Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La Chine voit au-delà des espèces


Une étude mondiale sur les attitudes des cadres des secteurs de la banque, du commerce de détail et des services de paiement concernant le marché florissant chinois des paiements a révélé que la grande majorité des personnes interrogées envisagent l’avenir des paiements électroniques en Chine avec optimisme. Notamment, quatre-vingt cinq pour cent des cadres interrogés estiment que la perspective pour les cartes de crédit est assez, voire très prometteuse. Tandis que les banquiers reconnaissent l’importance du défi à relever, ils croient en la croissance des opportunités et s’engagent sur ce marché au développement rapide.




Cent cinquante-deux cadres de direction représentant des banques du monde entier, notamment d'Asie-Pacifique, d'Amérique du Nord, d'Europe, du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Amérique latine, ont participé à cette étude menée par le cabinet The Economist Intelligent Unit pour la société First Data International, leader mondial des services de commerce et de paiement électronique. First Data, prestataires de services de paiement indépendant opérant aujourd'hui sur le marché chinois, a commissionné une étude destinée à recueillir l'avis des cadres étrangers et nationaux des secteurs de la banque, du commerce de détail et des services de paiement, sur leurs expériences commerciales en Chine en tant que premiers entrants sur ce marché. Par ailleurs, l'étude devait permettre d'identifier et de comprendre les enjeux et les opportunités qui se présentent aux organisations désireuses de pénétrer le marché. Les participants à l'étude étaient issus d'entreprises déjà présentes en Chine ou envisageant de pénétrer le marché d'ici trois ans.

Les points forts de cette étude :

Les banques de détail sont confiantes quant à la croissance des opportunités concernant les services bancaires aux consommateurs
Avec plus d'un milliard de cartes en circulation en Chine à l'heure actuelle, et plus de 200 millions de nouvelles cartes délivrées pour la seule année 2006, les banquiers de détail peuvent être optimistes en ce qui concerne les cartes de crédit et les comptes bancaires. Cinquante-cinq pour cent des répondants estiment que les perspectives concernant les cartes de crédit et les comptes bancaires sont « très prometteuses » pour les trois prochaines années, classant même ces services en tête de liste. Quarantecinq pour cent considèrent également majeures les opportunités relatives aux cartes de débit et quarante pour cent les solutions de gestion de biens et d'investissements. Dans l'ensemble, la plupart des répondants sont optimistes sur tous les aspects du secteur des services bancaires aux consommateurs.

Les perspectives de bénéfices à court terme sont moins certaines
L'optimisme dont on fait preuve les banquiers lors de l'étude est nuancé par une certaine dose de réalisme. Quarante-trois pour cent des banquiers de détail jugent qu'il sera difficile de réaliser des bénéfices sur le marché des cartes de crédit dans les trois prochaines années, contre vingt et un pour cent qui pensent pouvoir y parvenir. Une concurrence acharnée sur le marché des consommateurs, mais également d'autres défis, freinent la réalisation de bénéfices. Néanmoins, les banques, conscientes del'ampleur du marché et des premiers signes de changement dans les habitudes de paiement des consommateurs chinois, sont prêtes à patienter. L'opportunité est tout simplement trop belle pour être ignorée.

« Notre étude démontre clairement que les banques ont bien l'intention d'exploiter cette base importante de nouveaux clients qui les attend en Chine, même s'ils envisagent les défis et les risques auxquels ils devront faire face avec réalisme » a déclaré Charles Goddard, directeur éditorial pour le cabinet The Economist Intelligence Unit dans la région Asie-Pacifique. « Tout le monde s'accorde sur le fait que si les risques sont élevés, les récompenses pour les gagnants le seront également. ».

« Tandis que l'attention du monde reste centrée sur les marchés chinois des PAPE et des valeurs en pleine croissance, un développement souvent ignoré est l'émergence d'une infrastructure de paiement moderne, renforcée par des systèmes efficaces et des politiques de crédit intelligentes », déclare Douglas Jaffe, directeur de recherche chez Financial Insights Asia Pacific. « La santé à long terme de l'économie chinoise appelle le développement d'une société de consommation en toute aussi bonne santé. Cela signifie donc que l'on doit se détourner des espèces pour aller vers le paiement électronique et les produits axés sur le crédit. Cette transition est en cours, comme le prouvent des études importantes telles que celle commissionnée par la société First Data. ».

