plc
Coté à la bourse de Londres depuis avril 2001, le Groupe Michael Page International Plc compte aujourd’hui 149 bureaux répartis dans 25 pays et rassemble 5052 collaborateurs qui conseillent et accompagnent leurs clients et candidats dans la recherche de solutions adaptées. En 2007, le Groupe a réalisé dans le monde 831,6 millions de Livres de chiffre d’affaires.

En France
Les filiales françaises de Michael Page International Plc recrutent pour leurs clients des collaborateurs en intérim, CDD et CDI à tous les niveaux d’expérience du cadre dirigeant au technicien, à travers les quatre marques suivantes :

Michael Page Executive Search est dédiée au recrutement de cadres dirigeants (postes de Direction Générale et de Directions Opérationnelles/Fonctionnelles). Michael Page Executive Search s’appuie sur une équipe de 7 consultants seniors (assistés de 3 chargés de recherche) ayant acquis une expérience de 10 ans en entreprise puis dans l’une des divisions de Michael Page International. Le Champ d’activité de Michael Page Executive Search couvre également l’intérim management, la recherche d’administrateurs et l’audit d’équipes dirigeantes.

Michael Page International recrute des cadres confirmés en CDD et CDI grâce à l’expertise de 250 consultants répartis au sein de 17 divisions spécialisées : ADV, Achats & Logistique - Assurance - Audit, Conseil & Expertise - Banque - Commercial - Communication - Distribution & Commerce - Finance & Comptabilité - Hôtellerie & Restauration - Immobilier & Construction - Ingénieurs & Techniciens - Juridique & Fiscal - Marketing - Public & Parapublic - Ressources Humaines - Santé - Systèmes d’information. Michael Page International est présent à Neuilly-sur-Seine, Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Nantes, Rennes, Strasbourg et Toulouse. Le siège de Michael Page à Neuilly abrite également Michael Page Africa, entité dédiée au recrutement sur le continent africain.

Michael Page Intérim se consacre exclusivement à la recherche de cadres confirmés pour des missions d’intérim gérées par les divisions suivantes : ADV, Achats & Logistique - Banque & Assurance - Finance & Comptabilité - Immobilier & Construction - Ingénieurs & Construction - Juridique & Fiscal - Ressources Humaines.

Page Personnel intervient sur le recrutement (CDD, CDI) et l’intérim de techniciens, d’employés, d’agents de maîtrise et de cadres premier niveau. Les 250 consultants de Page Personnel, répartis sur 22 bureaux interviennent au sein de 13 divisions spécialisées : ADV, Achats & Logistique - Assistanat - Assurance - Audit, Conseil & Expertise - Banque - Commercial - Comptabilité & Finance - Immobilier & Construction - Informatique - Ingénieurs & Techniciens - Juridique & Fiscal - Ressources Humaines - Santé.

A propos de l’Ifop
L’Ifop est depuis sa création en 1938 le pionnier et l’un des leaders sur le marché des sondages d’opinion et des études de marché, au croisement de l’actualité politique et économique, des sciences humaines et du marketing. Afin d’offrir à ses clients toute l’expertise sectorielle dont ils ont besoin, l’Ifop est organisé en quatre pôles métiers partageant une même culture des méthodologies de recueil et d’analyse offline et online: Opinion, Marketing (Consumer, Services, Médias, Santé et Omnibus), Panels et Téléservices (à travers sa filiale Phone City). L’Ifop intervient dans une cinquantaine de pays dans le monde, à partir de ses quatre implantations à Paris, Toronto, Buenos Aires et Shanghai.
www.ifop.fr

Jeudi 27 Mars 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News