Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La surveillance des agences de notation va profondément modifier le paysage de l'investissement financier


Pour Eric Boulot, Riskedge, la surveillance des agences de notation décidée par le G20 va profondément modifier le paysage de l'investissement financier.




La surveillance des agences de notation va profondément modifier le paysage de l'investissement financier
Il y a, selon lui, trois raisons majeures à cela. Les deux premières sont bien connues : il s’agit de remédier au manque d’indépendance de ces agences et de limiter leur influence sur les coûts d’émission de dette.

Mais Eric Boulot avance une troisième raison de surveiller les agences de notation : c’est leur activité de notation de dette structurée1 , moins connue, qui a permis de titriser et donc d’émettre en grande quantité les fameux subprimes, à l’origine de la crise mondiale actuelle.

En effet, ABS2, MBS2, CDO2, titrisations, toutes ces techniques passent par la case « notation ». Pour vendre ces produits, basés sur des modèles mathématiques complexes, les banques qui les structurent les font noter, afin de rassurer leurs clients investisseurs quant à la solidité des montages. Pour cela, les banques paient l’agence de notation… ce qui leur facilite l’accès au modèle mathématique utilisé pour la notation ! Elles conçoivent donc en connaissance de cause les produits qui échapperont aux fourches caudines de ce modèle. Ainsi, l’investisseur qui croit détenir un papier AAA, avec un ratio rendement/risque attractif, achète en fait le produit d’un modèle qui l’a noté comme tel.

Pour être effective, la surveillance des agences décidée par le G20 doit absolument imposer aux agences qui développent ces modèles un devoir de rigueur et d’indépendance. On devrait ainsi aboutir à des notations plus justes et des investisseurs plus attentifs. La prochaine crise, à défaut d’être évitée de manière certaine, aura moins de chances de se produire.

1 Total d’émissions ABS aux Etats-Unis en 2008 : 1175 milliards USD, total d’émissions ABS en Europe depuis le 1er janvier 2009 : 106 milliards USD. Source : JP Morgan Credit Research
2 ABS : Asset-Backed Security, MBS : Mortgage-Backed Security, CDO : Collateralised Debt Obligation

Les ingénieurs français sont à la pointe de la finance mondiale et leurs compétences en modélisation mathématique particulièrement prisées. C’est ainsi qu'Eric Boulot, ingénieur de l’école des Mines et titulaire d’un MS à Stanford, a fait carrière chez JP Morgan, où il est devenu responsable à New-York puis à Londres, de la gestion mondiale des produits structurés, jusqu’en 2001.
En fondant Riskedge en 2002, il a désormais choisi de mettre son expertise au service des entreprises qu’il conseille sur la gestion de leurs risques financiers, notamment liés à l’utilisation de produits de crédit structurés.

Eric Boulot
Eric Boulot
A PROPOS DE RISKEDGE
Riskedge SAS est une société de conseil lyonnaise, pionnière dans son domaine, qui apporte aux entreprises une expertise pointue sur l’analyse et la gestion de leurs risques financiers. Depuis 2002, Riskedge a développé un savoir-faire unique dans l’accompagnement des directeurs financiers, leur donnant les moyens de négocier à armes égales avec leur banquier et de rassurer leur direction générale et leurs actionnaires.
www.riskedge.fr

Mercredi 8 Avril 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News