Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Réformer sans rigueur mais avec vigueur !


Les élections municipales passées, le gouvernement français n’a désormais plus d’excuses (à compter que les municipales en fussent une) pour ne pas s’engager (enfin !) dans la rupture tant annoncée et pour l’instant largement oubliée. Certes, quelques réformettes ont bien été menées, mais leur impact sur la croissance structurelle de l’économie française reste particulièrement faible et/ou ont été obtenues aux prix de concessions fort coûteuses.




Faut-il pour autant engager à présent une phase de rigueur ? Certainement pas. Ce serait suicidaire. Non seulement pour la cote de popularité des dirigeants français, mais surtout pour l’économie hexagonale. Déjà particulièrement affaiblie, cette dernière ne s’en remettrait pas et sa croissance tomberait vers les 1 %. Ce qui ne manquerait évidemment pas d’aggraver le pessimisme des ménages, mais aussi des entreprises, faisant peser de graves risques sur la stabilité sociale du pays.
Bien loin de ce triste scénario (qui n’est certes pas impossible), nous soutenons qu’il est tout à fait envisageable de réformer en profondeur l’économie française sans rigueur mais au contraire en relançant cette dernière. Car il est clair que, sans relance, la croissance ne repartira pas de sitôt. Explications...

Suite : www.acdefi.com


Vendredi 14 Mars 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs