Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Giles Worthington, gérant de MetG Pan European Fund, commente le marché des actions européennes...


On a pu observer ces derniers mois un ralentissement de la reprise économique en Europe, avec des investisseurs qui se concentrent sur la crise du « sub-prime » ainsi que sur la hausse de la devise régionale. Ainsi des interrogations au sujet de l’effet nuisible que ces facteurs peuvent avoir sur l’économie et sur les résultats des sociétés sont en train d’apparaitre.




Giles Worthington, gérant de MetG Pan European Fund, commente le marché des actions européennes...
Avec pour contexte un climat économique moins favorable, trouver des opportunités de croissance en 2008 constitue un défi plus difficile. La bonne nouvelle est qu’il subsiste de nombreuses opportunités d’investissement parmi les sociétés capable d’augmenter leurs profits, en dépit du climat économique.

Beaucoup de sociétés européennes augmentent leurs bénéfices par le biais de restructurations et de changements dans leur business mix – par exemple en sortant d’activités ayant des rendement faibles au profit d’investissements dans des secteurs plus rentables. Ceci est particulièrement vrai en Allemagne, où une meilleure allocation du capital et une concentration sur la création de valeur de l’actionnaire deviennent monnaie courante.

Des facteurs externes comme la croissance des pays en développement, par exemple en Europe de l’est, constituent également un moteur pour de nombreuses sociétés européennes qui augmentent leurs rendements. Nous pensons que ce thème restera majeur pendant le reste de la décennie, puisque les économies de l’Europe de l’est ont des taux de croissance bien plus élevés ainsi que des coûts de salaire plus bas que leurs voisins occidentaux. Les pays de la zone euro seront capables de tirer parti de ce phénomène pour réduire leurs couts de production. Ainsi, des sociétés européennes bien gérées et profitant d’une production à bas couts et d’une demande solide dans les pays en développement, méritent d’être regardées de plus prés.

A propos de M&G Investments
M&G Investments, la filiale de gestion d’actifs du groupe Prudential, est, avec plus de 250 milliards d’euros d’actifs sous gestion, l’un des tout premiers acteurs du secteur en Europe. Dans le cadre de son expansion internationale, M&G développe à présent ses activités en France.
Depuis sa création en 1931, M&G Investments a développé une expertise de taille sur les actions, les obligations ou encore l’immobilier. M&G est aujourd’hui reconnue comme une société orientée sur la recherche de performance avec des gérants talentueux, et bénéficiant de la solidité du groupe Prudential tout en restant autonome.

Jeudi 22 Novembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News