Les résultats clés de l'étude…

L'infrastructure est la clé de la croissance du marché des cartes de crédit
Quatre-vingt trois pour cent des répondants de cette étude définissent les améliorations de l'infrastructure comme le seul facteur dont l'importance est capitale pour permettre le décollage progressif des paiements par carte en Chine. D'autre facteurs d'importance comprennent une collaboration plus efficace entre les parties prenantes comme les banques et les prestataires de services de paiement (pour 48 pour cent des répondants) et les campagnes publicitaires (pour 33 pour cent).

La moitié des répondants de l'étude désigne la plus grande disponibilité de l'historique de solvabilité des consommateurs comme facteur essentiel de l'infrastructure des paiements par carte en Chine. À cela s'ajoute un réseau d'acceptation des cartes plus large –– l'acceptation par les commerçants étant encore au plus bas niveau en dehors des grandes villes chinoises –– tout comme l'élargissement du réseau des DAB pour promouvoir l'usage de la carte.

L'acquisition par les commerçants promet d'être un défi de poids
Le défi majeur pour les banques consiste à convaincre les commerçants d'accepter la carte de crédit. Huit banques de détail sur dix sondées pour ce rapport déclarent que la préférence des détaillants locaux pour les espèces représente une barrière « importante », voire « très importante » à l'utilisation des cartes et des services de paiement. Cela est dû en partie au fait que les détaillants ne subissent pas encore la pression des consommateurs pour la mise à disposition d'installations de paiement par carte, dans une société où le paiement en espèces reste la méthode de paiement préférée

L'information des consommateurs est une priorité
L'étude révèle que beaucoup reste encore à faire en matière de promotion de la culture du paiement par carte plastique en Chine. Outre les améliorations pouvant être apportées à l'infrastructure, les répondants à l'étude reconnaissent que c'est aux banques chinoises de faire plus pour informer leur clientèle sur les avantages des cartes de paiement et encourager les consommateurs à passer du paiement en espèces au paiement par carte.

Les répondants à l'étude voient un potentiel important dans le renouvellement des cartes de crédit, bien que l'offre pour ce produit soit relativement récente en Chine. Avec plus de cinquante millions de cartes délivrées, de plus en plus de consommateurs chinois reconnaissent que les cartes de crédit peuvent contribuer à améliorer leur quotidien. C'est le cas également des options de remboursement qu'offrent les cartes de crédit. D'un autre côté, les banques qui participent à l'étude reconnaissent la nécessité d'octroyer des prêts raisonnables et de disposer de compétences solides en matière de gestion des risques tandis qu'elles développent leurs programmes de cartes de crédit.

Selon Nigel Lee, président de First Data International Asie, « La Chine compte plus d'1 milliard d'habitants et représente un marché de paiement par carte à croissance exponentielle pour les cinq prochaines années. Il n'est pas surprenant que le secteur des consommateurs de produits bancaires du pays ait attiré l'attention des banques étrangères. Notre étude révèle clairement la mesure de leur engagement sur ce marché. Étant l'une des premières sociétés étrangères à pénétrer le marché des paiements en Chine, nous possédons une expérience directe des défis auxquels font face les nouveaux arrivants. ».

Lee ajoute, « Cette étude importante fournit un aperçu utile sur les attitudes et les expériences des banquiers et des commerçants du monde entier qui s'intéressent au marché chinois à croissance rapide. Notre expertise mondiale des paiements, conjuguée à notre présence locale en Chine et à travers toute l'Asie, nous place en bonne position pour fournir l'infrastructure, l'exploitation, l'octroi de licence et l'externalisation des services d'assistance requis par les organisations qui cherchent à développer leurs activités en matière de cartes et de paiement en Chine. »

Source : First Data International

Dimanche 24 Juin 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs