Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le blues des managers français face au changement enfin décodé


Selon les résultats d'une étude menée par le groupe Mercuri Urval auprès de 800 managers de 8 pays d'Europe* portant sur leur perception du changement, les cadres français se distingueraient de leurs voisins européens par un pessimisme assez net sur le bien fondé des mutations en cours au sein des entreprises.




Un premier constat :
- Parmi les 8 pays ciblés, c'est en France que les processus de changement ont concerné le plus grand nombre d'entreprise. 78% d'entre elles ont entamé ce type de démarche en 2010 contre 70% en Italie, 62% en Espagne et seulement 49% en Allemagne.
- C'est aussi en France que l'on retrouve un taux d'insatisfaction élevé à l'égard des changements entamés l'an dernier : 41 % de satisfaits contre une moyenne générale des 8 Pays à 60% et jusqu'à 73% de satisfaits en Allemagne et aux Pays-Bas...

Les raisons du désenchantement :
- A La différence des autres pays européens qui fixent un nombre très limité de buts à atteindre, les managers français ont tendance à multiplier les objectifs des opérations de changement qu'ils impulsent.
- De même, ils pensent que pour réussir le changement il est nécessaire de posséder de très nombreuses qualités. Outre celles citées par nos voisins, ils ajoutent : la capacité à motiver, l'adaptabilité, la capacité à coopérer, l'objectivité, la recherche de solutions et les qualités personnelles ; les aptitudes comportementales semblant être, pour les cadres français, particulièrement importantes
- C'est la raison pour laquelle seulement 29% des managers français pensent que participer à la conduite du changement constitue une opportunité professionnelle contre 95% pour les managers allemands, 94% des Italiens et 87% des espagnols. La peur de ne pouvoir atteindre les multiples objectifs, de ne pas être à la hauteur et de ne plus rien maîtriser explique cette attitude de scepticisme chez les managers français.

Hubert L'Hoste, directeur chez Mercuri Urval France précise :
<< les résultats de cette étude montrent que les managers français obtiendraient de meilleurs résultats en ciblant et en réduisant les ambitions de leurs projets de conduite de changement. Ils généreraient moins de déception et de frustrations au sein de leurs équipes.

Enfin, chez nous plus qu'ailleurs, la barrière psychologique peut rendre les collaborateurs réfractaires au changement. Il est donc nécessaire que les processus de changement soient d'abord conduits par des managers de proximité expérimentées et dotées de réelles capacités de dialogue pour gérer les conflits. >>

* Etude réalisée en Autriche, Allemagne, Belgique, Hollande, Italie, Espagne, France, Suisse.

A propos
Société internationale de conseil en management, Mercuri Urval accompagne les entreprises par la recherche et le développement des compétences nécessaires à leurs mutations. Les consultants sont tous issus de l'univers de l'entreprise ou de l'univers public/parapublic ; ils interviennent sur l'ensemble des secteurs de l'économie : industrie, énergie & environnement, grande consommation, distribution, high tech, services financiers, santé, économie sociale et solidaire, immobilier, BTP, habitat social et secteur public.
Présence internationale du Groupe au travers de 25 filiales : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Chine, Danemark, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, France, Inde, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Singapour, Suède, Suisse.
25 filiales mais une seule et même culture, au service des entreprises et des organisations.

Jeudi 7 Avril 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs