L'Arabie Saoudite et l'Espagne


Coïncidence. Le même jour, jeudi dernier, deux évènements ont provoqué un affaiblissement brutal des marchés avec notamment une baisse de prés de 2% notamment du Dow Jones et du Standard and Poor’s. A la veille du premier sommet Européen, un sommet très attendu et qui préparera celui du 24 Mars, l’agence de notation Moody’s a dégradé la dette Espagnole de Aa1 à Aa2 avec des perspectives négative et en prévenant d’ores et déjà que de nouvelles dégradations sont inévitables compte tenu du coût de restructuration du secteur bancaire Espagnol.




Marc Fiorentino
Marc Fiorentino
Dans une autre partie du monde, au même moment, une manifestation à Al-Qatif, dans l’est de l’Arabie Saoudite, était sévèrement réprimée par la police avec quelques blessés parmi les manifestants. Les deux évènements, simultanés, ont provoqué une onde de choc sur les marchés.

Quel rapport, me direz vous, entre l’Espagne et l’Arabie Saoudite ? Ce sont les deux épicentres de deux séismes potentiellement dévastateurs : la crise européenne et la crise pétrolière. La crise Européenne progresse par étapes annoncées. La Grèce, puis l’Irlande, puis le Portugal avec un détour par la Belgique mais la vraie bataille que craignent les marchés c’est la bataille d’Espagne. Même si les moyens du Fonds de Solidarité sont élargis, l’Union Européenne ne pourra pas résister à une attaque en règle contre l’Espagne. Les marchés le savent. Et les investisseurs le craignent, d’où l’impact spectaculaire de chaque nouvelle concernant l’Espagne. La crise pétrolière progresse elle aussi par étapes annoncées. Elle a commencé dans un pays sans pétrole, la Tunisie, puis l’Egypte, puis la Libye avec un détour par le Yemen, puis Bahrein et Oman mais le vrai enjeu tant politique que macro économique c’est l’Arabie Saoudite. Enjeu politique car l’Iran chiite rêve d’abattre son ennemi régional et il faut noter que la manifestation de jeudi était une manifestation organisée par la population chiite. C’est le cas également à Bahrein où la majorité du pays est chiite mais le pouvoir est sunnite. Enjeu économique évident car l’Arabie Saoudite est le poumon pétrolier du monde. Si les prix pétroliers restent stables, certes à un niveau élevé, c’est que l’Arabie Saoudite inonde le marché de pétrole pour compenser les effets des troubles en Libye et rassurer les pays consommateurs. Mais si l’Arabie Saoudite trébuche, même momentanément, l’approvisionnement mondial de pétrole sera affecté.

L’Arabie Saoudite et l’Espagne. Les deux cauchemars des investisseurs. Les deux cauchemars des leaders politiques Européens et Américains.

Paradoxalement, preuve s’il en fallait d’un réalisme cynique des marchés, la résistance de Khadafi et sa contre offensive ont "rassuré" les investisseurs, même s’ils ne l’avoueront jamais ouvertement. Si la Libye ne tombe pas, l’effet domino pourrait être ralenti et on prie à Ryad, on dit même qu’on envoie quelques soutiens discrets sur place, pour que le régime de Tripoli se maintienne au moins temporairement.

En Espagne, on espère aussi que le voisin Portugais acceptera enfin de demander l’aide de l’Union Européenne, une aide inéluctable, pour stopper l’effet contagion. Tant que les hedge funds spéculent sur le Portugal, ils spéculent aussi sur l’Espagne. Si le Portugal est "hors circuit" et sous perfusion Européenne, l’Espagne peut espérer quelques mois de tranquillité, le temps de prouver qu’elle peut redresser sa situation économique et financière.

L’Arabie Saoudite. L’Espagne. Ryad. Madrid. C’est le nouvel axe de combat de la spéculation et le nouvel axe du mal pour les investisseurs de long terme.

Marc Fiorentino
Président d'EuroLand Finance
Gérant d'Allofinance
www.allofinance.com

Retrouvez toute l'actualité du cash management dans notre magazine en ligne Global Treasury News
www.globaltreasurynews.com

Mardi 15 Mars 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30