Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Marchés développés, marchés émergents : quels investissements privilégier pour le second semestre 2010 ?


Les stratégistes d’ING Investment Management ont présenté leurs perspectives d’investissement pour le second semestre 2010 lors de leur Conférence Semestrielle d’Investissement.




La Conférence Semestrielle d’Investissement d’ING Investment Management, qui s’est tenue à Paris le 8 juin dernier, a été l’occasion pour les stratégistes d’ING Investment Management de présenter devant une cinquantaine d’auditeurs leur vision du marché et leurs perspectives d’investissement.

Introduisant le Comité d’Investissement, Thierry Rigoulet, Directeur Général d’ING Investment Management France, a présenté les différents intervenants :
Patrick Moonen, Senior Strategist, sur les perspectives ; Vincent Juvyns Portfolio Specialist, sur la dette émergente ; Adour Sarkissian et Manu Vandenbulck, Senior Investment Managers, sur les actions High Dividend.

Patrick Moonen, Senior Strategist, a débuté la Conférence Semestrielle par la présentation de la stratégie d’investissement d’ING Investment Management pour le second semestre 2010, et a mis en exergue les stratégies d’investissement suivantes :
La dette et les actions des pays émergents d’une part, et les actions européennes d’autre part, en termes de valorisation relative par rapport aux actions américaines.
Introduisant ses perspectives d’investissement pour le second semestre 2010, Patrick Moonen souligne que « Les signes macroéconomiques sont très positifs : une croissance de l’économie clairement plus stable qu’il y a quelques mois, qui devrait atteindre 4% pour 2010. Ces signes sont cependant fragilisés, notamment par l’endettement public de plusieurs pays de la zone Euro (…). Notre zone d’investissement privilégiée est la zone des pays émergents, nettement moins endettée que les pays occidentaux (65% du PIB global contre 35% pour les pays émergents), et possédant de solides fondamentaux ».

Concernant les pays émergents, Patrick Moonen souligne l’intérêt d’investir dans la dette, qui, selon Vincent Juvyns, Portfolio Specialist chez ING Investment Management, « est une classe d’actifs à fort potentiel rémunérateur » (une perspective de rémunération de l’ordre de 10% en 2010). Toujours selon Vincent Juvyns, « les fondamentaux sont bons et une forte croissance économique est attendue, si l’on en croit le FMI, qui prévoit une croissance de plus de 6% sur cette zone en 2010. Le FMI prévoit en outre que 75% de la croissance économique mondiale sera réalisée par les pays émergents entre 2010 et 2015.
Par ailleurs, concernant les actions des entreprises, « une croissance forte des bénéfices est attendue, de l’ordre de 33% en 2010, et de 20% en 2011 » prévoit Patrick Moonen.

Pour le second semestre 2010, ING Investment Management privilégie les stratégies sur la dette des marchés émergents, ainsi que les actions européennes et émergentes

Manu Vandenbulck, Senior Investment Manager chez ING Investment Management, rappelle que, sur le long terme, 80% du rendement total pour l’actionnaire vient des dividendes :
« La contribution des dividendes au rendement total a connu son « bottom » historique, et devrait considérablement augmenter dans les 20 prochaines années (…) La contribution du dividende est beaucoup plus importante que par le passé, et représente une classe d’actifs particulièrement attractive. Nous avons un processus discipliné de sélection de valeurs de bonne qualité, assorties à d’attractives valorisations, afin de capter la croissance du dividende » (Manu Vandenbulck, Senior Investment Manager ING Investment Management).

Adour Sarkissian, Senior Investment Manager, souligne également l’importance du dividende sur le marché US. Selon Adour Sarkissian, « après 25 années de déclin, la contribution du dividende au rendement total des actions US est à présent très clairement positive, et devrait croître de manière importante sur le long terme. La stratégie High Dividend offre aujourd’hui d’importantes opportunités pour un investisseur, et c’est le bon moment ! »

Selon Thierry Rigoulet, Directeur Général d’ING Investment Management France :
« De par son expertise globale et sa présence locale sur les marchés émergents, ING Investment Management, est aujourd’hui reconnu comme expert sur des stratégies liées à la dette des pays émergents, exprimée à la fois en devises fortes et en devises locales. De fortes opportunités d’investissement se présentent aujourd’hui sur les marchés émergents, encore faut-il savoir les saisir, tant au travers d’une analyse macroéconomique qu’une connaissance approfondie des différents marchés. En cela, notre présence locale constitue un atout majeur. Par ailleurs, compte-tenu des prévisions sur la croissance des bénéfices des entreprises, eu égard à son processus d’investissement rigoureux et son équipe de gestion expérimentée, la stratégie High Dividend que dirige Nicolas Simar, apparaît particulièrement opportune pour les investisseurs en quête d’investissements en actions dans un marché volatil. »

ING Investment Management
L’expertise d’ING Investment Management sur la dette des marchés émergents se déploie au travers de ses fonds ING (L) Renta Fund Emerging Markets Debt Hard Currency et ING (L) Renta Fund Emerging Markets Debt Local Currrency & Local Bonds. Son expertise sur les stratégies à Haut Rendement du Dividende se déploie sur les fonds ING (L) Invest Global, US, Euro et Europe High Dividend. ING Investment Management est un gérant d’actifs mondial, qui compte plus de 3500 collaborateurs, et gère près de 362 Milliards d'€ * d'encours dans 33 pays, en Europe, Asie-Pacifique, Amériques et au Moyen Orient. ING Investment Management est le principal gérant d’actifs du Groupe ING, prestataire mondial de services financiers. ING Investment Management met en oeuvre sa recherche et ses analyses internes, ses équipes de gestion implantées à travers le monde et sa gestion des risques, pour offrir un large éventail de stratégies, de supports d'investissement et de services de conseil dans toutes les principales classes d'actifs et styles d'investissement. En Europe et au Moyen Orient, ING Investment Management est présent dans 15 pays et gère environ 150 Milliards d’€ d'encours.
* données au 31 mars 2010

Jeudi 1 Juillet 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs