Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Plus de transaction par carte = Plus de fraude ?


C’est un fait : l’utilisation du chèque ne cesse de diminuer. Ce mode de paiement, qui représentait la moitié des transactions il y a dix ans, n’est plus utilisé que dans 20% des cas.




Une baisse qui profite essentiellement aux paiements par carte, qui représentent désormais plus de 40% des transactions. Mais dans son rapport pour l'année 2007 (publié en fin 2008), l'Observatoire de la Sécurité des Cartes de Paiements explique que les fraudes par carte bancaire augmentent surtout en ce qui concerne les paiements à distance (elles passent de 33,2 millions d'euros en 2006 à 50,1 millions en 2007). Cette hausse est particulièrement montrée du doigt d'autant que ce mode de paiement représente désormais 5% de la valeur des paiements nationaux.

« Malgré des outils de détection et de prévention de la fraude éprouvés et très précis, la fraude ne cesse de croître. L’essentiel pour les banques est de bien gérer le retour d’utilisateur après qu’un client ait été identifié comme victime d’une fraude. Pour ce faire, les banques doivent identifier la fraude rapidement, notifier le client, rééditer et distribuer une nouvelle carte tout en s’assurant que le client n’ait pas de frais à payer. En général le résultat est positif pour les banques qui suivent cette approche car la plupart des clients reconnaissent avoir eu un traitement de qualité. Ce processus, s’il est bien conduit, contribue à l’amélioration de la fidélité des clients, ce qui est très important dans le contexte économique actuel.

Les consommateurs sont conscients que la fraude existe et qu’ils pourraient en être victime. Mais, si le premier réflexe des consommateurs victimes d’une fraude n’est pas nécessairement d’accuser leurs banques, ils seront par contre en phases de réflexion de changement de banque si la situation est mal gérée et si elle leur coûte - du temps ou de l’argent. Les banques doivent donc être conscientes du retour de l’utilisateur surtout dans ce contexte de croissance des paiements par carte et d’exploitation des fraudeurs. »

Par Jean-Michel Schneider, Sale Manager central Europe chez ACI Wordwide

Pour plus d’information, vous trouverez des informations sur le pourcentage des transactions réalisés par volume (graphique 1) et par valeur (graphique 2) du BIS Red Book en mars 2008 :

Plus de transaction par carte = Plus de fraude ?
Graphique 1 : Paiement (non-liquide) – pourcentage en volume

Plus de transaction par carte = Plus de fraude ?
Graphique 2 : Paiement (non-liquide) – pourcentage en valeur

À propos d’ACI Worldwide, Inc.
ACI Worldwide est un fournisseur majeur de services et de logiciels de paiements électroniques à destination des plus grands détaillants, banques et conditionneurs du monde entier. Les solutions de l'entreprise permettent le traitement de paiements en ligne, les opérations bancaires en ligne, la prévention et la détection de fraudes et des services de back office guichet. Les solutions ACI assurent une maniabilité et une fiabilité dignes des leaders du marché et gère plus de 800 clients dans 88 pays.
www.aciworldwide.com

Mercredi 29 Avril 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News