Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

REPORTING FINANCIER : Qu’est-ce qu’un outil métier orienté utilisateur ?


« Donnez-moi un levier et un point d’appui, et je soulèverai le monde » (Archimède)




A la question posée à un panel de Contrôleurs de Gestion, de savoir ce qu’ils attendaient - voire espéraient - d’un outil de Reporting financier, plusieurs items sont apparus de manière récurrente :

- Souplesse et maniabilité : que l’utilisateur puisse concevoir et modifier au fil de l’eau, lui-même, les états financiers comme il les veut, sans être tributaire du service informatique,
- Adaptabilité : gérer et croiser des données de sources hétérogènes, et pouvoir adapter rapidement l’outil à un besoin spécifique,
- Sécurité : disposer de moyens simples et rapides de contrôle de fiabilité des données ou agrégats,
- Productivité : éviter les ressaisies, avoir un process de remontée automatique des données, industrialiser et automatiser les tâches récurrentes,
- etc...

Pour répondre à ces attentes, aujourd’hui mal satisfaites, ou alors à un coût et une complexité prohibitifs, un ancien contrôleur de Gestion, professeur de Contrôle de Gestion, ayant vécu lui-même les attentes et besoins concrets des utilisateurs, a développé un véritable outil de façonnage et présentation des données, entièrement à la main de l’utilisateur.

ARADOS FINANCIAL REPORTING est cet outil métier (de la finance), résolument orienté utilisateur. Techniquement adossé à la plateforme Microsoft, dont tout le monde connaît et utilise les produits vedettes, c’est par construction qu’il répond strictement aux attentes de l’utilisateur. Pour la bonne raison que c’est lui, l’utilisateur, qui définit, au fur et à mesure de ses besoins réels, à la fois le contenant et le contenu des tableaux de bord ou états financiers qu’il souhaite… et ceci, par simple paramétrage et mise à jour de tables. N’est-ce pas la première caractéristique d’un outil véritablement orienté utilisateur, que de lui assurer moins de stress, une meilleure productivité et réactivité, et la possibilité de laisser libre cours à son génie, sans les contraintes de l’outil. Moins de temps pour produire la donnée, c’est d’autant plus pour l’analyser, l’étudier et apporter sa véritable Valeur Ajoutée.

Les utilisateurs cible, ce sont les DG en PME ; les responsables Financiers ou Contrôleurs de Gestion, voire directeurs comptables, dans les plus grosses structures. Leur point commun : une population en permanence débordée de travail, qui n’a ni le temps, ni l’expertise, ni toujours l’envie de se plonger dans les arcanes de l’informatique, et rechigne à être tributaire d’un autre service, informatique en l’occurrence.

Aussi, l’inventeur-éditeur d’ARADOS FINANCIAL REPORTING, fort de son expérience de praticien de la Finance, a créé un outil exceptionnellement souple et simple d’utilisation pour le professionnel … de la Finance.
Non seulement pour que ce dernier puisse concevoir et réaliser lui-même les états financiers ou tableaux de bord qui l’intéressent - ça, la plupart des éditeurs le proposent, avec les tableaux croisés dynamiques - mais surtout de pouvoir définir lui-même les agrégats ou indicateurs qu’il veut y voir figurer, et les présenter comme il l’entend, dans un tableau qu’il gère à la cellule, aussi complexe ou atypique soit-il… structuré ou non structuré. Que la seule limite soit leur imagination, et que l’outil ne soit plus une contrainte.

Car c’est bien la définition d’un outil « orienté utilisateur » : un outil qui permette à l’utilisateur de réaliser strictement ce qu’il souhaite, de façon simple et rapide, sans pré-paramètrage contraignant qui nécessite des développements informatiques préalables lourds, ou des formules compliquées. N’est-ce pas le rêve du Contrôleur de Gestion d’être parfaitement autonome et d’avoir l’esprit et les mains libres pour formaliser au fil de l’eau toutes ses idées ? N’est-ce pas la meilleure chance pour l’institution, l’entreprise, de tirer profit de toute sa Valeur Ajoutée

Le premier « secret » de l’innovation réside dans le fait qu’ARADOS FINANCIAL REPORTING utilise uniquement ce qu’il y a de meilleur dans la suite Microsoft : la souplesse d’Excel pour la présentation et la restitution, la sécurité, fiabilité et maniabilité des bases de la suite OFFICE, la capacité et traçabilité des données et des opérations dans SQL server 2005, la puissance d’analyse du cube OLAP d’Analysis Services.

Le second « secret » de l’innovation tient à ce que la démarche intellectuelle qui préside à la création des états financiers est inverse de celle traditionnellement en vigueur. D’habitude, cartésianisme oblige, tous les outils du marché proposent de partir des données dont on dispose, pour ensuite les combiner et concevoir les états financiers. Pour ARADOS, la démarche est inversée : l’utilisateur part du résultat qu’il veut obtenir in fine, c’est à dire du tableau ou état financier strictement tel qu’il le souhaite. Il le dessine librement dans Excel ; et ensuite, mais ensuite seulement, par un simple formulaire, il définit dans la base de données les variables (agrégats significatifs ou indicateurs) qu’il souhaite gérer et voir figurer dans ses tableaux; puis il les envoie dans SQLserver et son cube OLAP pour analyse, avant de les afficher dans Excel, qui, en l’occurrence, n’est utilisé que comme une planche à dessin.

Enfin, dernière caractéristique, l’outil-métier-orienté-utilisateur conjugué à une forte compétence-et-connaissance-métier de l’utilisateur, font bien plus que s’additionner : ils se multiplient. L’expérience montre que les résultats mesurables sur la productivité, et non mesurables sur la qualité du travail et la satisfaction de l’utilisateur, vont toujours au-delà des espoirs initiaux.

La seule observation des réactions de TOUS les utilisateurs actuels,
Leur enthousiasme au regard de la fiabilité, de la convivialité, et de la puissance de l’outil qui enfin, répond INTEGRALEMENT à leurs attentes, et colle au fur et à mesure à leurs besoins évolutifs,
La rapidité de mise en œuvre et d’adoption de l’outil par l’utilisateur (entre 2 et 4 semaines) qui ne perd pas le temps de préparation et est 100% opérationnel dans les journées qui suivent,
La sécurité et la traçabilité des données qui permet à l’utilisateur de repérer, identifier et corriger ou expliquer immédiatement toute erreur ou anomalie, grâce aux dispositifs de contrôle,
L’adaptabilité de l’outil, qui autorise l’éditeur à développer en quelques journées ce petit plus qui fait qu’il répond à 100% aux besoins même imprévus de l’utilisateur,
L’engagement sur les résultats, qui garantit à l’utilisateur que l’outil répondra à 100% (pour ne pas dire 120% !) à ses attentes,

Autant d’éléments qui attestent qu’ARADOS FINANCIAL REPORTING est le prototype même de l’outil que l’on qualifie d’outil-métier-orienté-utilisateur. Tout est pensé, développé et amélioré au contact et en collaboration avec des clients utilisateurs exigeants.

Pour conclure, insistons sur la caractéristique première d’ARADOS, comme de tout outil-métier d’ailleurs : c’est un Outil. C’est à dire que ce n’est pas un Système ou une Solution. La distinction est d’importance. Pas seulement sémantique, comme l’usage tend à nous le faire croire. Car, il est temps de réhabiliter l’Outil ! Jusque récemment, il avait mauvaise presse chez les cérébraux de l’informatique. Sans doute, faisait-il trop ouvrier ou tâcheron ! On lui a préféré le vocable de Solution… c’était plus noble ! Mais au fond, cela recouvrait la même réalité !

En fait, une Solution est un ensemble structuré, relativement clôt, de process, dont la production, à partir de données pré formatées, est prévue et préétablie.
En revanche l’Outil est un moyen, mis à la disposition de l’utilisateur qui garde l’entière liberté, de réaliser ce qu’il juge pertinent, dans les règles de l’art, bien sûr. Parce que c’est lui, l’utilisateur, qui a l’intelligence. L’outil n’en est que le prolongement opérationnel, et laisse libre cours à la créativité et l’imagination.
Pour prendre une analogie avec le monde industriel, disons que la Solution est une machine puissante, complexe et entièrement ou partiellement automatisée, mais dédiée à un nombre fini et prévu de tâches.

En revanche, avec l’outil, l’utilisateur fait ce qu’il juge bon, librement… D’ailleurs, on n’a jamais vu une machine sculpter un Penseur ou peindre une Joconde !
ARADOS, authentique outil-métier-orienté-utilisateur, a pour vocation de se mettre réellement au service de l’utilisateur, qui en est l’alpha et l’oméga.

Olivier Lefebure
BOLKA International

Tel : 01 48 28 26 70
Fax : 01 70 95 81 93
Port : 06 20 62 28 88

olefebure@bolka.fr

Mardi 13 Mai 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News