Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Mark Mobius, Directeur Général, Templeton Emerging Markets


Mark Mobius livre son opinion sur les perspectives de la Chine et de Hongkong au regard de la récente volatilité des marchés.




Mark Mobius, Directeur Général, Templeton Emerging Markets
La Chine dispose de deux programmes, dont l’un autorise les investisseurs étrangers à investir sur le marché des actions « A » (Qualified Foreign Institutional Investor -QFII), et l’autre programme permet aux investisseurs chinois d’investir sur les marchés étrangers (Qualified Domestic Institutional Investor program - QDII).

Le déploiement du programme QDDI et le projet d’application aux investisseurs individuels ont entraîné une flambée des actions « H » cotées à Hongkong, en anticipation de mouvements de capitaux importants en provenance du continent chinois.

Les actions H dans leur ensemble ont enregistré une très forte appréciation sur une courte période, si bien que les corrections récentes ne sont pas une surprise. Toutefois, au regard des fondamentaux des actions H, il apparaît que ces dernières se négocient généralement moins cher que leurs homologues du marché A. En outre, les sociétés chinoises devraient continuer à générer une croissance importante de leurs résultats. Les actions H se négocient actuellement avec une décote moyenne de près de 40 % par rapport aux actions A. Certaines affichent même une décote allant jusqu’à 70 ou 90 %. Sur le plan des fondamentaux, dans leur ensemble, les actions H sont environ 40 % moins chères que les actions A en termes de ratio cours/bénéfices, 35 % moins chères en termes de ratio cours/valeur comptable et 70 % moins chères sur la base du rendement du dividende.

Selon les dernières informations, environ US$ 6 à 7 milliards de capitaux ont déjà été investis à Hongkong dans le cadre du programme QDII, et les prochains investissements pourraient avoisiner US$ 18 milliards au cours des 12 prochains mois. En outre, il faut également compter sur les investissements directs des compagnies d’assurance, du gouvernement, de la Banque centrale chinoise et du programme dédié aux investisseurs individuels, dont le montant et la date sont encore difficiles à déterminer.

Les actions affichent depuis quelque temps une décote importante par rapport aux actions A. Le fait d’autoriser les investisseurs nationaux à accéder au marché des actions H devrait certainement permettre de réduire cet écart et éventuellement de limiter l’appréciation rapide des marchés boursiers chinois. Toutefois, au vu des contrôles rigoureux appliqués sur le capital, il est difficile de savoir quel type de mesure prendront les autorités chinoises pour arbitrer les titres cotés à la fois à Shanghai et à Hongkong.

Plus généralement, nous pensons que la corrélation entre les actions A et H devrait se renforcer. Le gouvernement ne paraît pas désireux de conserver deux marchés séparés sur le long terme. Au final, tous deux devront fusionner et les cours doubles converger en un seul. Avec l’assouplissement des quotas QFII et QDII, on pourrait assister au départ à un chevauchement des participations, mais comme de plus en plus d’investisseurs pourront accéder aux deux marchés en même temps, ces derniers risquent d’adopter une tendance relativement similaire.

L’ensemble du marché hongkongais (actions H comprises) représentait US$ 2 958 milliards à fin octobre. Il compte près de 400 sociétés de Chine continentale (notamment parmi les actions H, « red-chip » et autres), pour une capitalisation boursière de US$ 1 778 milliards (soit 60 % du marché).
En termes de liquidité, octobre a été un mois record avec un total d’opérations égal à US$ 338 milliards (actions uniquement, hors warrants et dérivés), dont les 400 sociétés de Chine continentale ont représenté près de 75 % à US$ 256 milliards.

En pourcentage, les US$ 6 milliards déjà investis à Hongkong (0,3 % de la capitalisation du marché et 2,3 % des volumes mensuels) et les US$ 18 milliards à venir (1 % de la capitalisation du marché et 6,9 % des volumes mensuels) représentent une très petite partie, mais ils pourraient être utilisés pour financer des opérations sur marge, si bien que psychologiquement, leur impact sur les prix pourrait être important car leur volume définitif reste incertain.

Ainsi, la volatilité devrait rester élevée en Chine et à Hongkong, sur fond de flux de capitaux très importants entre ces deux marchés. Un certain nombre d’évènements pourraient peser sur les marchés et entraîner une baisse brutale des cours. Cependant, l’intérêt soutenu pour la Chine et son économie florissante devrait perdurer et générer des entrées de capitaux significatives qui auront un impact positif sur les marchés dans un horizon de long terme.

Pour plus de renseignements sur la sicav « Franklin Templeton Investment Funds », veuillez contacter au
+33 (0) 1 40 73 86 00 ou consultez notre site internet : www.franklintempleton.fr

Les opinions exprimées par le Gestionnaire de Portefeuille peuvent être modifiées sans préavis et ne constituent pas des conseils d’’investissement. Toute souscription aux actions de la SICAV Franklin Templeton Investment Funds, ne peut être effectuée qu'après lecture de la dernière édition du rapport annuel certifié, du rapport semi-annuel si postérieur et de la Note d'Information en vigueur. Le cours des actions, ainsi que les revenus afférents, peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse, et il est possible que les investisseurs ne puissent pas récupérer l'intégralité des montants investis. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. Les fluctuations de change pourront affecter la valeur des investissements à l'étranger. Investir dans les compartiments de la SICAV Franklin Templeton Investment Funds comporte des risques, lesquels sont décrits dans la Note d'information. Aucune action de cette SICAV ne peut être proposée ou vendue à des ressortissants ou résidents des Etats Unis d'Amérique. Les marchés émergents peuvent être plus risqués que les marchés développés. Veuillez consulter votre conseiller financier avant de prendre une décision d'investissement. Les éléments de recherche et d'analyse contenus dans le présent document ont été obtenus par Franklin Templeton Investments pour ses besoins propres, et ne vous sont communiqués qu'à titre d'information. Pour de plus amples informations et/ou pour obtenir une copie du Prospectus sans frais et/ou des rapports financiers, veuillez prendre contact avec Franklin Templeton France S.A.-16/18 avenue George V – 75008 Paris. Tél: +33 (0)1 40 73 86 00 / Fax: +33 (0)1 40 73 86 10, ou avec le correspondant centralisateur de la SICAV Franklin Templeton Investment Funds en France : CACEIS Bank, au 1-3, Place Valhubert, 75013 Paris.

Vendredi 30 Novembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs