Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Qui est irrationnel, in fine ?


Par Valentijn van Nieuwenhuijzen Directeur de la Stratégie, ING Investment Management




En dehors des marchés périphériques de la zone euro, les rendements obligataires flirtent désormais avec leurs planchers historiques. En Allemagne, les rendements sont retombés à leurs niveaux de la première crise de la dette européenne de l’année passée, tandis que les taux des bons d’État américains sont comparables à ceux prévalant lors de la Grande Dépression et que les rendements du papier souverain britannique se situent à leur niveau le plus faible des 200 dernières années. Cette situation impressionnante est imputable à la combinaison des craintes systémiques et des inquiétudes relatives à la croissance.

Pour ceux qui sont toujours convaincus qu’une politique monétaire exceptionnellement souple est susceptible d’entraîner d’importants risques...

Suite dans le PDF téléchargeable ci-dessous

1109___point_de_vue_valentijn_van_nieuwenhuijzen_fr.pdf 1109 - POINT DE VUE Valentijn van Nieuwenhuijzen_FR.pdf  (66.28 Ko)


Mardi 6 Septembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs