Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Rapport sur l’évolution des PME par OSEO (1)


Pour la cinquième année consécutive, OSEO dresse un panorama des petites et moyennes entreprises




Ce rapport relate des analyses réalisées à un moment où les PME sont entrées dans une crise sans précédent depuis près de 70 ans. Il n’est donc pas surprenant que leur démographie, leur comportement économique, leur situation financière, leur poids dans l’emploi, leur contribution à l’innovation, leur développement à l’exportation soient le reflet de cette situation. Un éclairage international complète ce panorama au travers de l’examen, d’une part, des mesures prises dans la plupart des pays de l’OCDE pour les soutenir et, d’autre part, des délais et retards de paiement en Europe.

Quels sont les principaux enseignements de ce document ?
- Un ralentissement de la croissance du nombre de créations d’entreprise en 2008 (+1,8 % par rapport à 2007 alors que l’augmentation était de 13 % un an plus tôt). Ce tassement s’explique à la fois par le contexte peu favorable de l'économie française en 2008 et par l’attente pour certains créateurs de la mise en oeuvre début 2009 du statut d’autoentrepreneur.
- Une hausse du nombre de défaillances d’entreprises (+13 % par rapport à l’année précédente).
- Un recul général et prononcé de l’activité fin 2008 accompagné par un coup de frein à la croissance de l’emploi et par une importante contraction de l’investissement (mi 2009, 43 % des PME prévoyaient d’investir contre 57 % mi 2008 et 66 % mi 2007).
- La poursuite du repli du nombre de PME exportatrices de marchandises, touchant principalement les entreprises de moins de 20 salariés.

Les PME innovantes
Le constat réalisé ces dernières années concernant l’implication croissante des PME, en particulier des petites entreprises et des très jeunes, en innovation et en R&D, se confirme en 2008 avec une tendance à la hausse du nombre d’entités engagées dans un processus innovant. Cet attrait pour l’innovation, couplé à une stratégie d’internationalisation présente chez un grand nombre d’entreprises innovantes et ceci depuis leur plus jeune âge, s’accompagnerait également d’une modification des comportements d’innovation avec une participation de plus en plus forte dans les réseaux d’innovation, comme les pôles de compétitivité où le nombre de PME membres croît d’année en année.

Dans ce contexte morose, il est frappant de constater une implication croissante des PME, en particulier des petites entreprises et des très jeunes, en innovation et en R&D. Cet attrait pour l’innovation est fréquemment couplé à une stratégie d’internationalisation qui pourrait à terme redresser le positionnement français à l’exportation.

L’intégralité du rapport est disponible sur le site oseo.fr :
www.oseo.fr/notre_mission/publications/etudes_rapports/generalistes

(1) Rapport réalisé en partenariat avec l’Insee, la Banque de France, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le ministère de l’Economie et des Finances, la Direction générale des douanes, l’OCDE, la CDC, l’Observatoire économique de l’achat public, l’Afic et Altares.

Lundi 11 Janvier 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs