Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Investissement obligataire : point de vue sur le sauvetage du secteur financier


La viabilité des établissements financiers étant au coeur des nombreuses préoccupations des marchés, l’annonce du nouveau Plan de stabilité financière du gouvernement américain en février était largement attendue par les investisseurs et le grand public.




Suite à la présentation de ce plan par le Secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner, le marché s’est montré quelque peu déçu par l’absence de détails. Pour ma part, j’estime que certaines propositions sont fort intéressantes.

Premièrement, comme le Trésor américain continuera à soutenir les établissements financiers, d’importants tests de résistance seront opérés (en particulier parmi les banques possédant plus de $100 milliards d’actifs) pour déterminer lesquels d’entre eux auront besoin de nouvelles injections de capital pour assainir leurs bilans.

Deuxièmement, le plan propose de créer un fonds dans le cadre d’un partenariat public/privé pour extraire les actifs en difficulté des bilans bancaires, ce qui pourrait clarifier la question de la valorisation des actifs toxiques.

Enfin, le gouvernement a créé une ligne de crédit dédiée au rachat d’ABS d’un montant de $200 milliards (le TALF) pour relancer l’activité de prêt, notamment dans les domaines favorables aux ménages et aux entreprises. Les catégories d’actifs concernées sont notamment les titres adossés à des cartes bancaires, à des prêts automobiles et éventuellement à des crédits immobiliers. On s’attend àce que cette ligne de crédit prenne de l’ampleur et atteigne $1 000 milliards pour remplir ses objectifs.

Malgré les nombreuses mesures du plan gouvernemental, le marché s’inquiète de la possible nationalisation des établissements financiers. Je pense qu’il est important de souligner que l’État a déjà sauvédes banques en difficulté par le passé. En effet, la FDIC a supervisé de nombreux établissements en difficulté depuis le début de son histoire, et a même procédé au rachat de banques. D’autre part, le Secrétaire Geithnera déclaré qu’il n’aurait recours à la nationalisation qu’une fois épuisés tous les autres moyens disponibles.

Alors que les marchés prennent connaissance des différents plans de sauvetage et des mauvaises statistiques économiques, nous maintenons une approche flexible et diversifiée au sein du portefeuille FTIF Franklin Income Fund. Nous investissons dans des classes d’actifs variées (actions ordinaires, obligations convertibles, mais aussi toutes sortes d’instruments obligataires dans de nombreux secteurs). Cette diversification nous a permis de dégager un revenu attractif, même dans les conditions de marché actuelles.

En outre, ces derniers mois, les rendements des obligations d’entreprise ont atteint des niveaux élevés et nos compartiments se sont bien positionnés pour investir, garantissant ainsi un niveau de revenu solide.

Les craintes et la volatilité des marchés nous offrent également l’opportunité de renforcer nos positions dans des actions ordinaires et des obligations convertibles. Les obligations d’entreprises investment grade, high yield et même les emprunts à terme des sociétés prennent aussi de plus en plus d’importance au sein du portefeuille.

(1) CFA® et Chartered Financial Analyst® sont des marques déposées de CFA Institute.

Edward D. Perks,CFA1
Directeur de la gestion de portefeuille Core/Hybride
Franklin Global Advisers


Les opinions exprimées par le Gestionnaire de Portefeuille peuvent être modifiées sans préavis et ne constituent pas des conseils d’investissement. Toute souscription aux actions de la SICAV Franklin Templeton Investment Funds, ne peut être effectuée qu'après lecture de la dernière édition du rapport annuel certifié, du rapport semi-annuel si postérieur et de la Note d'Information en vigueur. Le cours des actions, ainsi que les revenus afférents, peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse, et il est possible que les investisseurs ne puissentpas récupérer l'intégralitédes montants investis. Les performances passées ne constituent pas une garantie des performances futures. Les fluctuations de change pourront affecter la valeur des investissements àl'étranger. Investir dans les compartiments de la SICAV Franklin Templeton InvestmentFunds comporte des risques, lesquels sont décrits dans la Note d'information. Aucune action de cette SICAV ne peut être proposée ou vendue à des ressortissants ou résidents des Etats Unis d'Amérique. Les marchés émergents peuvent être plus risqués que les marchés développés. Veuillez consulter votre conseiller financier avant de prendre une décision d'investissement. Les éléments de recherche et d'analyse contenus dans le présent document ont été obtenus par Franklin Templeton Investments pour ses besoins propres, et ne vous sont communiqués qu'à titre d'information. Pour de plus amples informations et/ou pour obtenir une copie du Prospectus sans frais et/ou des rapports financiers, veuillez prendre contact avec Franklin Templeton France S.A.-16/18 avenue George V –75008 Paris. Tél: +33 (0)1 40 73 86 00 / Fax: +33 (0)1 40 73 86 10, ou avec le correspondant centralisateur de la SICAV Franklin Templeton Investment Funds en France: CACEIS Bank, au 1-3, Place Valhubert, 75013 Paris.

Document réservé aux investisseurs professionnels uniquement au sens de la directive MIF.

www.franklintempleton.fr


Franklin Templeton Investments

Mardi 31 Mars 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs