Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Mondialisation : Alerte au tsunami


Jusque là ils émergeaient. Ils vont peut-être nous submerger. La montée en puissance de la Chine, de l’Inde, du Brésil, de la Russie (les fameux « BRIC ») et des pays producteurs de pétrole n’a de cesse de s’affirmer alors que l’économie mondiale dérape, que les travers de la finance hérissent, que les cours de l’or noir s’envolent au-delà des 120 dollars et que la flambée des prix alimentaires fait craindre un désastre humain. La vague pourrait même prendre des allures de tsunami.




Marc Touati
Marc Touati
Impossible de ne pas voir l'avancée du « rouleau compresseur » chinois. En pleine tempête financière, Pékin se vante d'une croissance à deux chiffres. Mieux, les précieuses réserves de son fonds souverain ont perfusé Morgan Stanley qui était au plus mal - après une entrée remarquée dans une autre institution américaine, Blackstone, en septembre dernier. Mais la médaille a son revers : la diversification des investissements des pays émergents, jusque-là concentrés sur l'achat de bons du Trésor américain, est l'une des causes de la chute du billet vert. Qui risque de peser sur les exportations chinoises.

Pékin a tout de même peu à s'inquiéter d'une baisse de la consommation dans les pays occidentaux, troublés par la hausse de l'inflation et où la conservation du pouvoir d'achat est devenue LA priorité des priorités. Au contraire, les produits « Made in China » pourraient davantage séduire des consommateurs qui ont les yeux rivés sur leur porte-monnaie, n'en déplaise à toute tentative de boycott en ces temps pré-olympiques.

Suite : www.acdefi.com


Mercredi 14 Mai 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs